Poisson-Serpent
Channa argus

Signaler une espèce aquatique envahissante

Si vous pensez avoir découvert un Poisson-Serpent :

  • Ne rejetez pas ces espèces dans l’eau.
  • Notez l’endroit précis (coordonnées GPS) et la date d’observation.
  • Contactez Pêches et Océans Canada.

Les espèces de la famille des Channidae sont généralement appelées « têtes-de-serpent ». Les scientifiques croient que les têtes-de-serpent présents dans les lacs de certaines villes des États-Unis proviennent de marchés d'alimentation. Certains de ces poissons pourraient avoir été relâchés dans le milieu naturel à la suite d'une tentative irréfléchie d'ensemencement ou parce qu'ils n'étaient plus désirés comme animaux de compagnie.

Caractéristiques d’identification

Les têtes-de-serpent ont un corps en forme de torpille qui s'effile vers la queue. Ils possèdent une seule et longue nageoire dorsale, une longue nageoire anale et une petite tête dotée d'une grande bouche. Leurs yeux sont situés sur les côtés de la tête, et leurs narines tubulaires se trouvent sur le dessus de la tête.

Espèces similaires (indigènes)

Poisson-Castor (Amia calva)

Le Poisson-Castor possède un point noir caractéristique à la base de sa queue (mâles et juvéniles) et une nageoire anale courte. De plus, contrairement au Poisson-Serpent, ses nageoires pelviennes sont éloignées de ses branchies.

Lotte (Lota lota)

Cette espèce possède un barbillon et une nageoire dorsale divisée.

Anguille d’Amérique (Anguilla rostrata)

L’Anguille d’Amérique peut être distinguée du Poisson-Serpent par son absence de nageoires pelviennes ainsi que par ses nageoires dorsale et anale très allongées.

À quel(s) endroit(s) cette espèce a-t-elle été retrouvée

Un poisson-serpent a été enlevé d'un étang artificiel à Burnaby, C.-B. après avoir été signalé aux autorités. Il n'existe aucune population établie de têtes-de-serpent en Colombie-Britannique. Cette espèce n’a toujours pas été retrouvée dans un milieu naturel canadien.

Habitat

Il s'agit principalement d'espèces d'eau douce, mais certaines d'entre elles tolèrent très bien différentes salinités. La majorité des espèces de têtes-de-serpent proviennent de régions plus chaudes et sont donc peu susceptibles de migrer vers les eaux canadiennes ou de survivre aux froids hivers canadiens. Toutefois, certaines espèces de têtes-de-serpent sont naturellement présentes dans les cours d'eau plus froide.

Impacts écologiques et économiques

Si jamais ils réussissaient à envahir ces écosystèmes, ils pourraient causer d’énormes dommages à la pêche récréative et commerciale, y compris aux populations de saumons. Les têtes-de-serpent peuvent manger pratiquement n'importe quel petit animal ou poisson qu’ils rencontrent. Ils peuvent se déplacer sur la terre ferme, vivre hors de l’eau pendant au moins trois jours et se reproduire rapidement.

Origine

Originaire de Russie, Corée et de la province du Yunnan en Chine.

Méthodes de dispersion

Certains de ces poissons pourraient avoir été relâchés dans le milieu naturel à la suite d'une tentative irréfléchie d'ensemencement ou parce qu'ils n'étaient plus désirés comme animaux de compagnie.

Pour plus d’information

Date de modification :