Les Tuniciers Envahissants

Pensez-vous avoir découvert une espèce aquatique envahissante ?

  1. Ne rejetez pas ces espèces dans l’eau.
  2. Notez l’endroit précis (coordonnées GPS) et la date d’observation.
  3. Prenez des photos.
  4. Familiarisez-vous avec leurs caractéristiques.
  5. Signalez la présence d’une espèce envahissante selon l’endroit où vous vous situez.
  6. Ce que vous pouvez faire pour minimiser les risques de propagation.

Les tuniciers sont des animaux aquatiques dont le corps en forme de sac est protégé par un manteau ou tunique. Ils forment de grandes colonies et s’alimentent en filtrant l’eau de mer à travers leur corps. Les chercheurs pensent que les tuniciers sont apparus sur la Terre il y a plus de 500 millions d’années.

Les tuniciers, nommés ainsi en raison de leur peau épaisse ressemblant à une tunique, sont de petits animaux marins qui passent la plus grande partie de leur vie fixés à un objet immergé. Ils se nourrissent en filtrant l'eau de mer à l'aide de leurs siphons.

Plusieurs espèces de tuniciers envahissants menacent nos eaux. Ils vivent sur les côtes atlantique et pacifique et se dispersent par les courants et par l'activité humaine.

Habitat

On les retrouve généralement dans les zones calmes, attachés aux roches, aux zostères, aux algues, aux animaux ou sur des structures artificielles telles que les coques de bateaux, les bouées, les cordages, les ancrages, les pontons flottants, les installations aquacoles et les pieux des quais.

Solitaire ou Coloniaux

Les tuniciers peuvent être solitaires ou coloniaux. Plusieurs espèces coloniales forment des tapis gélatineux qui peuvent recouvrir presque tout ce qui se trouve sous l'eau. Ces colonies forment une matrice dans laquelle vit une multitude d'individus, appelés zoïdes. Chez certaines espèces, la colonie peut former des replis et des lobes qui pendent dans l'eau.

Description Générale

Ce sont des invertébrés filtreurs qui ressemblent à des doigts ou à des cylindres avec deux siphons sur le dessus. Ils ont une peau musculaire qui ressemble à une tunique et peuvent rétracter ou fermer leurs siphons lorsqu’on les touche ou les perturbe. Lorsqu’ils agissent ainsi, de l’eau peut jaillir. C’est ce qui leur a valu le surnom de seringues de mer.

Habitat

Les tuniciers solitaires sont très robustes et peuvent tolérer différentes températures et salinités (concentration de sel). Ils semblent préférer les baies plus à l’abri où ils s’attachent aux roches, aux quais, à l’équipement de pêche et aux engins aquacoles ainsi qu’à des mollusques comme les moules, les pétoncles et les palourdes.

Écologie/Biologie

L’Ascidie Jaune et l’Ascidie Plissée ont une croissance très rapide, sont très prolifiques et peuvent produire plus de 10 000 larves dès qu’elles ont huit à dix semaines! Les larves nagent pendant quelques jours et trouvent un endroit où grandir. Elles vivent pendant un ou deux ans.

Leur tunique protège leurs organes internes. Les tuniciers aspirent de l’eau dans un siphon, filtrent le plancton et les autres petites matières dont ils se nourrissent dans leur système digestif et rejettent l’eau filtrée par l’autre siphon.

Les tuniciers adultes ont peu de prédateurs en raison de leur peau épaisse qui émet des substances nocives. Les crabes, les étoiles de mer ou les escargots peuvent se nourrir de tuniciers juvéniles. On pense que les tuniciers se fixent sur la coque des bateaux ou sur des débris flottants au stade juvénile ou adulte et envahissent ainsi les autres zones.

Le Saviez-Vous ?

L’Ascidie Jaune et l’Ascidie Plissée sont des espèces solitaires, mais elles peuvent se reproduire rapidement pour former des tapis épais. Elles posent une grave menace à la biodiversité parce qu’elles font concurrence aux autres organismes filtreurs pour la nourriture et l’espace dans le milieu marin.

Description Générale

Pourquoi sont-ils nommés ainsi ?

Le Didemnum ressemble souvent à « de la pâte à crêpe versée sur le fond marin ». Les colonies peuvent être de couleur blanche, beige, brun clair, rose ou orange et ressemblent à de la pâte à crêpe accrochée à des animaux, des plantes, et des structures naturelles et artificielles. La couleur, la texture et l’apparence de ce tunicier qui se développe sur les organismes et les structures sont à l’origine de cette comparaison à de la pâte à crêpe.

Le Botrylle Étoilé tient son nom de sa forme de fleur ou d’étoile donnée par les zooïdes, et parfois de sa couleur dorée. Il peut également être orange, jaune, rouge, gris-vert, violet, gris foncé ou noir. Le Botrylloïde Violet est composé de zoïdes individuels violets, blanchâtres, jaunes, oranges ou bruns rougeâtres regroupés en formes ovales ou en rangées allongées.

Le Diplosoma forme des colonies denses gélatineuses et translucides.

Habitat

Les tuniciers coloniaux adultes se trouvent généralement dans des zones abritées et peuvent se développer sur presque tout ce qui se trouve sous l’eau. Ils peuvent se fixer aux fonds rocheux, aux éponges et aux mollusques et crustacés, ainsi qu’aux quais, aux flotteurs, aux pilotis, aux amarres, aux cordes, aux chaînes, aux coques des bateaux et aux bouées. Ils peuvent se développer en formant des plaques sur le fond océanique ou partout où ils se fixent.

Le Saviez-Vous ?

Sur la côte du Maine et Massachussetts, le Didemnum a également été observé dans les zostères. Les scientifiques trouvent cela préoccupant, car les zostères servent d’habitat aux mollusques et crustacés ainsi qu’aux poissons pendant les premiers stades de leur vie. La présence du tunicier pourrait empêcher ces espèces de survivre dans les zostères.

Écologie/Biologie

Les tuniciers coloniaux se reproduisent en relâchant leur sperme pour fertiliser les œufs de la colonie. Ces œufs forment des têtards larvaires qui sont relâchés dans l’eau. Ces têtards nagent pendant une courte période (de quelques minutes à quelques heures) se fixent et forment des colonies. De nouvelles colonies peuvent également se créer lorsque des morceaux d’une colonie se détachent et dérivent vers une nouvelle zone, où ils se fixent.

Pour de plus amples renseignements

Date de modification :