À la recherche des aires d'alimentation de la baleine noire de l'atlantique nord

L'équipe des espèces en péril de la station de biologie de Pêches et Océans Canada de St. Andrews recherche des renseignements afin de savoir où trouver dans les eaux canadiennes des groupes de baleines noires de l'Atlantique Nord (Eubalaena glacialis), une espèce en voie de disparition.

Deux zones, le bassin Roseway et le bassin Grand Manan (baie de Fundy), ont été définies et sont protégées en vertu de la Loi sur les espèces en péril en tant qu'habitat essentiel. Les chercheurs pensent qu'il pourrait y avoir d'autres zones actuellement inconnues dans lesquelles les baleines se rassemblent.

Grâce à un financement du Programme sur les espèces en péril, les biologistes Lei Harris et Danielle MacDonald ont entrepris une campagne appelée « Missing! North Atlantic Right Whales » (à la recherche des baleines noires de l'Atlantique Nord) pour trouver ces zones. Des affiches sont placardées sur les quais de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador afin d'obtenir des renseignements sur les observations de baleines noires de l'Atlantique Nord.

Les baleines noires de l'Atlantique Nord font partie des cétacés les plus menacés de disparition au monde. Beaucoup d'entre elles passent les mois d'hiver dans les eaux au sud de la Floride ou de la Géorgie et migrent vers le nord pour généralement passer les mois de juin à octobre dans les eaux des provinces de l'Atlantique. Bien que la plupart d'entre elles passent l'été dans la baie de Fundy et au large des côtes sud de la Nouvelle-Écosse, on a pu en observer dans le golfe du Saint-Laurent, à Terre-Neuve-et-Labrador et autrefois aussi loin au nord que le Groenland. Les menaces les plus importantes pour leur rétablissement sont l'enchevêtrement dans les engins de pêche et les collisions avec les navires. En plus de l'inscription des deux habitats essentiels mentionnés ci-dessus, les efforts déployés au Canada pour le rétablissement de l'espèce ont inclus des modifications aux voies de navigation dans la baie de Fundy et la désignation du bassin Roseway comme « zone à éviter » afin de réduire les risques potentiels de collision avec les navires.

Pêches et Océans Canada demande aux personnes qui observeraient des baleines noires de fournir la date, l'heure, l'endroit (si possible la latitude et la longitude) et une estimation du nombre de baleines observées. Si des photos ou des vidéos sont disponibles, celles-ci sont également les bienvenues. Le Ministère déconseille toutefois de s'approcher des groupes afin qu'il n'y ait aucun risque pour la sécurité des marins ou celle des baleines. Il ajoute que l'alimentation, le maternage et les autres comportements sociaux peuvent être interrompus à l'approche des navires. Il existe également un risque potentiel de heurter une baleine noire de l'Atlantique Nord, dont on ne peut prévoir quand elle va s'immerger ou faire surface.

Les baleines noires de l'Atlantique Nord possèdent les caractéristiques suivantes :

  • un dos large sans nageoire dorsale;
  • des marques blanches sur la tête;
  • de larges nageoires en forme de pagaie;
  • une nageoire caudale (queue) lisse en forme de Y;
  • un évent en forme de V.

Vous pouvez envoyer les renseignements sur les observations par courriel à l'adresse :
XMARWhaleSightings@dfo-mpo.gc.ca ou par téléphone au : 506-529-5838

Date de modification :