Béluga (Population de l'estuaire du Saint-Laurent)

Delphinapterus leucas

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le béluga, également surnommé baleine blanche, est un mammifère marin bien adapté à la vie dans les eaux froides. Il possède une épaisse couche de graisse sous la peau, qui sert d’isolation et de réserve d’énergie. Une proéminence sur la tête appelée melon lui permet de s’orienter et de trouver ses proies grâce à l’écholocation.

Seul le béluga adulte est blanc; les nouveau-nés sont bruns ou gris foncé et pâlissent pour devenir totalement blancs entre six et huit ans. Un béluga adulte peut peser 1900 kg et mesurer entre 2,6 et 4,5 m.

Le béluga peut vivre 75 ans ou plus. Les mâles atteignent leur maturité sexuelle entre 12 et 14 ans et les femelles, entre 8 et 14 ans. Environ tous les trois ans, la femelle donne naissance à un baleineau vers juillet ou août, après une période de gestation de 14 mois et demi.

Habitat

Le béluga est principalement une espèce arctique. La population de l’estuaire du Saint-Laurent, à la limite sud de la répartition mondiale de l’espèce, est isolée géographiquement des autres populations de bélugas. Avant 1885, on dénombrait jusqu’à 10 000 bélugas dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Dans les années 1980, lorsqu'un suivi régulier a débuté, on estimait la population à environ 1000 individus. On observe un lent déclin depuis le début des années 2000, avec une estimation d'environ 900 individus en 2012.

En été, les bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent se distribuent de Saint-Jean-Port-Joli jusqu’à Rimouski dans l’estuaire, et jusqu’à Saint-Fulgence dans la rivière Saguenay. En hiver, ils préfèrent les eaux de l’estuaire maritime et celle du nord-ouest du golfe du Saint-Laurent, là où la couverture de glace est moins dense.

Le béluga voyage en groupes de deux à 10, bien que des groupes plus imposants soient observés à l’occasion. Il se nourrit d’une grande variété de poissons et d’invertébrés, utilisant l’écholocation pour repérer ses proies. Le béluga est un animal qui émet beaucoup de sons; il peut produire une véritable cacophonie qui varie de sifflements aigus à des grognements bas et répétitifs. Ces vocalises lui ont valu le surnom de canari des mers.

Habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent

L'habitat essentiel englobe les composantes de l'habitat qui permettent le maintien des fonctions (processus du cycle vital) nécessaires à la survie ou au rétablissement d'une espèce. L'habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent se trouve dans l'estuaire moyen du Saint-Laurent, des battures aux Loups-Marins jusque dans le Saguenay, et comprend la portion sud de l'estuaire maritime. L'habitat essentiel désigné correspond à l'aire de répartition estivale des groupes composés d'adultes accompagnés de nouveau-nés et de juvéniles. Les composantes de l'habitat essentiel assurent le maintien des fonctions de mise bas, d'allaitement, d'alimentation, de l'élevage des jeunes, de socialisation et de migration.

Menaces

La chasse commerciale a diminué la population de façon dramatique. Bien que la chasse soit interdite depuis 1979, on n’a observé aucun rétablissement notable de la population.

Un certain nombre de facteurs semblent contribuer au déclin de l’espèce dans le Saint-Laurent. Parmi ceux-ci, la pollution, la diminution des ressources alimentaires, le dérangement par les humains et la dégradation de l’habitat sont considérés comme les menaces principales au rétablissement de la population. Les bélugas peuvent également être victimes de collisions avec les navires ou d’empêtrement dans les engins de pêche.

© Shutterstock

© Shutterstock

Photo of a Beluga Whale (Delphinapterus leucas)

© W. Klenner

Renseignements supplémentaires

La population de bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Un programme de rétablissement pour les bélugas du Saint-Laurent a été élaboré par Pêches et Océans Canada en collaboration avec Parcs Canada et plusieurs partenaires. Les bélugas du Saint-Laurent font l'objet de nombreuses recherches scientifiques par Pêches et Océans Canada pour déterminer les causes du déclin, notamment pour évaluer l'impact du dérangement et du bruit sur leur comportement. Des inventaires sont effectués régulièrement depuis les années 1980 afin de recenser la population et de mieux connaître les zones d’utilisation intensive.

Plusieurs initiatives de sensibilisation sont mises en œuvre par des organismes partenaires grâce à l'appui du Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent et le Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM) ainsi que le Réseau d'observation des mammifères marins qui mènent des activités de sensibilisation sur les bonnes pratiques à adopter auprès des opérateurs d'activités d'observation en mer. Également, le GREMM coordonne la réponse du Réseau québécois Urgences mammifères marins pour mettre en œuvre des mesures pour secourir des mammifères marins en difficulté dans les eaux du Saint-Laurent au Québec.  Lorsqu'un mammifère marin est en difficulté, vous pouvez alerter le Réseau en composant le numéro sans frais 1-877-722-5346.

Visitez le Registre public des espèces en péril (LEP).

Béluga (Population de l'estuaire du Saint-Laurent)

Béluga (Delphinapterus leucas)

Delphinapterus leucas - Illustration par G. Kuehl

Nom scientifique : Delphinapterus leucas
Statut selon la LEP : En voie de disparition
Statut selon le COSEPAC : En voie de disparition
Région : Québec

Distribution estivale du béluga du St-Laurent telle que décrite dans les paragraphes suivants

Adapté de Michaud, R. 1993. Distribution estivale du béluga du St-Laurent : synthèse 1986-1992. Rapport technique canadien des sciences halieutiques et aquatiques 1906. 28p.

Distribution of the Beluga Whale as described in the following paragraphs

Habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent. La carte représente la délimitation de l’habitat essentiel ainsi que la bathymétrie dans l’estuaire du Saint-Laurent. L’habitat essentiel s’étend des battures aux Loups Marins jusqu’à la portion sud de l’estuaire au large de Saint-Simon. Il exclut la zone plus profonde de la tête du chenal laurentien. Il inclut la portion aval de la rivière Saguenay, de l’embouchure à l’île Saint-Louis. En médaillon, la localisation du secteur au Québec. La carte inclut les coordonnées géographiques du polygone de l’habitat essentiel.

Le saviez-vous?

La population de béluga de l'estuaire du Saint-Laurent est la population de béluga la plus au sud. C'est un reliquat de la dernière glaciation.

Renseignements connexes