Esturgeon noir (population des Maritimes)

Acipenser oxyrinchus

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Esturgeon noir

Photo: Exploramer

Description

L'esturgeon noir (Acipenser oxyrinchus) est un poisson de grande taille à maturité tardive possédant des caractéristiques distinctives. Voici certaines de ces caractéristiques :

  • Un corps allongé avec cinq rangées de scutelles (excroissances osseuses dures de la peau) le long du corps qui sont très saillantes et affûtées comme des rasoirs chez les jeunes poissons, et deviennent plus lisses au fil du temps.
  • Couleur laiton sur le dos, brun à vert sur les flancs, et blanc sur le ventre.
  • Un museau légèrement tourné vers le haut avec quatre barbillons (saillies ressemblant à des moustaches) près de l'extrémité.
  • Les femelles peuvent atteindre une longueur de 2 à 3 mètres et peser de 100 à 200 kg, et les mâles peuvent atteindre une longueur de 1,5 à 2 mètres et peser de 50 à 100 kg.
  • Espèce à maturité tardive chez laquelle les mâles arrivent à maturité plus tôt et à une taille plus petite que les femelles. On pense que la taille à la maturité varie dans toute l'aire de répartition de l'espèce.

Répartition et population

L'esturgeon noir est une espèce anadrome, c'est-à-dire qu'il fraie en eau douce et passe une partie de sa vie en mer. Il vit le long de la côte atlantique de l'Amérique du Nord, depuis la baie d'Ungava, au Labrador, jusqu'au golfe du Mexique. On le trouve dans la plupart des eaux côtières du Canada, entre la baie d'Ungava et la frontière canado-américaine.

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a réparti l'esturgeon noir vivant dans les eaux canadiennes en deux populations (Saint-Laurent et Maritimes) en fonction de critères biologiques précis. Il a été déterminé que ces populations sont distinctes l'une de l'autre en raison de différences sur le plan de la génétique, de l'écologie, du comportement migratoire et du cycle vital.

La population des Maritimes fraie dans le fleuve Saint-Jean où l'on estime que 1 000 à 3 000 adultes ont frayé chaque année au cours des dernières années. On en sait très peu sur l'âge à la maturité et la structure d'âge de la population des Maritimes.

Habitat

L'esturgeon noir vit dans les rivières, les estuaires, les milieux marins littoraux et les régions du plateau continental qui se trouvent le long de la côte atlantique de l'Amérique du Nord. L'esturgeon noir fraie en eau douce relativement peu profonde sur le substrat rocheux, préférant des profondeurs de un à trois mètres avec un courant fort. Les juvéniles peuvent hiverner en eau douce ou se diriger vers les estuaires lorsque la température descend à l'automne. L'esturgeon noir mature passe du temps dans les estuaires et les petites baies. On pense que cela l'aide à faire la transition entre l'eau salée et l'eau douce. Les adultes passent la majeure partie de leur temps hors reproduction en mer où ils peuvent migrer sur de très longues distances le long de la côte tout en s'alimentant. L'espèce se nourrit principalement de vers, de crustacés et de mollusques, mais aussi de petits poissons et d'insectes aquatiques.

Menaces

Étant donné sa longue espérance de vie, sa maturité tardive et son frai intermittent, l'esturgeon noir est particulièrement vulnérable aux menaces. En 2011, le COSEPAC a désigné la population d'esturgeon noir de la région des Maritimes comme étant une espèce menacée, en citant des préoccupations quant au fait que la population est actuellement limitée à une seule zone de frai connue, ce qui la rend particulièrement vulnérable à la perte et à la dégradation de l'habitat. L'esturgeon noir est également pêché dans le cadre d'une pêche commerciale dans le fleuve Saint-Jean.

