Alliance de recherche de l'océan Atlantique

L'Alliance de recherche de l'océan Atlantique a été constituée en 2013 lorsque le Canada, les États-Unis et l'Union européenne ont signé la déclaration de Galway sur la coopération dans l'océan Atlantique au Marine Institute de Galway, en Irlande. Ses objectifs sont les suivants : mieux comprendre l'océan Atlantique et promouvoir la gestion durable de ses ressources. Par la mise en commun de notre capital intellectuel et de nos ressources, et en collaborant à la prestation de programmes de recherche et de surveillance, nous pouvons faire des progrès à long terme dans le but de comprendre l'océan que nous partageons. Les renseignements recueillis par nos scientifiques doivent contribuer à la gestion durable des ressources de l'océan Atlantique, au regroupement d'un ensemble plus complet de cartes du fond marin et à une compréhension plus approfondie de cet écosystème complexe.

Groupe de travail canadien sur la déclaration de Galway

Groupe de travail canadien sur la déclaration de Galway

Le milieu des sciences et des technologies océaniques du Canada regroupe des partenaires, incluant des établissements d'enseignement, les provinces et territoires, le secteur privé et le gouvernement du Canada, qui collaborent activement à des projets et initiatives visant à appuyer l'Alliance Canada-É.-U.-UE de recherche sur l'océan Atlantique et à mettre en œuvre les engagements qu'a pris le Canada dans le cadre de la déclaration de Galway. Le Groupe de travail canadien sur la recherche maritime en vertu de la déclaration de Galway a défini les priorités canadiennes en matière de sciences des océans qui nous aideront à mieux comprendre la santé des océans, à cartographier le fond marin et à prédire les tendances.

Themes de recherche

Themes de recherche

Les domaines de coopération prioritaires qui suivent ont été recensés dans la déclaration de Galway et adoptés dans le cadre de l'Alliance Canada-É.-U.-UE de recherche sur l'océan Atlantique :

  • Compréhension océanique
  • Cartographie du fond marin et de l'habitat benthique
  • Accès partagé aux infrastructures maritimes de recherche
  • Plateforme de partage des connaissances
  • Approche écosystémique à la santé et aux agents de stress des océans
  • Observation des océans
  • Biotechnologie marine
  • Aquaculture

Pour plus d’information, visiter le site de l'Alliance de recherche de l'Océan Atlantique (anglais seulement).

Consortiums et projets de recherche

Consortiums et projets de recherche

Le Canada prend part aux consortiums et projets de recherche suivants à l'appui de la déclaration de Galway :

  • ATLAS (anglais seulement) – Écosystèmes dans les eaux profondes de l'océan Atlantique
  • SponGES (anglais seulement) – Éponges dans les eaux profondes du nord de l'océan Atlantique
  • AtlantOS (anglais seulement) – Observation de l'océan Atlantique
  • INMARE (anglais seulement) – Applications industrielles pour les enzymes d'origine marine
  • PrimeFish (anglais seulement) – Durabilité économique des secteurs des pêches et de l'aquaculture
  • ResponSEAble (anglais seulement) – Promotion de l'intérêt pour l'océan Atlantique
  • Sea Change (anglais seulement) – Compréhension océanique et mesures pour assurer la santé des océans et des mers
  • AquaSpace (anglais seulement) – Croissance durable de l'aquaculture
  • DiscardLess (anglais seulement) – Règlement du problème des prises rejetées
  • ClimeFish (anglais seulement) – Prise en compte du changement climatique
Expéditions de cartographie du fond marin

Expéditions de cartographie du fond marin

Cinquième expédition – juillet 2016

Cinquième expédition – juillet 2016

Le NGCC Louis S. Saint-Laurent a quitté Halifax le 22 juillet pour se rendre à Tromsø, en Norvège. Il s'agit de la cinquième mission entreprise dans le cadre de l'Alliance Canada-É.-U.-UE de recherche sur l'océan Atlantique. L'équipe effectue des levés dans le nord de l'océan Atlantique afin de poursuivre les travaux réalisés en juillet 2015. Les données sur le fond marin qui seront recueillies contribueront à la carte bathymétrique générale des océans (GEBCO).

