Carrières dans les sciences

Imaginez une carrière consacrée à accroître ses connaissances sur nos océans, et sur la santé, la diversité et la durabilité des espèces océaniques et d'eau douce. De plus, imaginez la cartographie des profondeurs de nos océans et de nos eaux douces pour permettre une navigation sécuritaire en mer, sur nos Grands lacs et nos rivières.

Le secteur des sciences des écosystèmes et des océans (également appelé « secteur des sciences ») de Pêches et Océans Canada (MPO) joue un rôle actif dans la collectivité des sciences et de la technologie du Canada. Nous comptons près de 1 800 scientifiques, biologistes, chercheurs, océanographes, techniciens de recherche et employés de soutien à la poursuite de l'excellence scientifique au service des Canadiens. Notre mandat inclut la conservation et l'utilisation durable des ressources halieutiques du Canada, tout en offrant des services aquatiques sécuritaires, efficaces et écologiques qui répondent aux besoins des Canadiens, au sein de l'économie mondiale.

Pourquoi travailler pour le secteur des sciences de Pêches et Océans Canada (MPO)?


Joignez-vous au monde gratifiant de la recherche et de l'exploration scientifiques au sein du secteur des sciences du MPO, où nous :

  • menons des recherches de pointe dans les domaines des pêches, de l'aquaculture, de la gestion des océans et de l'habitat;
  • faisons la promotion de projets coopératifs de recherche-développement auprès des universités et des instituts de recherche, de l'industrie, des ministères et organismes fédéraux
    à vocation scientifique et d'autres intervenants tels que les
    gouvernements provinciaux et territoriaux et les musées;
  • travaillons et collaborons avec nos pairs scientifiques dans
    l'ensemble du pays et dans le monde entier. Cliquez ici
    pour obtenir de plus amples
    renseignements sur
    le rôle du secteur des sciences du MPO à l'échelle internationale;
  • avons des dirigeants qui reconnaissent et soutiennent notre recherche et nos activités scientifiques;
  • sommes connus pour notre processus d'examen scientifique par les pairs;
  • soutenons la publication et la communication de notre recherche scientifique et de ses constatations;
  • favorisons l'accès à toutes les données scientifiques et à des technologies de pointe;
  • appuyons l'apprentissage et le perfectionnement professionnel;
  • sommes déterminés à bâtir une main-d'œuvre inclusive, qui reflète la diversité de la population canadienne;
  • offrons un travail utile et enrichissant dans un environnement de travail sain, sécuritaire et respectueux.

En tant qu’employé du secteur des sciences des écosystèmes et des Océans, vous pouvez vous joindre au Réseau de début de carrière en sciences (RDCS), qui mobilise les professionnels des sciences en début de carrière en les amenant à renforcer le secteur des sciences grâce à l’innovation, à la collaboration et au perfectionnement professionnel soutenu par les pairs. Le réseau vise à mettre en place un effectif solide et connecté, dont bénéficie le secteur dans son ensemble, par l’intermédiaire d’activités comme des occasions de mentorat et de formation, des discussions informelles et des événements sociaux à l’échelle régionale.on is to establish a strong and connected workforce, benefiting the Sector as a whole, through activities such as mentoring and training opportunities, armchair discussions, and regional social events.

Des recherches de pointe sont effectuées dans les installations scientifiques d'un océan à l'autre dans 6 régions : Terre-Neuve-et-Labrador, Maritimes, Golfe, Québec, Centre et Arctique, et Pacifique, et l'administration centrale du secteur des sciences et le Service hydrographique du Canada, situés dans la région de la capitale nationale (Ottawa).

Êtes-vous du genre à aimer travailler dans un poste qui pourrait vous donner la possibilité de changer les choses? Si c'est le cas, alors le secteur des sciences du MPO est une destination de carrière de choix pour les professionnels en sciences marines et les étudiants comme vous!

Carrières en sciences aquatiques

Carrières en sciences aquatiques

Dans le secteur des sciences des écosystèmes et des océans du MPO, vous trouverez des perspectives de carrière passionnantes dans les domaines scientifiques suivants : science de l’environnement aquatique, sciences halieutiques, génie des eaux, océanographie, recherche sur le changement climatique, hydrographie, sécurité du transport maritime, aquaculture et médecine vétérinaire, gestion de programmes scientifiques, ainsi que santé des animaux aquatiques, biotechnologie et génomique.

