La gestion des indicateurs en fonction de la taille de la communauté peut-elle protéger à la fois les espèces fourragères et les gros prédateurs dans le système?

Description

Ratio de petits poissons par rapport aux gros poissons sur le banc de Georges : iIlustration d'un système sain à partir des années 1960 jusqu'au milieu des années 1980 alors qu'il y avait 20 fois plus de petits poissons que de gros poissons; ratio excessif de poissons fourrage dans les années 1990; déclin des espèces fourragères dans les dernières années (comme leurs prédateurs naturels n'ont pas été visés par la pêche, il y a beaucoup trop de gros poissons dans le système compte tenu de la base de petits poissons.)

Le Cadre pour la pêche durable (CPD) a pour but d'assurer le maintien d'un écosystème sain en évitant la surexploitation des espèces, en apportant une attention toute particulière aux espèces fourragères (proies) qui sont étroitement liées aux poissons prédateurs dans le système. Les communautés de poissons fourrage consistent habituellement en un assemblage de plusieurs espèces, dont la composition change avec le temps. Par conséquent, il est difficile de gérer les poissons fourrage à titre d'espèce individuelle en raison de leur grande variabilité naturelle. Dans le cadre du présent projet, une approche de gestion des poissons fourrage sera établie, approche qui tiendra compte de leur rôle collectif dans l'écosystème en tant que source de nourriture pour les prédateurs, et on s'efforcera de trouver un juste équilibre entre l'abondance des poissons fourrage et celle des prédateurs. Étant donné que les écosystèmes marins sont fortement structurés en fonction de la taille des poissons (les gros poissons mangent les petits poissons), le présent projet permettra d'examiner divers indicateurs éventuels fondés sur la taille des poissons à des moments où l'on sait que l'écosystème est en santé ou est soumis à des pressions afin de déterminer quels indicateurs fondés sur la taille du poisson sont les plus utiles pour éclairer la gestion des pêches et afin de déterminer un ratio acceptable entre proies et prédateurs.

Nom du programme

Programme stratégique de recherche et d'avis fondés sur l'écosystème (PSRAFE)

Écorégion

Échelle nationale

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Daniel Duplisea

Date de modification :