Les étudiants et les scientifiques en début de carrière, du Canada et des États-Unis, qui voyagent à bord du NGCC Louis S. St-Laurent rédigent des blogues quotidiens en guise de chronique de la mission. Suivez ici (en anglais seulement) les mises à jour de leurs récits et de leurs pensées concernant leurs diverses expériences, les découvertes scientifiques, les technologies utilisées et les autres éléments de l’expédition, au fur et à mesure que nous continuons à célébrer les ressources de l’Atlantique que nous partageons. Suivez l’expédition en utilisant #DeclarationGalway sur Twitter.

Participation :

Service hydrographique du Canada de Pêches et Océans Canada, Center for Coastal and Ocean Mapping Joint Hydrographic Center de l'Université du New Hampshire, et le Fisheries and Marine Institute de l'Université Memorial de Terre-Neuve

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Quatrième expédition – mai 2016

Quatrième expédition – mai 2016

Un quatrième relevé cartographique du fond marin a été effectué dans le cadre de l'Alliance Canada-É.-U.-UE de recherche sur l'océan Atlantique, à bord du NR Celtic Explorer, du 11 au 21 mai 2016. Cette expédition était menée par une équipe formée de douze scientifiques du Canada et d'autres pays, qui ont cartographié un transect du fond marin de l'Atlantique entre St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador et Galway, en Irlande.

Elle se fondait sur les résultats obtenus lors de la première expédition réalisée sous la déclaration de Galway, qui a eu lieu en juin 2015.

Participation :

Le Marine Institute and Geological Survey of Ireland (INFOMAR) ont été accompagné par des chercheurs en début de carrière de la National University of Ireland (Galway, en Irlande), de l'Université Memorial (Terre-Neuve-et-Labrador, au Canada), et du Collège Charleston (États-Unis), dans le cadre de l'initiative AtSeaMap.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Troisième expédition – février 2016

Troisième expédition – février 2016

À bord du navire polyvalent de recherche de l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER), le N/O L'Atalante, des scientifiques ont réalisé une opération de cartographie entre Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, et Ponta Delgada, à São Miguel.

Participation :

Maritime Way Scientific Ltd (Ottawa, Canada) et IFREMER (France)

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Deuxième expédition – juillet 2015

Deuxième expédition – juillet 2015

La deuxième expédition entreprise dans le cadre de la déclaration de Galway visait à explorer le fond marin entre Halifax, en Nouvelle-Écosse, et Tromsø, en Norvège, à bord d'un navire de la Garde côtière canadienne, le NGCC Louis S. St-Laurent. L'équipe s'est servie d'un sonar multifaisceaux en eaux profondes pour produire des images à haute résolution du fond marin et recueillir des données sur ses caractéristiques physiques, telles que la profondeur, la dureté, la rugosité et la présence de couches de sédiments, tout en obtenant de précieuses données océanographiques.

Les scientifiques ont découvert de nombreuses caractéristiques d'apparence volcanique près de la dorsale médio-atlantique; celle ayant la plus grande taille faisait 1 250 m de diamètre à la base et atteignait une hauteur de 280 m. Les données recueillies serviront à approfondir notre compréhension des habitats et de la conservation des fonds marins et de la navigation.

Participation :

Le Service hydrographique du Canada de Pêches et Océans Canada, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis, le Marine Institute and Geological Survey of Ireland (INFOMAR), et le Fisheries and Marine Institute de l'Université Memorial de Terre Neuve.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Première expédition – juin 2015

Première expédition – juin 2015

Le NR Celtic Explorer, un navire de recherche irlandais, a entrepris la première expédition réalisée dans le cadre de la déclaration de Galway. En juin 2015, ce navire a effectué une opération de cartographie entre St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador, et Galway, en Irlande. L'équipe internationale qui se trouvait à bord a recueilli des données sur les caractéristiques physiques du fond marin, telles que la profondeur de l'eau, la dureté et la rugosité du fond marin, ainsi que la présence de géorisques. Elle a découvert, entre autres, une superficie de 235 km2 marquée par des icebergs, d'anciennes caractéristiques de moraine glaciaire et des chenaux de sédiments enfouis, sur le plateau de Terre-Neuve-et-Labrador.

Participation :

Le Fisheries and Marine Institute de l'Université Memorial de Terre-Neuve, le Marine Institute and Geological Survey of Ireland (INFOMAR), le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis, et l'institut pour la mer et l'atmosphère du Portugal (IPMA).

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Date de modification :