Il existe de nombreux types d’emplois dans le secteur des sciences. Voici une description générale de certains de ces emplois :

Type d'emplois Groupe professionnel Note de bas de page 1 Description générale
Chercheur SE-RES Vaste gamme de disciplines scientifiques : biologie marine, écologie, physique, biochimie, océanographie chimique/biologique/physique ou limnologie, sciences halieutiques, mathématiques, modélisation et/ou statistiques.
Environnement de travail dynamique et passionnant : conception, planification et mise en œuvre de projets et d'études de recherche scientifique complexes; formulation d'avis scientifiques et de recommandations d’experts dans le domaine en question; rédaction, examen et publication d'articles, de rapports et de manuscrits scientifiques et d’examens faisant autorité; contribution à la collecte, à la synthétisation et à l’interprétation d'une large gamme de données univariées et/ou multivariées complexes, participation à l'analyse statistique de données de recherche et à l’interprétation de résultats de recherche pour produire des conclusions significatives concernant les nouvelles connaissances scientifiques tirées de la recherche.
Biologiste en sciences aquatiques

Conseiller en sciences aquatiques
BI Vaste éventail de disciplines scientifiques : biologie et écologie aquatiques, océanographie physique, chimique et biologique.
Environnement de travail dynamique et passionnant : Formulation de renseignements et conseils scientifiques faisant autorité; réalisation d’évaluations de la qualité et d’analyses statistiques de données scientifiques complexes; recommandation de stratégies, de normes et de méthodologies à l'appui d’écosystèmes sains et productifs et de pêches et aquacultures durables; gestion et direction d'études multidisciplinaires en mer, sur le terrain ou en laboratoire; consultation d'autres scientifiques, de gestionnaires de programmes, de gestionnaires des ressources, d'autres organismes de réglementation fédéraux, d'organismes provinciaux ou territoriaux, de groupes environnementaux, d'organisations internationales, d'universités, de groupes autochtones et du secteur privé et communication avec ceux-ci; élaboration et négociation de projets de coopération, de partenariats et d’ententes de financement.
Chimiste en sciences aquatiques CH Vaste éventail de disciplines scientifiques : chimie aquatique, sciences de l’environnement, et spécialités des sciences halieutiques et aquatiques.
Environnement de travail dynamique et passionnant : Réalisation d'évaluations de la qualité et d'analyses statistiques de données scientifiques complexes; élaboration et mise à l’essai de méthodes, d'équipements et d'instruments de test nouveaux pour la collecte, la mesure et l'analyse d’échantillons chimiques et de phénomènes environnementaux; rédaction, examen et publication d'articles scientifiques, de rapports et d'examens faisant autorité en chimie analytique liée aux sciences aquatiques.
Spécialiste des Sciences physiques PC Vaste éventail de disciplines scientifiques :sciences physiques, environnementales ou géospatiales et disciplines scientifiques connexes telles que l'océanographie chimique, géologique et biologique, l’ichtyobiologie, la géographie, la télédétection et la météorologie.
Environnement de travail dynamique et passionnant : Organisation et mise en place d’activités en mer, sur le terrain et/ou en laboratoire à l’appui d'initiatives de sciences aquatiques et physiques/environnementales et participation à celles-ci; participation à la formulation de renseignements et avis scientifiques pour les clients, notamment à la préparation de produits de données, de rapports scientifiques et de publications; contribution et participation à la préparation d’articles et rapports scientifiques en sciences physiques/environnementales aquatiques; présidence de conférences, de comités et de groupes de travail à l'échelle ministérielle, interministérielle, régionale, nationale et internationale visant à promouvoir la coopération scientifique et l’élaboration de lois, règlements, politiques et normes à l’appui de la conservation des ressources halieutiques et océaniques ou participation à ceux-ci.
Technicien, Sciences aquatiques

