Sucet de lac

Erimyzon sucetta

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le sucet de lac (Erimyzon sucetta) est un membre de la famille des catostomes (Catostomidae) et il présente les caractéristiques suivantes :

  • Petite taille (habituellement moins de 25 cm de longueur);
  • Corps épais et robuste avec dos voûté, la plus grande profondeur se trouvant à la base de la nageoire;
  • Museau arrondi et petite bouche proéminente dirigée vers le bas, une caractéristique type des catostomes;
  • Queue superficiellement fourchue;
  • Le dos et les flancs supérieurs sont vert olive foncé, les flancs inférieurs varient de dorés à argentés, le ventre varie du jaune-vert au jaune;
  • Les écailles au-dessus de la ligne latérale ont des rebords foncés qui confèrent une apparence quadrillée aux adultes;
  • Les nageoires paires sont blanchâtres, la nageoire dorsale et la queue sont de couleur olive chez les adultes; et
  • Petits organes perliformes sur le museau et la nageoire anale chez les adultes mâles.

Habitat

Le sucet de lac se retrouve principalement dans le sud-est des États-Unis, mais l’espèce est repartee dans deux principaux centres : la plaine côtière inférieure (États du golfe et atlantiques du sud-est) et le sud du bassin des Grands Lacs. Au Canada, l’espèce a été observée seulement dans les bassins de drainage de la rivière Niagara et dans les lacs Érié, Sainte-Claire et Huron dans le sud-ouest de l’Ontario. La présence de l’espèce en Ontario n’a pas été signalée avant 1949, ce qui autorise à penser qu’elle a peut-être toujours été rare ici.

Le sucet de lac préfère les eaux limpides et calmes où abondent les plantes aquatiques comme les marais, les baies stagnantes, les marécages inondés et les fossés de drainage. Son substrat préféré comprend le gravier, le sable et la vase mélangés à des déchets organiques. La saison du frai se produit probablement entre avril et début juin en Ontario. Les adultes se déplacent vers les marais où les femelles pondent jusqu’à 20 000 oeufs sur la végétation submergée.

Menaces

La turbidité accrue, l’envasement et le drainage des terres humides semblent constituer les principales causes de la perte d’habitat pour cette espèce.

Renseignements supplémentaires

Le programme de rétablissement du sucet de lac a été mis à jour en 2010 afin d'inclure l'habitat essentiel. Pour afficher la stratégie, s'il vous plaît aller à la Registre de la LEP.

Sucet de lac

Sucet de lac (Erimyzon sucetta) (© J. R. Tomelleri)

Illustration © J. R. Tomelleri

Nom scientifique : Erimyzon sucetta
Statut selon COSEPAC : En voie de disparition
Statut selon la LEP : En voie de disparition
Région : Ontario

Répartition du sucet de lac

Répartition du sucet de lac et dossiers historiques.

Le saviez-vous?

Le Sucet de lac préfère des eaux calmes et claires dotées de beaucoup de végétation. On trouve un tel habitat dans les eaux dormantes, les bayous, les fossés de drainage, les lacs créés par des marécages inondés, les marais, les bras morts, les étangs vaseux et les terres humides. La taille et la qualité des habitats vitaux sont probablement à la baisse. - Le drainage des terres humides et l'envasement provoqué par l'agriculture sont sans doute responsables de ce déclin.

La Loi sur les pêches du gouvernement fédéral interdit la destruction de l’habitat du poisson. La Loi sur les parcs nationaux du Canada protège le sucet de lac lorsqu’il se trouve dans les eaux du parc national de la Pointe-Pelée. Le sucet de lac est également présent dans les parcs provinciaux de Long Point, Pinery et Rondeau.

Sucet de lac (Photo : Konrad Schmidt)

Photo : Konrad Schmidt

Renseignements connexes