Rorqual bleu (population de l'Atlantique)

Balaenoptera musculus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le rorqual bleu fait partie d’une famille de baleines caractérisées par des plis dans la peau du cou, qui permettent à l’animal d’engouffrer une énorme quantité d’eau pour s’alimenter de krill. Malgré son nom, le rorqual bleu porte un mélange de taches aux tons gris pâles et foncés, uniques à chaque baleine.

Le rorqual bleu peut vivre de 70 à 80 ans et il atteint la maturité sexuelle entre 6 et 10 ans. Les femelles donnent habituellement naissance à un seul baleineau, qui pèse environ deux tonnes, tous les deux ou trois ans. Le nombre de rorquals bleus dans l’Atlantique Nord-Ouest est inconnu, mais on estime qu’il est peu probable que cette population compte plus de 250 adultes.

Habitat

Les rorquals bleus, population de l’Atlantique Nord-Ouest, se trouvent de façon générale dans les eaux de la côte Est du Canada : au nord du golfe du Saint-Laurent, au large de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve et dans le détroit de Davis. On les trouve également entre l’île Baffin et le Groenland. Ils migrent généralement vers le sud pour l’hiver, mais certains peuvent demeurer à nos latitudes toute l’année.

Les rorquals bleus se nourrissent presque exclusivement de krill, un petit crustacé ressemblant à une crevette. Un individu peut en manger jusqu’à quatre tonnes par jour. On observe donc régulièrement les rorquals bleus dans les zones de concentration de krill.

Menaces

La chasse commerciale historique à la baleine dans l’Atlantique a réduit la population initiale d’environ 70 %. Au moins 1 500 rorquals bleus ont été tués avant les années 1960 dans les eaux de l’est du Canada.

Depuis la fin de la chasse commerciale, les rorquals bleus demeurent une espèce menacée par l’activité humaine. Voici quelques menaces qui ont le potentiel de nuire à ces créatures géantes :

  • La pollution sonore;
  • La réduction de la disponibilité de la nourriture;
  • Les contaminants marins persistants;
  • Les collisions avec les navires;
  • Le dérangement causé par l’observation des baleines.
Baleine bleues

Photo : Jean-François Gosselin, Pêches et Océans Canada

Rorqual bleu - Kelly Houle, NOAA Northeast Fisheries Science Center

Kelly Houle, NOAA Northeast Fisheries Science Center

Rorqual bleu - Jean-François Gosselin

Jean-François Gosselin

Renseignements supplémentaires

Conservation

Le rorqual bleu de l’Atlantique Nord-Ouest est inscrit comme une espèce en voie de disparition et est protégé en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Un programme de rétablissement a été développé pour cette population avec pour but d’atteindre à long terme un effectif d'au moins 1 000 individus matures. Pêches et Océans Canada a également décrété un moratoire sur la pêche aux espèces fourragères, dont le krill, dans le but de protéger les ressources alimentaires d’espèces en péril tel le rorqual bleu. À l’échelle internationale, le rorqual bleu est protégé par la Commission baleinière internationale. Le rorqual bleu est inscrit sur la liste de l’Union internationale pour la nature et sur celle de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

Recherche

Les rorquals bleus de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent et leur habitat font l’objet de plusieurs recherches de Pêches et Océans Canada en collaboration avec la station de recherche des îles Mingan et le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM). Ces recherches visent principalement à comprendre la diète, le comportement d’alimentation et l’utilisation de l’habitat du rorqual bleu. Elles visent aussi à localiser et cartographier les zones d’agrégation de krill qui sont des aires d’alimentation importantes du rorqual bleu. À Terre-Neuve-et-Labrador, les chercheurs de Pêches et Océans Canada utilisent des enregistreurs acoustiques autonomes pour surveiller toute l’année la présence de rorquals bleus à des endroits où ils ont déjà été fréquemment observés. Ces observations acoustiques et visuelles seront utilisées pour définir l’habitat essentiel du rorqual bleu dans cette région.

Intendance

Plusieurs initiatives d’intendance sont mises en œuvre par des organismes partenaires grâce à l’appui du Programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril. Au Québec, depuis plusieurs années, le GREMM ainsi que le Réseau d’observation des mammifères marins mènent des activités de sensibilisation sur les bonnes pratiques à adopter auprès des opérateurs d’activités d’observation en mer. Également, le GREMM coordonne la réponse du Réseau québécois Urgences mammifères marins pour mettre en œuvre des mesures pour secourir des mammifères marins en difficulté dans les eaux du Saint-Laurent au Québec.  Lorsqu’un mammifère marin est en difficulté, vous pouvez alerter le Réseau en composant le numéro sans frais 1-877-722-5346.