Technicien de recherche
EG Formation en sciences aquatiques pertinente pour l’application des procédures concernant les instruments, les équipements, les méthodologies, les protocoles, les normes et les stratégies pour l’échantillonnage, la collecte, le traitement, l’enregistrement, la conservation, le contrôle de la qualité et l’analyse d’échantillons ou de données sur le terrain ou en laboratoire.
Environnement de travail dynamique et passionnant : préparation et réalisation de projets, d'études et de processus en sciences aquatiques sur le terrain ou en laboratoire; collecte, conservation, traitement et analyse d'échantillons, de données et de renseignements de nature biologique, chimique ou physique; saisie, conservation, et résumé de données et de renseignements en format électronique et mise à disposition de données et de produits de données aux gestionnaires et chercheurs, au besoin; exploitation, mise à l’essai, étalonnage et entretien d'équipements et d'instruments sur le terrain ou en laboratoire; collecte, traitement, validation et analyse d'échantillons et de données sur le terrain ou en laboratoire, coordination de la récupération de données de différents projets et de différentes sources, interprétation des données et formulation de conseils techniques; maintien de bases de données, validation, saisie et manipulation de données, et utilisation de diverses applications logicielles pour des analyses de données statistiques et préliminaires et pour la production de rapports sommaires.
Hydrographe multidisciplinaire EG Vaste éventail de disciplines scientifiques : réalisation de relevés hydrographiques et navigation, cartographie et géographie marines, géomatique et gestion des données, ainsi que génie, géographie, géologie et sciences physiques.
Environnement de travail dynamique et passionnant : Procédures d'installation, de fonctionnement, d'étalonnage et d'entretien de l'équipement, des instruments et du matériel et des logiciels d'acquisition utilisés aux fins suivantes : collecte de données; navigation et positionnement dynamique; positionnement statique d'aides et de points de contrôle fixes; mesure de profondeur par échosondeurs à faisceau unique, multifaisceaux et multitransducteurs; échantillonnage et classification du fond marin; établissement de la ligne de côte par télédétection; photogrammétrie ou mesure directe; mesure des marées et des niveaux d'eau; mesure du tirant d'eau et du squat; profilage célérimétrique; mesure du pilonnement et de l'attitude.

Les normes de qualification du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada pour chaque groupe professionnel décrivent les exigences minimales obligatoires, notamment en matière d’études, qui sont nécessaires pour effectuer le travail dans un groupe professionnel donné ou dans une classification donnée, par exemple Biologiste (BI), Chimiste (CH), Hydrographe (EG), SE-RES (chercheur), etc. Pour la plupart des postes du groupe scientifique et technique, un diplôme universitaire ou un diplôme collégial sera nécessaire. Des compétences et de l’expérience en supervision et en gestion seront également requises pour certains postes. Un titre professionnel — p. ex., ingénieur ou arpenteur-géomètre — ainsi que l'inscription au tableau d'un ordre professionnel pourraient être exigés pour certains postes de supervision. Ces exigences précises seront décrites dans les avis de postes à pourvoir.

Carrières dans la recherche scientifique

Carrières dans la recherche scientifique

Perspectives de carrière dans la recherche scientifique

Désirez-vous mieux connaître les systèmes marins et les systèmes d'eau douce qui contribuent à définir le Canada? Voyez-vous un avenir pour la surveillance et la prévision de l'état de l'océan et des écosystèmes d'eau douce, la cartographie des fonds marins, l'étude de la génétique, la physiologie, le comportement et l'écologie des espèces qui y vivent, et la compréhension des répercussions des changements climatiques? Croyez-vous que la recherche scientifique est essentielle pour prendre des décisions éclairées et pour bien gérer nos écosystèmes marins? Si vous vous reconnaissez, une carrière de scientifique ou de chercheur dans les organismes fédéraux pourrait vous intéresser.

Le secteur des sciences de Pêches et Océans Canada mène des recherches sur les océans, les ressources marines et les écosystèmes aquatiques du Canada afin de comprendre leur fonctionnement, comment ils réagissent aux perturbations telles que la variabilité du climat et quels sont les effets de l'activité humaine sur nos différents écosystèmes.

En plus d'entretenir une passion pour les sciences, une expertise dans un éventail de domaines, notamment en biologie, en zoologie, en chimie, en mathématiques, en statistiques, en géographie et en physique est essentielle pour mener des recherches aquatiques. Un chercheur doit avoir obtenu un baccalauréat ainsi qu'une maîtrise pour les postes de biologiste et ceux en sciences physiques, et un doctorat (Ph. D.) dans une discipline scientifique spécialisée pour un poste de chercheur.

Durant vos études postsecondaires, il vous est recommandé de participer activement à des projets de recherche aquatique, de vous inscrire à des stages et de trouver des emplois d'été dans des domaines scientifiques pertinents.

Perspectives de carrière comme technicien en recherche

Désirez-vous étudier les sciences à l'université? Aimez-vous l'idée de travailler dans un laboratoire ou une station expérimentale? Aimeriez-vous voyager pour étudier des espèces aquatiques? Si tel est le cas, un poste de technicien en recherche au ministère des Pêches et des Océans Canada pourrait vous intéresser. Les techniciens en recherche exercent trois fonctions principales : recueillir des données en laboratoire et sur le terrain; analyser les données; et communiquer de l'information aux membres de l'équipe de recherche et au public.

