Achigan à Petite Bouche
Micropterus dolomieu

L’Achigan à Petite Bouche est un membre de la famille des Centrarchidés.

Signaler une espèce aquatique envahissante

Si vous pensez avoir découvert un Achigan à Petite Bouche :

  • Ne rejetez pas ces espèces dans l’eau.
  • Notez l’endroit précis (coordonnées GPS) et la date d’observation.
  • Contactez Pêches et Océans Canada.

Caractéristiques d’identification

À quel(s) endroit(s) cette espèce a-t-elle été retrouvée

Au Canada, il est observé dans le sud de la Nouvelle-Écosse, dans le sud et l’ouest du Nouveau-Brunswick, dans le sud du Québec, à la hauteur de Timmins en Ontario, à l’extrémité sud du lac Winnipeg, au Manitoba, et dans le centre de la Saskatchewan. En Colombie-Britannique, l’espèce a été introduite dans le réseau du Columbia, de même que dans l’île Saltspring et le sud de l’île de Vancouver.

Habitat

L’Achigan à Petite Bouche est un poisson d’eaux chaudes ordinairement observé à profondeur moyenne, dans les zones à fond rocheux ou sableux des lacs et des cours d’eau ainsi qu’à proximité de rochers de hauts-fonds ou de billes submergées. Il affectionne moins les eaux densément végétalisées que l’achigan à grande bouche. L’espèce a été introduite intentionnellement à des fins de pêche sportive et accidentellement par l’intermédiaire des appâts vivants.

Impacts écologiques et économiques

L’Achigan à Petite Bouche est considéré comme un prédateur de niveau trophique supérieur qui peut réduire les populations de poissons indigènes ou modifier leur comportement. Il peut aussi affecter le réseau trophique indigène en réduisant le nombre de petits invertébrés et poissons. Une fois établi, l’Achigan à Petite Bouche peut rapidement devenir l’espèce dominante. On a observé des individus se nourrissant de smolts en migration, ce qui pourrait menacer les populations de saumons si la montaison coïncide avec le moment où les populations d’achigans sont actives.

Origine et mode d’arrivée au pays

Indigène des lacs et des cours d’eau du centre-est de l’Amérique du Nord

Méthodes de dissémination

Plusieurs facteurs favorisent l’invasion de l’Achigan à Petite Bouche tels que la petite taille à laquelle les individus commencent à se nourrir d’autres poissons (piscivore), l’utilisation de couvert de protection par les juvéniles, un taux de fécondité élevé et des soins parentaux.

Actions du gouvernement

Recherche scientifique

Pêches et Océans Canada étudie les populations d’Achigan a Petite Bouche afin d’améliorer la compréhension concernant son adaptation aux conditions canadiennes.

Pour plus d’information

Références

Date de modification :