Centre d'expertise sur les mammifères marins : Rapport de recherche scientifique 2009-2011

Remerciements

Cette publication a été produite grâce aux nombreux scientifiques du MPO spécialistes des mammifères marins de partout au Canada qui ont fourni des commentaires et des conseils. Nous remercions le personnel de soutien, les examinateurs et tous ceux qui ont offert une aide précieuse pour la production de cette publication. Nous tenons en outre à remercier Christine Abraham pour toutes les heures de travail consacrées à l'élaboration du rapport.

Nous aimerions remercier plus particulièrement les personnes suivantes qui ont contribué à la rédaction du texte :

  • Don Bowen - Chercheur scientifique, Halifax (Nouvelle-Écosse)
  • Thomas Doniol-Valcroze - Biologiste, Mont-Joli (Québec)
  • Steve Ferguson - Chercheur scientifique, Mont-Joli (Québec)
  • John Ford - Research Scientist, Chercheur scientifique, Nanaimo (Colombie-Britannique)
  • Mike Hammill - Chercheur scientifique, Mont-Joli (Québec)
  • Lois Harwood - Biologiste, Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
  • Michel Lebeuf - Biologiste, Mont-Joli (Québec)
  • Véronique Lesage - Chercheur scientifique, Mont-Joli (Québec)
  • Lianne Postma - Biologiste, Winnipeg (Manitoba)
  • Peter Ross - Chercheur scientifique, Sidney (Colombie-Britannique)
  • Yvan Simard - Chercheur scientifique, Mont-Joli (Québec)
  • Sjare Research - Chercheur scientifique, St John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
  • Garry Stenson - Chercheur scientifique, St John's (Terre-Neuve-et-Labrador)

Message du directeur du CEMAM

Le Centre d'expertise sur les mammifères marins (CEMAM) de Pêches et Océans Canada (le MPO) est un centre virtuel qui comprend une quarantaine de professionnels et d'employés de soutien situés dans sept laboratoires dans tout le pays. La recherche effectuée par le CEMAM est variée; elle comprend les niveaux de contaminants et leurs effets, la structure et la dynamique de la population, l'écologie alimentaire, l'utilisation et les besoins liés à l'habitat, les interactions avec les pêches et les répercussions environnementales du développement. De nombreuses espèces de mammifères marins du Canada n'ont montré que quelques signes de rétablissement suite à leur surexploitation antérieure; la chasse exerce une pression sur des espèces du Nord alors que d'autres espèces se sont complètement rétablies et ne connaissent aucune menace à l'heure actuelle.

Un défi majeur de nos activités est de fournir des conseils scientifiques afin d'informer les politiques et les programmes sur les espèces en péril aussi bien que sur les espèces abondantes. Le ralentissement économique mondial a entraîné de nombreux gouvernements à réexaminer la prestation de leurs programmes. Cette situation aura des répercussions sur nos recherches et sur la façon dont nous offrons des conseils. Par ailleurs, les enjeux émergents doivent faire l'objet d'une attention particulière. Le changement climatique, même s'il n'est pas nouveau, devient de plus en plus évident. Par exemple, le déclin de la couverture de glace dans l'Atlantique limitera probablement la répartition des phoques du Groenland dans le sud de leur aire de reproduction, et favorisera possiblement l'expansion vers le nord des autres espèces comme les phoques gris. Cela pourrait alors augmenter les tensions avec les pêcheurs au sujet des répercussions potentielles des phoques sur la pêche commerciale. On s'attend à ce que le déclin des glaces de l'Arctique mène à une augmentation du trafic maritime afin de fournir un accès à de nouvelles zones de développement commercial. Parallèlement, il réduira considérablement l'habitat de certaines espèces de mammifères marins, tout en créant de nouveaux habitats pour des espèces anciennement tempérées qui pourraient se déplacer vers le nord. Au large des côtes est et ouest du Canada, l'exploitation extracôtière et la navigation maritime accrue, en particulier vers l'Asie, peuvent également avoir une incidence sur les mammifères marins. Par conséquent, une meilleure compréhension du rôle des mammifères marins dans les écosystèmes marins, leurs besoins en matière d'habitat et les répercussions du bruit ainsi que les effets cumulatifs de l'exploitation constituent seulement quelques problèmes qui devront faire l'objet d'une recherche approfondie et qui nécessiteront des conseils de gestion dans les années à venir.

Les progrès technologiques ainsi que l'élaboration de bases de données multidisciplinaires et de méthodes analytiques plus puissantes ont eu des répercussions positives majeures sur la recherche liée aux mammifères marins. Grâce à l'élaboration de nouveaux capteurs, les mammifères marins peuvent maintenant transmettre des renseignements océanographiques aux satellites à partir de zones éloignées, difficiles à échantillonner par bateau. Ces données sont utilisées par les océanographes afin d'améliorer l'exactitude des modèles de circulation océanique. L'utilisation d'émetteurs et de récepteurs acoustiques miniaturisés sur les mammifères marins et leurs proies fournit de nouvelles manières d'étudier comment les mammifères marins s'associent en mer ainsi que les interactions prédateur-proie. L'échantillonnage aux fins de biopsie des grandes baleines peut maintenant être utilisé afin de fournir des renseignements sur les niveaux de stress et l'état reproducteur en plus des données sur le régime alimentaire, les contaminants et la génétique. De nouvelles analyses comprenant de multiples bases de données ont amélioré notre compréhension de l'habitat essentiel et le potentiel d'expansion des aires de distribution, p. ex., les loutres de mer, afin de mieux comprendre les interactions prédateur-proie, de déterminer les zones d'importance écologique et biologique.

Les bénéfices des travaux du CEMAM ne peuvent être pleinement réalisés qu'en les rendant accessibles au plus grand nombre. En plus des ouvrages scientifiques, les résultats de nos travaux sont disponibles sur le site Web du Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS), ainsi que sur notre propre site Web, par l'entremise d'articles populaires, d'entrevues, de conférences et d'avis par courriel au sujet des nouvelles publications.

Ce rapport ne constitue qu'un échantillon de certaines des activités entreprises par les chercheurs du CEMAM. Il offre un résumé des résultats obtenus sur plusieurs années. Nous avons tenté de fournir une coupe transversale d'activités qui mettent en évidence de nouvelles approches, de nouveaux résultats ainsi que des descriptions plus générales des phénomènes qui ont une incidence sur les populations de mammifères marins au Canada.

Mike Hammill

Date de modification :