Baleine grise (population du Pacifique Nord-Est)

Eschirichtius robustus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Cette espèce a été désignée comme une espèce préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Elle est inscrite sur la liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral et a obtenu la protection en vertu de la LEP en juillet 2005. Une protection supplémentaire est accordée par le biais de la Loi sur les pêches du gouvernement fédéral. En vertu de la LEP, un plan de gestion doit être élaboré pour cette espèce.

Description générale

La baleine grise (Eschrichtius robustus), un cétacé à fanons (mysticète) de taille moyenne à grosse, est la seule espèce de la famille des eschrichtidés qui existe encore. Il s’agit également de la seule grande baleine dont la mâchoire supérieure s’étend au-delà de la mâchoire inférieure. Dans le Pacifique Nord, on a trouvé des fossiles de baleines grises qui ont vécu il y a au moins 50,000 ans. Les Autochtones donnent différents noms à cette espèce, notamment «mauk» (Nuu-chah-nulth), «balgina» (Kwakw’ala – dialectes de l’Ouest), «cetuqupak» (Yup’ik) et «abvibluaq» (Iñupiaq). La baleine grise présente les caractéristiques suivantes :

  • Série de 7 à 15 nodosités le long du dos, mais aucune nageoire dorsale;
  • Fanons courts et de couleur crème à jaune pâle;
  • De deux à quatre sillons gulaires lui permettent de dilater sa gorge lorsqu’elle s’alimente;
  • De couleur gris foncé à gris pâle, mouchetée à différents degrés et cicatrices souvent couvertes de plaques d’anatifes et de crustacés; et
  • Les femelles sont un peu plus grandes que les mâles; entre 11,7 et 15,2 m de longueur comparativement à 11,1 à 14,3 m pour les mâles.

Répartition

Les baleines grises forment deux populations distinctes : celle de l’ouest du Pacifique Nord et celle de l’est du Pacifique Nord. La population de l’ouest du Pacifique Nord, selon les estimations, ne compterait que 100 individus migrant entre les aires de reproduction d’hiver, au large du sud de la Chine jusqu’aux aires d’alimentation d’été, dans la mer d’Okhotsk. Seule la population de l’est du Pacifique Nord est présente dans les eaux canadiennes. L’effectif actuel de la population de l’est est d’environ 20,000 individus. Les aires d’hivernage et de reproduction de cette population se trouvent le long de la côte ouest de la basse Californie, au Mexique, dans une série de lagunes peu profondes. Entre janvier et mai, les baleines grises remontent vers le nord, demeurant d’ordinaire à quelques kilomètres de la côte. En été, la majeure partie des baleines s’alimentent dans les eaux peu profondes des mers de Béring, des Tchouktches, et de Beaufort. Un petit nombre d’individus, appelés « communauté résidente d’été », s’alimentent dans les eaux tempérées, entre le nord de la Californie et le sud-est de l’Alaska.

Habitat et cycle biologique

La baleine grise est une espèce migratrice qui a besoin de différents habitats pour se reproduire et s’alimenter. Les aires d’alimentation arctiques sont d’ordinaire peu profondes (moins de 60 m) et présentent des substrats mous ou sableux. Les aires d’alimentation en zones tempérées présentent quant à elles des fonds rocheux et des herbiers de varech. Les lagunes utilisées pour la reproduction se situent dans des baies peu profondes et abritées, avec substrat sableux ou boueux recouvert à certains endroits par des herbiers de zostères et des mangroves. La baleine grise atteint la maturité sexuelle à environ 8 ans. La période de gestation dure de 13 à 14 mois et, à la fin de l’hiver (tous les deux ans), les femelles donnent naissance à un baleineau. Le baleineau est sevré à la fin de l’été sur les aires d’alimentation. La baleine grise peut vivre jusqu’à 70 ans.

Régime alimentaire

La baleine grise est la seule espèce de baleine à fanons qui s’alimente régulièrement d’organismes vivants sur le fond marin ou près du fond marin. Pour ce faire, elle racle les sédiments qu’elle filtre à travers ses fanons. La majeure partie de la période d’alimentation de l’espèce a lieu en été, sur les aires d’alimentation arctiques, où les baleines grises consomment principalement des amphipodes. La baleine grise peut également s’alimenter de crevettes de sable. Le régime alimentaire, qui devient plus diversifié pendant la migration vers le nord et sur les aires d’alimentation en zones tempérées, inclut des amphipodes, des oeufs et des larves de hareng, des mysis, des callianasses de Californie et des larves de crabe.

Menaces

L’activité humaine est l’un des facteurs ayant une forte incidence sur l’habitat de la baleine grise. L’extraction de sel, l’exploration pétrolière, l’extraction minière au large et les bruits industriels dans les zones marines peu profondes peuvent entraîner une détérioration ou une perte d’habitat. En outre, les collisions avec les navires et les emprisonnements dans des engins de pêche augmentent la mortalité.

Espèces similaires

Il n’y a aucune espèce similaire.

Sources : Rapport de situation du COSEPAC de 2004.

Pour un complément d’information, consultez le Profil du Registre public des espèces en péril (LEP).

Baleine grise (population du Pacifique Nord-Est)

Baleine grise

Eschrichtius robustus - Illustration par J. Domm

Nom scientifique : Eschrichtius robustus
Statut selon la LEP: Préoccupante (mai 3005)
Statut selon COSEPAC: Préoccupante (mai 2004)
Région : Océan Pacifique, Océan Arctique

Distribution des baleines grises telle que décrite dans la paragraphe suivant

Distribution des baleines grises telle

Le saviez-vous?

Une merveille dépourvue de dents
Comme elle n’a pas de dents pour mâcher sa nourriture, la baleine doit avaler tout rond. Elle possède des fanons composés de longues fibres un peu comme un balai. Ces fanons lui servent de filtre. Lorsque la bouche de la baleine est pleine, elle se referme en expulsant l’eau. Les petits organismes dont se nourrit la baleine sont retenus par les fanons. Lorsqu’elle a recraché les matières dont elle ne veut pas, la baleine avale.

Une passoire pour s'alimenter
Les baleines grises utilisent leurs fanons de kératine comme une passoire pour filtrer les sédiments et repérer leurs proies, par exemple un petit animal ressemblant à un crabe qu'on appelle amphipode et les vers. Avec leur énorme bouche, ils prennent une grande quantité de sédiments et la filtrent entre leurs fanons pour ne laisser prisonniers que leurs proies.

Renseignements connexes