Saumon de l'Atlantique (unité désignable de l'est du Cap-Breton)

Salmo salar

Statut LEP
Aucun statut
AS
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut LEP

  • Aucun statut AS
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP
Statut COSEPAC
Non en péril
NP
Préoccupante
P
Menacée
M
En voie de disparition
EVD
Disparue du pays
DP

Statut COSEPAC

  • Non en péril NP
  • Préoccupante P
  • Menacée M
  • En voie de disparition EVD
  • Disparue du pays DP

Description

Le saumon de l'Atlantique (Salmo salar) est un poisson anadrome qui fait partie de la famille des Salmonidés. Voici quelques-unes de ses caractéristiques :

  • Son corps est fusiforme (atténué aux deux bouts).
  • Les juvéniles atteignent généralement une longueur de 18 cm, tandis que les adultes ont une longueur de 50 à 100 cm.
  • Les juvéniles sont minces et présentent de 8 à 11 marques de parr pigmentées et étroites sur chaque côté, avec une tache rouge entre chaque marque de parr le long de la ligne latérale. Les poissons deviennent argentés et les marques de parr sont perdues lorsqu'ils deviennent des saumoneaux et migrent vers la mer.
  • Lorsqu'il est en mer, le saumon est de couleur argent sur les côtés, et son dos présente différentes nuances de brun, de vert et de bleu avec de nombreuses taches noires dispersées le long du corps.
  • À mesure qu'il s'approche du frai, il devient plus foncé et présente une couleur bronze et brun foncé, et il a parfois des taches rougeâtres sur la tête et le corps.

Habitat

Le saumon de l'Atlantique fraie en eau douce, généralement dans la même rivière où il est né (rivière natale). Le saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton passe habituellement de deux à quatre années en eau douce au stade de juvénile avant de migrer vers l'Atlantique Nord. Après une période en mer d'une à trois années, les adultes reviennent en eau douce pour frayer. Les rivières qui abritent le saumon de l'Atlantique sont généralement claires, fraîches et bien oxygénées, et ont un substrat formé de blocs rocheux, de gravier et de galets.

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a répertorié 16 différentes unités désignables de saumon de l'Atlantique en fonction de son adaptation précise à sa rivière natale (p. ex. différences dans la génétique, la morphologie, le cycle vital et le comportement). Le COSEPAC a évalué l'état biologique de toutes les unités désignables de saumon de l'Atlantique et a déterminé que onze d'entre elles étaient en péril.

L'unité désignable de saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton est constituée d'un regroupement de populations de saumon qui occupent les rivières d'une région de la Nouvelle-Écosse qui se jettent dans l'océan Atlantique et dans le réseau du lac Bras d'Or, et elle s'étend de l'extrémité nord de l'île du Cap-Breton le long de la côte atlantique jusqu'à la chaussée surélevée de Canso. On pense que le saumon de l'Atlantique de cette unité désignable était présent dans environ 46 rivières à différents moments de l'histoire.

Menaces

Le COSEPAC a évalué le saumon de l'Atlantique de l'unité désignable de l'est du Cap-Breton et l'a désigné comme étant en voie de disparition. Une évaluation du potentiel de rétablissement de 2013 examine les résultats des programmes de surveillance de la population adulte dans cinq réseaux hydrographiques de l'unité désignable; elle conclut que, au cours des 15 dernières années, l'abondance a diminué de 97 % et de 89 % dans deux rivières et qu'elle est demeurée relativement stable dans deux rivières. L'abondance a augmenté de 159 % dans une rivière, mais on ne croit pas que cela soit représentatif de l'ensemble de l'unité désignable.

L'évaluation du potentiel de rétablissement définit de nombreuses menaces pesant sur le saumon de l'Atlantique de l'unité désignable de l'extérieur de l'est du Cap-Breton. Il a été déterminé que la menace la plus préoccupante en eau douce est la pêche illégale et le braconnage. Les menaces dans les milieux marins et estuariens qui présentent un niveau élevé de préoccupation comprennent, sans ordre d'importance, les incertitudes quant aux cas de maladies et de parasites, la salmoniculture et les changements de l'écosystème marin. Il convient de noter que certaines activités mentionnées ne constituent peut-être pas une menace ou peuvent être classées dans une catégorie de gravité plus faible après l'application de mesures d'atténuation.

Renseignements supplémentaires

La population de saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton est gérée sous l'égide de la Loi sur les pêches, par l'entremise du Règlement de pêche de l'Atlantique de 1985, du Règlement de pêche des provinces maritimes et du Règlement de pêche (dispositions générales), ainsi que des permis accordés en vertu du Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones. L'habitat du saumon de l'Atlantique est actuellement protégé contre les dommages sérieux en vertu des dispositions relatives à la protection des pêches de la Loi sur les pêches.

Toutes les pêches commerciales pour le saumon de l'Atlantique de l'unité désignable de l'est du Cap-Breton sont actuellement fermées pour des raisons de conservation. Des allocations de pêche autochtone à des fins alimentaires, sociales et rituelles sont toutefois accordées dans la région. Dans certaines rivières de l'unité désignable de l'est du Cap-Breton, la pêche à la ligne récréative avec remise à l'eau peut être autorisée avec des mouches munies d'un hameçon sans barbe durant les périodes où l'eau est froide. Des efforts de conservation, de surveillance et de recherche sont en cours; ils sont entrepris grâce aux efforts collaboratifs de Pêches et Océans Canada, de la province de la Nouvelle-Écosse, d'organisations autochtones et de groupes d'intendance.

Visitez le Registre public des espèces en péril (LEP).

Saumon de l'Atlantique (unité désignable de l'est du Cap-Breton)

Deux saumons de l’Atlantique en train de nager

Nom scientifique : Salmo salar
Statut selon la LEP : Aucun statut
Statut selon le COSEPAC : En voie de disparition (2010)
Taxonomie : Poisson (marin)
Région : Atlantique

Étendue du saumon de l’Atlantique

Étendue du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton par rapport à trois autres populations dans la région des Maritimes du Pêches et Océans Canada.

Le saviez-vous?

Le nom scientifique du saumon de l'Atlantique est Salmo salar, ce qui signifie « le bondissant ». Ces poissons peuvent bondir jusqu'à 12 ou 14 pieds (3,6 m/4,2 m) dans les airs, ce qui leur permet de sauter par dessus les chutes d'eau et les autres obstacles lorsqu'ils remontent les cours d'eau pour aller frayer.

Renseignements connexes