Nos étudiants – l’Institut Bayfield – Kurtis Smith

Transcription

Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre lorsque je suis venue travailler pour le Service hydrographique du Canada, mais je me suis rendue compte que c'est vraiment une grande responsabilité.

Je m'appelle Cassandra Bosma. Je poursuis mes études à l'Université Victoria et je travaille à l'Institut des sciences de la mer pendant l'été comme étudiante.

En tant que stagiaire ici au Service hydrographique du Canada, je travaille comme technicienne en géomatique pour aider les hydrographes à recueillir et à traiter des données bathymétriques pour la production de cartes.

Les données bathymétriques révèlent les profondeurs des océans, disons la topographie sous le niveau de la mer, et on les utilise pour créer des cartes pour assurer une navigation sécuritaire le long de nos côtes.

Certains jours, je suis sur le bateau et je collecte des données avec un MINOS sur les colonnes d'eau, de haut en bas, pour aider à talonner notre échosondeur multifaisceaux. D'autres jours, je suis sur la plage pour contrôler les niveaux des marées pour nos marégraphes.

Et il y a des jours où je suis au bureau en train de travailler avec les logiciels de SIG pour traiter les données que nous avons recueillies.

Je dois dire que la meilleure partie du travail, c'est d'avoir le sentiment d'accomplir quelque chose chaque jour, quelque chose que je produis et qui va être utile, et aussi d'être à bord des navires pour recueillir des données.

Les occasions qui s'offrent en travaillant comme stagiaire ne se présentent tout simplement pas en salle de classe. Je peux travailler avec les meilleurs hydrographes du Canada, et j'ai totalement accès à leurs bagages de connaissances.

Par conséquent, ils sont en mesure de répondre à n'importe quelle question que je peux avoir et ils m'aident dans mon apprentissage.

Tous les matins, je me réjouis d’aller au travail, car j’y acquiers une véritable expérience pratique que je n’aurais pas la chance d’acquérir à l’école.

Je m’appelle Kurtis Smith et j’étudie actuellement pour l’obtention d’un diplôme en biologie générale à l’Université Trent de Peterborough (Ontario).

Je participe à l’étude sur les larves de poisson dans la rivière Sydenham.

Nous menons à bien ce projet dans le but d’évaluer le recrutement des larves des espèces en péril. Ce travail est important, car nous avons besoin de comprendre l’évolution de la population dans le cadre des changements climatiques.

Nous avons installé des filets transversalement sur le cours d’eau. Ainsi, de l’eau s’écoule à travers les filets et capturent les larves de poisson qui dérivent dans la rivière. Nous rapportons ensuite les échantillons au laboratoire. Ils y sont placés dans un bac de tri dans lequel nous ne prélevons que les larves ou les œufs et nous éliminons tous les débris. Ces larves et ces œufs sont placés dans des bouteilles individuelles, puis envoyés au service responsable de la génétique.

Mon travail estival à Pêches et Océans Canada figure parmi mes plus belles expériences.

Il m’a assurément convaincu de continuer de travailler dans le domaine dans lequel j’étudie et m’a donné envie d’en apprendre davantage au quotidien. J’ai eu l’occasion de participer à des projets divers et variés en collaboration avec des collègues aux profils différents. J’ai la chance de travailler à leurs côtés et de tirer profit de leurs connaissances à tous les jours, dans un véritable environnement de travail.

 Nos étudiants playlist YouTube

Date de modification :