Perchaude
Perca flavescens

La Perchaude est un membre de la famille des perches.

Signaler une espèce aquatique envahissante

Si vous pensez avoir découvert une Perchaude :

  • Ne rejetez pas ces espèces dans l’eau.
  • Notez l’endroit précis (coordonnées GPS) et la date d’observation.
  • Contactez Pêches et Océans Canada.

Caractéristiques d’identification

À quel(s) endroit(s) cette espèce a-t-elle été retrouvée

La Perchaude est un poisson d’eau douce dont l’aire de répartition dans l’hémisphère Nord est quasi circumpolaire. Au Canada, elle est observée de la Nouvelle-Écosse et du Québec jusqu’au Grand lac des Esclaves, dans les Territoires du Nord-Ouest. Ce petit poisson est particulièrement abondant dans les lacs du Manitoba et le réseau hydrographique des Grands Lacs. En Colombie-Britannique, la Perchaude a été introduite dans les bassins versants de la Pend d’Oreille, de la Kootenay et de l’Okanagan.

Habitat

La Perchaude est un poisson d’eau tempérée qui est le plus abondant dans les eaux libres des lacs limpides présentant une végétation de densité moyenne et des fonds boueux, sableux ou graveleux.

Impacts écologiques et économiques

La Perchaude est en compétition avec des espèces de truites et de saumons pour la nourriture planctonique et les proies que sont les individus juvéniles d’autres espèces de poissons. Elle nuit aux salmonidés, bien que son impact puisse être atténué dans les gros lacs. La présence de poissons prédateurs consommant des Perchaudes peut réduire les incidences sur les espèces indigènes.

Origine et mode d’arrivée au pays

Originaire de l’Amérique du Nord

Méthodes de dispersion

Une fois établies, les populations de poisson non-indigène peuvent se disperser dans les habitats adjacents, par le biais de réseaux hydrographiques.

Il y a plusieurs vecteurs d’introduction de la Perchaude qui sont reliés aux activités humaines, telles que : la circulation de bateaux commerciaux et de plaisance, la construction de nouveaux canaux et dérivations, remise à l’eau de poissons vivants provenant des marchés, remise à l’eau de poisson d’aquarium et échange de spécimens provenant de jardins d’eau, utilisation d’appât vivant à la pêche, introduction illégale afin de créer de nouvelles espèces de poisson à pêcher. Les vecteurs les plus probable pour la dispersion de la Perchaude, parmi ceux-ci, sont les introductions illégales, la dispersion via les réseaux hydrographiques and leur utilisation en tant qu’appât vivant.

Dans l’Est du Canada et aux États-Unis, le vecteur majeur de dispersion de la Perchaude est par son utilisation en tant qu’appât vivant.

Actions du gouvernement

Recherche scientifique

Pêches et Océans Canada étudie les populations de Crapet Soleil afin d’améliorer la compréhension concernant son adaptation aux conditions canadiennes.

Pour plus d’information

Références

Date de modification :