Espèces aquatiques en péril

2017-2018: Appel national de propositions

La Loi sur les espèces en péril du Canada a été promulguée pour protéger des espèces sauvages en péril, notamment les poissons, les reptiles, les mammifères marins et les mollusques. Découvrez ce que la loi peut signifier pour vous, en particulier si vous êtes un pêcheur commercial, un aquaculteur, un amateur de pêche, un plaisancier, un Autochtone, un scientifique, un chercheur ou que vous pratiquez une activité pouvant avoir une incidence sur l’habitat des espèces aquatiques en péril.

Espèces en vedette

Le loup à tête large et le loup tacheté

Dans l’Est du Canada, le loup à tête large et le loup tacheté sont en péril. Des recherches ont démontré que les loups peuvent survivre jusqu’à deux heures en dehors de l’eau. La remise à l’eau obligatoire de ces loups lors de prises accidentelles contribue à leur rétablissement, même lorsqu’ils sont restés longtemps dans un engin de pêche.

Pour en savoir plus...

Loup à tête large

Loup tacheté