Le groupe Whale Release and Strandings encourage les pêcheurs de Terre-Neuve-et-Labrador à rapporter les cas d’empêtrement de rorqual bleu et travaille à la sensibilisation des écoliers et du public grâce à des présentations dans les écoles et des événements communautaires. Le Quebec-Labrador Foundation a un programme d’observateur d’espèces marines en péril à travers lequel les pêcheurs rapportent les observations de rorquals bleus. Cet organisme produit également du matériel éducatif sur les mammifères marins, dont le rorqual bleu.

Pour un complément d’information, consultez le Profil de Registre public des espèces en péril (LEP).

Rorqual bleu (population de l'Atlantique)

Rorqual bleu (population de l'Atlantique)

Crédit photo: Gary Taylor Source: MPO, Région du Terre-Neuve-et-Labrador.

Crédit photo: Gary Taylor
Source: MPO, Région du Terre-Neuve-et-Labrador.

Rorqual bleu (population de l'Atlantique)

Rorqual bleu. Copyright Shutterstock.

© Shutterstock

Nom scientifique : Balaenoptera musculus
Statut selon la LEP : En voie de disparition
Statut selon le COSEPAC : En voie de disparition
Région : Atlantique

Transcription

Narratrice : « Pêches et Océans Canada présente : Savoir identifier le rorqual bleu et en signaler l’observation. Une chercheuse de Pêches et Océans Canada, Mme Hilary Moors-Murphy, étudie et surveille les baleines dans l’est du Canada. Elle va vous aider à identifier ces immenses baleines. Peut-être qu’un jour, vous lui signalerez vos propres observations de rorquals bleus.

Le rorqual bleu est en voie de disparition. Les rorquals bleus se déplacent dans l’ensemble de l’Atlantique Nord, mais dans l’est du Canada, c’est au printemps, à l’été et à l’automne qu’on les observe le plus souvent. Ces baleines ont un très grand évent et sont repérables de loin grâce à leur souffle haut et bien droit. Alors que le rorqual bleu remonte à la surface, on voit son souffle en premier lieu, puis son dos, puis sa petite nageoire dorsale. Le rorqual bleu se distingue facilement des autres espèces de grandes baleines par ses taches bleues et grises. Cela peut lui donner une couleur bleu pâle quand il est sous l’eau. Ces baleines ont également une petite nageoire dorsale vers le bas de leur dos. Pouvant atteindre jusqu’à 30 mètres de long, le rorqual bleu est le plus gros animal qui ait jamais vécu sur terre.

Aidez le MPO à surveiller les rorquals bleus. Et n’oubliez pas de signaler vos observations. Il vous faudra donner des détails comme le nombre et le type des baleines observées, la date et l’heure de l’observation, ainsi que l’endroit et ses coordonnées. Si possible, envoyez-nous vos photos et vos vidéos. Pour signaler une observation de rorqual bleu, veuillez composer le 1-844-800-8568 ou envoyer un courriel à : XMARwhalesightings@dfo-mpo.gc.ca. Si vous voyez une baleine prise dans un filet, blessée ou morte, veuillez communiquer dès que possible avec la Marine Animal Response Society au 1-866-567-6277, ou par la bande radio VHF 16, ou par courriel à marineanimalresponse@gmail.com. »

carte de distribution du rorqual bleu, population de l’Atlantique Nord-Ouest, telle que décrite dans les paragraphes suivants

Crédit : Adapté de Sears, R. et J. Calambokidis. 2002. Mise à jour évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur le rorqual bleu Balaenoptera musculus, population de l’Atlantique et du Pacifique, au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. 38 p.

Le saviez-vous?

Le rorqual bleu est le plus gros animal de la planète et le plus gros à avoir jamais existé. Le plus gros rorqual bleu observé à ce jour mesurait 29,5 m. En longueur, le rorqual bleu équivaut à deux autobus, tandis qu'en poids, il équivaut à 15 autobus scolaires ou 8 avions, soit jusqu'à 200 tonnes.

Baleine bleue. Photo : Véronique Lesage, Pêches et Océans Canada

Baleine bleue. Photo : Véronique Lesage, Pêches et Océans Canada

Renseignements connexes