Renseignements supplémentaires

Dans la région des Maritimes, il existe pour les Autochtones des allocations à des fins alimentaires, sociales et rituelles pour l'esturgeon noir, ainsi qu'une pêche commerciale au filet maillant gérée par quotas stricts et une pêche à la ligne récréative dans le cadre de laquelle les pêcheurs pratiquent la remise à l'eau à l'état vivant des poissons. Il existe également une installation d'élevage et de transformation de l'esturgeon noir au Nouveau-Brunswick qui utilise des esturgeons noirs sauvages capturés dans le cadre de la pêche commerciale. Sur le plan commercial, la valeur de l'esturgeon noir vient de sa chair et de son caviar (œufs).

À l'échelle internationale, l'esturgeon noir figure à l'annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) et le commerce international est réglementé en vertu d'un système de permis. L'esturgeon noir est aussi désigné comme espèce vulnérable par NatureServe et comme espèce presque menacée par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Au Canada, sa gestion et la protection de son habitat sont régies par la Loi sur les pêches.

Si la population d'esturgeon noir de la région des Maritimes est désignée comme population menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril, des interdictions automatiques entreront en vigueur immédiatement et il sera illégal de tuer de l'esturgeon noir sauvage de cette population, de lui nuire, de le harceler, d'en capturer, d'en posséder, d'en collectionner, d'en acheter, d'en vendre ou d'en échanger. On établira un programme de rétablissement et des plans d'action subséquents contenant les mesures à appliquer pour atténuer les menaces connues. L'habitat essentiel (l'habitat nécessaire à la survie et au rétablissement de l'esturgeon noir) sera protégé après avoir été défini dans le cadre d'un programme de rétablissement ou d'un plan d'action.

Visitez le Registre public des espèces en péril (LEP).

Esturgeon noir (population des Maritimes)

Illustration d’un esturgeon noir

Illustration : MPO, D. Peddle

Nom scientifique : Acipenser oxyrinchus
Statut selon la LEP : Aucun statut
Statut selon le COSEPAC : menacé (2011)
Taxonomie : Poisson (marin)
Région : Canada atlantique

Répartition des deux populations d’esturgeon noir

Répartition des deux populations d’esturgeon noir.

Cette carte présente la répartition des deux populations d'esturgeon noir (ou unités désignables) ciblées pour la consultation. Elle utilise une projection Mercator. Il s'agit d'une carte adaptée du Rapport de situation du COSEPAC publié en 2011.

La population d'esturgeon noir du Saint-Laurent est présente dans le fleuve Saint-Laurent, de la région de Trois-Rivières en amont, jusque dans le golfe du Saint-Laurent. Hors du golfe, la répartition s'étend vers le nord, le long de la côte Atlantique du Labrador, jusqu'à l'île de South Aulatsivik. La limite sud de la répartition dans l'Atlantique se trouve à la hauteur de Springdale sur l'île de Terre-Neuve. Dans le golfe du Saint-Laurent, la frontière sud de la répartition forme une ligne droite, entre la Baie-des-Chaleurs à l'ouest et un point de la côte de Terre-Neuve à la hauteur de Corner-Brook à l'est.

La répartition de la population d'esturgeon noir des Maritimes couvre tout le sud du golfe du Saint-Laurent. La frontière nord de cette repartition dans le golfe chevauche un peu celle de l'esturgeon noir du Saint-Laurent. La frontière forme une ligne droite, entre Rivière-au-Renard à l'ouest et un point à la hauteur de Corner Brook sur l'île de terre-Neuve à l'est. La répartition de l'esturgeon noir des Maritimes s'étend au sud-est, hors du golfe, en passant par le détroit de Cabot. Elle longe la côte de l'île de Terre-Neuve, incluant le bout de la péninsule Burin qui s'oriente vers Saint-Pierre et Miquelon. Au sud-ouest, la répartition s'étend en pointe au sud du Cap-Breton dans l'Atlantique englobant l'île de Sable, elle forme une mince bande le long de la Nouvelle-Écosse et elle couvre toute la baie de Fundy et le sud du Nouveau-Brunswick.

Le saviez-vous?

L'esturgeon noir est le plus gros poisson d'eau douce de la côte est de l'Amérique du Nord. Sur le plan biologique, il est d'un grand intérêt scientifique par son origine, qui remonte à au moins 200 millions d'années.

Renseignements connexes