Omble chevalier

Illustration - MPO

Illustration - MPO

Nom latin

Salvelinus alpinus

Nom du groupe

diadromes

Information taxonomique (en anglais seulement)

Habitat

L'omble chevalier se retrouve dans l'ensemble de la région circumpolaire de l'hémisphère Nord, y compris le nord du Canada, le Groenland, l'Islande, le nord de l'Europe, l'Asie et l'Alaska. Il est particulièrement répandu dans le nord du Labrador et du Québec et dans tout l'Arctique canadien. À certains endroits, sa pêche revêt une grande importance commerciale, comme dans le nord du Labrador et au Nunavut. L'omble chevalier prend une forme anadrome (qui passe de l'eau douce à la mer, mais revient en eau douce pour y frayer) et une forme résidente, cantonnée en eau douce. La forme résidente se retrouve plus au sud que la forme anadrome, notamment à Terre-Neuve, dans le sud du Québec et au Maine. On a aussi trouvé des formes morphologiquement différentes dans des lacs profonds où l'espèce est présente, comme le lac Hazen, dans le nord de l'île d'Ellesmere, et le lac Gander, à Terre Neuve.

Description de l'espèce

L'omble chevalier ressemble au saumon et à la truite, mais sa couleur varie fortement selon la saison, l'endroit et le stade de développement. Le dos est généralement foncé (bleu, brun ou vert foncé), les flancs sont argentés et le ventre est blanc. Les flancs et le dos sont parfois parsemés de taches rose violacé ou rougeâtres. À l'époque du frai, l'omble chevalier prend souvent une coloration rouge vif ou orange. Les individus anadromes pèsent généralement entre 2,3 et 4,5 kilogrammes, tandis que ceux qui sont cantonnés en eau douce sont plus petits, pesant entre 0,2 et 2,3 kilogrammes.