Phoque du Groenland

Découvrez le phoque du Groenland, son cycle de vie, ses habitudes alimentaires, sa répartition et les tendances des populations.

Phoque du Groenland adulte. Photo : Garry Stenson

Blanchon. Photo : Garry Stenson

Sur cette page

Cycle de vie

Les phoques du Groenland ont une espérance de vie de 25 à 40 ans. Les mâles et les femelles sont de taille semblable, mesurant en moyenne 1,6 mètre de longueur et pesant entre 130 et 150 kg.

Le phoque du Groenland passe l’été dans l’Arctique canadien et au Groenland. À l’automne, la plupart de ces phoques migrent vers le sud, dans le golfe du Saint-Laurent ou dans les eaux du sud du Labrador et du nord de Terre-Neuve.

Les femelles peuvent donner naissance à un petit par an, entre fin février et mi-mars. Elles ont besoin de glaces stables pour mettre bas et élever leurs petits.

Les nouveau-nés pèsent environ 11 kg et mesurent entre 80 et 85 cm. Ils sont allaités en moyenne pendant 12 jours et prennent plus de 2,2 kg par jour. Lorsque les petits sont sevrés, les femelles quittent la banquise pour s’accoupler.

Les petits commencent leur mue vers l’âge de 10 jours et la terminent à l’âge de trois semaines.

Habitudes alimentaires

Le phoque du Groenland se nourrit d’une variété de poissons et d’invertébrés, notamment :

Incidence sur l’écosystème

Nous avons mené de nombreuses études sur les effets de la prédation des phoques sur les stocks de poissons.

Pour example, de 2007 à 2008, nous avons évalué les effets du phoque du Groenland sur les stocks de poissons et nous avons constaté que :

Les évaluations de la morue en 2019 nous ont permis de déterminer que les phoques du Groenland ne sont pas les principaux moteurs de l’abondance de la morue au large des côtes de Terre-Neuve ou du sud du Labrador.

Répartition

Aire de répartition, voies migratoires et aires de mise bas des phoques du Groenland dans l’Atlantique Nord-Ouest. L’aire de répartition est indiquée en gris et les aires de mise bas, en noir. Les flèches représentent les voies de migration.

Les phoques du Groenland sont répartis en trois populations, chacune utilisant des aires de mise bas bien précises :

La population de l’Atlantique Nord-Ouest est la plus importante et se répartit en trois troupeaux distincts selon le lieu de reproduction :

Tendances des populations

Dans les années 1960, les activités commerciales de chasse au phoque du Groenland ont gravement réduit la population de phoques du Groenland à de faibles niveaux. Aujourd’hui, la population demeure inférieure aux niveaux d’avant la chasse.

Nous évaluons la taille de la population de phoques du Groenland à l’aide d’un modèle qui intègre :

La population de phoques du Groenland de l’Atlantique Nord-Ouest, estimée à 7,4 millions d’individus, est actuellement abondante et en bonne santé. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada ne l’a pas évaluée en raison du grand nombre d’individus.