Holothurie du Pacifique

Nom latin

Parastichopus californicus

Nom du groupe

invertébrés

Information taxonomique (en anglais seulement)

Habitat

Cette holothurie se trouve dans le Pacifique Est, depuis la côte sud de l'Alaska jusqu'en Basse-Californie. Elle fréquente des profondeurs allant jusqu'à 250 mètres et préfère des fonds rocheux ou sableux. Bien qu'elle soit assez sédentaire, l'holothurie entreprend des migrations verticales saisonnières.

Description de l'espèce

L'holothurie du Pacifique, comme toutes les autres holothuries, a un long corps cylindrique, d'où son nom de concombre de mer. Le corps a une symétrie radiaire pentamère - organisée en cercle de cinq rangées - et n'a pas de tête. L'holothurie se déplace sur le plancher océanique en utilisant ses pieds ambulacraires, disposés en rangées sur la face inférieure, qui lui permettent de créer une succion. Sa coloration va du rouge à l'orange rougeâtre, et le corps est couvert de bosses pâles qui ressemblent à des épines mais qui sont en réalité douces au toucher. La bouche, située à une extrémité, est entourée d'une collerette de 20 tentacules qui lui servent à s'alimenter. L'holothurie du Pacifique peut mesurer jusqu'à 60 centimètres et peser jusqu'à un kilogramme, ce qui en fait la plus grosse holothurie de la côte ouest du Canada. Comme les scientifiques ne savent pas encore comment déterminer l'âge des holothuries, on ne connaît pas leur durée de vie.

Holothurie

L’holothurie du Pacifique (Parastichopus californicus) est la plus grande des quelques 30 espèces d’holothuries que l’on trouve en Colombie-Britannique et la seule récoltée commercialement. La plupart de l’inventaire, de la recherche et des relevés sur l’holothurie du Pacifique sont effectués en collaboration avec le Programme de pêche de Kitasoo. En plus, le programme de recherche sur l’holothurie est fait en collaboration étroite avec les associations d'industrie de la pêche. Le PSCHA (Pacific Sea Cucumber Harvesters Association) finance un poste temporaire de biologiste pour les projets d’évaluation du stock en cours en plus de coparrainer un étudiant à la maîtrise à SFU qui travaille sur la faisabilité des stratégies de récolte en rotation de l’holothurie

Évaluation des stocks

Malgré plusieurs obstacles, la Division de l'évaluation des stocks a investi beaucoup d’effort dans la recherche et la conservation de l’holothurie du Pacifique (Parastichopus californicus).

On connaît peu de chose sur l'abondance et la distribution du stock, la longévité, les taux de croissance, les taux de mortalité naturelle et les taux de recrutement de l’holothurie du Pacifique.

Faire des études de croissance s’avère difficile en raison de la capacité de l’animal de modifier sa forme et sa taille, et à cause des fluctuations annuelles de sa masse corporelle dues à la résorption des organes viscéraux.

Les études de détermination de l’âge n’ont pas porté fruit en raison du manque de parties dures du corps, du manque de structure dans les données de fréquence de longueur et de l'incapacité d'étiqueter et de suivre les individus pendant de longues périodes.

Il y a beaucoup à apprendre au sujet de l’holothurie du Pacifique et la Division de l'évaluation des stocks a adopté une approche prudente de gestion de cette espèce afin d'éviter la surpêche et autres effets nuisibles.

Recherche en cours

La recherche expérimentale est en cours sur les taux d'exploitation de pêche de l’holothurie du Pacifique.

Relevés de l’holothurie du Pacifique

En raison d'un manque de données biologiques pouvant servir de base pour les décisions de gestion, la pêche à l’holothurie du Pacifique a été classifiée en 1997 "pêche émergente et limitée par un manque de données " pour ensuite être gérée sous un régime de précaution connu sous le nom d'Approche par étapes pour les pêches nouvelles et émergentes.

Cette approche de précaution a permis d’ouvrir 25% de la côte à la pêche commerciale, de garder 50% fermée à la pêche jusqu'à ce qu’on accumule une connaissance suffisante pour permettre une gestion éclairée, et d’utiliser 25% pour la pêche expérimentale, conçue pour étudier la réaction du stock à des taux de pêche variables.

Dans la phase 0 d’analyse des données biologiques, des lacunes critiques d'information ont été identifiées et des recommandations de gestion et de recherche supplémentaire ont été faites.

Présentement, la pêche à l’holothurie du Pacifique est en phase 1 de l'approche par étapes pour les pêches nouvelles et émergentes. Durant cette phase, des relevés sont effectués afin d’obtenir l'information essentielle qui n'était pas disponible dans l'analyse de phase 0.

Dans cette phase, quatre zones de pêche expérimentale (EFAs) ont été établies sur la côte de la Colombie-Britannique en vue d’étudier les effets des différents taux d'exploitation sur la population d’holothurie du Pacifique. Le Programme de Pêche de Kitasoo, un organisme local des Première Nations, participe également à deux zones de pêche expérimentale sur la côte centrale. On a estimé que les projets de zone de pêche expérimentale, en cours depuis 1997, prendront environ 10 ans pour donner des résultats. De plus, des relevés et des récoltes expérimentales sont effectués par des plongeurs commerciaux ou autochtones sur leurs propres navires, mais sous la direction et la surveillance d'un biologiste.

En plus des projets de zone de pêche expérimentale, le programme de recherche sur l’holothurie du Pacifique en C.-B. inclut des relevés qui sont effectués dans les secteurs de la côte ouverts à la pêche. Ces relevés sont utilisés pour estimer les densités d’holothurie afin de calculer les quotas, au lieu d'utiliser les estimations de référence. Avant 2004, huit relevés dans les secteurs de la côte ouverts à la pêche ont été effectués (deux étant des révisions), couvrant plus de 30% du littoral ouvert à a la pêche. Ce grand ensemble de données a été employé pour calculer une nouvelle estimation de la densité de référence.

Contacts

Pour obtenir plus d'information au sujet de la recherche en cours sur l’holothurie du Pacifique à la Station biologique du Pacifique, veuillez contacter :

Claudia Hand
biologiste principale chargée de la recherche
250-756-7139
Claudia.Hand@dfo-mpo.gc.ca
Janet Lochead
biologiste des invertébrés
250-756-7354
Janet.Lochead@dfo-mpo.gc.ca

Pêche à l'holothurie - Région du Pacifique

Le Plan de gestion intégrée de la pêche à l'holothurie comprend la période allant du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante, et se concentre sur la pêche commerciale à l'holothurie qui dure environ 4 semaines et se déroule surtout en octobre.

Plans de gestion intégrée des pêches

Aperçu des pêches

Personnes-ressources

Pauline Ridings
Gestionnaire de la ressource en chef, pêche à l'holothurie
250-756-7118
pauline.ridings@dfo-mpo.gc.ca
Claudia Hand
Sciences, Nanaimo
250-756-7139
claudia.hand@dfo-mpo.gc.ca
Nick Duprey
Sciences, Nanaimo
250-756-3365
nick.duprey@dfo-mpo.gc.ca

Pour d'autres contacts du Ministère de la pêche à l'holothurie, veuillez consulter la page des personnes-ressources des mollusques et crustacés.