Comprendre les risques des changements climatiques aquatiques

Une élévation du niveau de la mer peut endommager les rivages et les infrastructures côtières. Credit photo :  Denis Wong, C3.

Une élévation du niveau de la mer peut endommager les rivages et les infrastructures côtières. Credit photo : Denis Wong, C3.

Bon nombre de régions du Canada seront touchées par de la variation du niveau de la mer, de la température et des paramètres chimiques des océans en zones côtières, et des conditions de glace. Il est très probable que les impacts des changements climatiques touchent toutes les régions dans une certaine mesure. Dans l’Arctique, la réduction considérable de la couverture de glace de la mer Arctique est déjà évidente et bien documentée.

Nous nous penchons sur les impacts de l’élévation du niveau de la mer et des ondes de tempête plus fréquentes sur les côtes et les infrastructures connexes comme les quais et les barrages. Nous étudions les changements climatiques afin que les Canadiens puissent s’adapter et continuer à profiter de nos océans et de nos eaux continentales.

Les changements climatiques posent tout un éventail de risques pour les environnements océaniques et d’eau douce du Canada, dont les suivants :

  • une élévation du niveau de la mer, qui peut :
    • endommager les rivages et les infrastructures côtières;
    • endommager les écosystèmes côtiers;
  • des températures de l’eau plus élevées et des changements dans la chimie de la mer, qui peuvent :
    • entraîner des changements dans les cycles ou les saisons biologiques des océans, et dans la biodiversité de leurs écosystèmes;
    • entraîner des changements plutôt rapides des écosystèmes marins et d’eau douce;
    • toucher la quantité, la répartition et la qualité des stocks visés par la pêche et par l’aquaculture;
  • une réduction de la glace de mer dans l’Arctique et dans l’est du Canada, ce qui peut en retour :
    • engendrer des changements dans le transport maritime et les habitats d’animaux.

Nous étudions les impacts des changements climatiques sur les pêches, les écosystèmes et les infrastructures côtières. Cette recherche offre aux décideurs et aux Canadiens l’information dont ils ont besoin pour préparer l’avenir et s’adapter aux changements climatiques.

Risques par région du Canada

En 2013, nous avons effectué quatre grandes évaluations des risques associés aux grands bassins aquatiques, qui comprenaient une analyse des tendances et projections climatiques pour le milieu aquatique. Les gestionnaires ont ainsi été en mesure de prendre des décisions stratégiques qui tenaient compte du climat à propos des activités et des actifs du gouvernement qui sont exposés à des risques du fait des changements climatiques. Trois sources de preuves ayant une incidence importante sur l’avenir sont intégrées aux évaluations des risques :

  1. une analyse scientifique des risques posés par les changements climatiques en matière d’impacts, de vulnérabilités et de possibilités pour les écosystèmes et de répercussions sur les infrastructures;
  2. une évaluation socioéconomique;
  3. des préoccupations en matière de politiques stratégiques.

Les évaluations des risques ont porté sur la manière dont les changements climatiques pouvaient avoir des répercussions sur quatre régions en ce qui a trait :

  • aux activités menées par le gouvernement, comme notre capacité à gérer et à protéger l’habitat du poisson;
  • aux pêches et à l’aquaculture côtières.

Dans chaque évaluation, nous nous sommes penchés sur les impacts et les probabilités d’occurrence des risques suivants posés par les changements climatiques d’ici 10 et 50 ans :

  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommages connexes;
  • changements dans les ressources biologiques;
  • réorganisation et déplacement des espèces;
  • demande accrue de services d’intervention d’urgence;
  • dommages aux infrastructures;
  • changements à l’égard de l’accès aux voies navigables et de la possibilité d’y circuler.

On trouvera ci-dessous un résumé des principaux résultats des évaluations que nous avons menées par région :

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Arctique

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Arctique

Le risque le plus grave auquel l’Arctique est confronté en raison des changements climatiques se rapporte à la diminution de la glace de mer et à un accès plus facile à une zone précédemment inaccessible aux humains. L’accès accru, de pair avec la résilience limitée des écosystèmes dépendants des glaces, rend cette région très vulnérable.

Risques d’ici 10 ans :

  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommage causés à ceux-ci
  • changements relatifs aux ressources biologiques

Risques d’ici 50 ans :

  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommage causés à ceux-ci
  • changements relatifs aux ressources biologiques
  • réorganisation et le déplacement des espèces

Obtenez le rapport complet sur l’Arctique.

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Arctique

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Arctique

Évaluation du grand bassin aquatique du Pacifique

Évaluation du grand bassin aquatique du Pacifique

Le risque le plus grave auquel la région du Pacifique est confrontée en raison des changements climatiques se rapporte aux changements écosystémiques, y compris la migration et le déclin de certaines espèces. Ces changements touchent la manière de gérer les stocks de poissons, de mollusques et de crustacés, et ceux des mammifères marins.

Risques d’ici 10 ans :

  • changements relatifs aux ressources biologiques
  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommage causés à ceux-ci

Risques d’ici 50 ans :

  • changements relatifs aux ressources biologiques
  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommage causés à ceux-ci
  • réorganisation et le déplacement des espèces

Obtenez le rapport complet sur le Pacifique.

Évaluation du grand bassin aquatique du Pacifique

Évaluation du grand bassin aquatique du Pacifique

Évaluation du grand bassin aquatique d’eau douce

Évaluation du grand bassin aquatique d’eau douce

Le risque le plus grave auquel nos eaux douces sont confrontées en raison des changements climatiques se rapporte aux emplacements fréquentés par diverses espèces et à leur type, et à la perte d’habitat de bon nombre d’espèces.

Risques d’ici 10 ans :

  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommage causés à ceux-ci
  • changements à l'égard de l’accès et de la navigabilité des cours d’eau

Risques d’ici 50 ans :

  • dégradation des écosystèmes et des pêches, et dommage causés à ceux-ci
  • changements à l'égard de l’accès et de la navigabilité des cours d’eau
  • réorganisation et le déplacement des espèces
  • changements relatifs aux ressources biologiques

Obtenez le rapport complet sur l'eau douce.

Évaluation du grand bassin aquatique d’eau douce

Évaluation du grand bassin aquatique d’eau douce

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Atlantique

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Atlantique

Le risque le plus grave auquel l’Atlantique est confronté en raison des changements climatiques se rapporte aux dommages causés à des navires du gouvernement et aux ports pour petits bateaux. Les dommages peuvent résulter des inondations et de l’érosion due aux eaux de ruissellement.

Risques d’ici 10 ans :

  • dommages aux infrastructures
  • réorganisation et le déplacement des espèces

Risques d’ici 50 ans :

  • dommages aux infrastructures
  • réorganisation et le déplacement des espèces

Obtenez le rapport complet sur l’Atlantique.

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Atlantique

Évaluation du grand bassin aquatique de l’Atlantique

Date de modification :