Puisqu'ils recueillent des données, les techniciens en recherche peuvent travailler en étroite collaboration avec les pêcheurs commerciaux afin de développer une connaissance précise des espèces étudiées. Ils peuvent être affectés aux missions en mer pour participer à la collecte des données océanographiques, prendre part à des travaux d'évaluation des stocks de poissons ou de crustacés, procéder au marquage d'un mammifère marin et étudier ses comportements, ou cueillir des données provenant de capteurs autonomes. Sur le terrain, les techniciens en recherche peuvent avoir l'occasion de voyager à bord d'aéronefs, mais également à bord de bateaux et de petites embarcations, pour prélever des échantillons scientifiques. Les techniciens en recherche peuvent également se concentrer sur la recherche en laboratoire, par exemple : mesurer les échantillons prélevés sur le terrain, examiner la génétique de la population des espèces, évaluer la composition chimique d'échantillons prélevés sur le terrain; ou mesurer la physiologie et le comportement des poissons.

En tant qu'analystes des données, les techniciens en recherche peuvent avoir à manipuler et à traiter les échantillons prélevés sur le terrain au moment de retourner aux laboratoires du MPO. Ils peuvent aussi avoir à recueillir, colliger, analyser et résumer les données afin de fournir d'importants renseignements que les chercheurs utilisent pour tirer des conclusions.

Les techniciens en recherche assurent la mise en œuvre des plans de recherche – ils sont chargés de recueillir les données et d'effectuer l'analyse préliminaire sur lesquelles se fondent les chercheurs. Les scientifiques supervisent les techniciens, mais les techniciens travaillent fréquemment pendant la collecte et l'analyse des données scientifiques.

Pour devenir technicien en recherche, vous devez être titulaire d'un baccalauréat ès sciences. Il vous est recommandé de vous spécialiser en physique, en chimie, en biologie, en mathématiques ou en informatique en ce qui a trait aux océans ou aux systèmes d'eau douce. Pendant vos études de premier cycle, il est également avantageux d'effectuer des stages afin d'acquérir de l'expérience dans le cadre de projets de recherche.

Carrières au Service hydrographique du Canada

Carrières au Service hydrographique du Canada

Vous êtes d'avis que la sécurité et l'efficacité du transport et de la navigation maritimes peuvent être améliorées grâce à l'élaboration de cartes marines modernes et de publications connexes. Vous pensez que le Canada peut accroître sa souveraineté et sa sécurité en définissant et en délimitant son territoire maritime, y compris dans l'Arctique. Le Service hydrographique du Canada (SHC), qui fait partie du secteur des sciences de Pêches et Océans Canada (MPO), vous demande de songer à travailler pour lui.

Le Service hydrographique du Canada est un chef de file mondial de la cartographie électronique et des méthodes de relevé et de cartographie sous-marine des eaux canadiennes, y compris celles de l'Arctique. Un hydrographe du SHC :

  • participe à des relevés hydrographiques, parfois à bord de brise-glaces, pour recueillir des données à l'aide de technologies modernes, et publie et distribue des cartes marines et des publications comme les instructions nautiques, les tableaux des marées et des courants, et les publications connexes sur les eaux canadiennes de l'intérieur et des zones côtières et hauturières;
  • fournit des conseils et des services professionnels en hydrographie;
  • élabore et perfectionne les méthodologies, les technologies, y compris le système d'information géomatique (SIG) et la télédétection, et les normes nécessaires pour mener des activités hydrographiques.

Les clients du Service hydrographique du Canada comprennent :

  • l'industrie du transport maritime commercial;
  • l'industrie de la pêche commerciale;
  • l'industrie de la navigation de plaisance;
  • le secteur des ressources non renouvelables;
  • l'ingénierie navale;
  • les spécialistes des sciences de la mer;
  • les gestionnaires des océans et des zones côtières;
  • les ports et gestionnaires des ports;
  • le ministère de la Défense nationale;
  • Ressources naturelles Canada;
  • Environnement et Changement climatique Canada;
  • le Bureau de la sécurité des transports;
  • la Garde côtière canadienne;
  • le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international.

Le SHC offre aux professionnels et aux étudiants en sciences la possibilité de devenir hydrographe certifié en suivant le programme de formation des hydrographes multidisciplinaires. Les candidats à la formation des hydrographes multidisciplinaires doivent posséder au moins une des qualifications suivantes :

  • un diplôme en arpentage, cartographie, géomatique ou dans un domaine connexe décerné par un collège technique;
  • un diplôme universitaire en géodésie, géomatique, génie de l'arpentage, géographie, lié au système d'information géographique (SIG) ou dans un domaine connexe;
  • un certificat d'admission ou un brevet d'arpenteur.

Le plan national de carrière pour les hydrographes multidisciplinaires permet aux nouveaux hydrographes de parvenir à un poste de niveau supérieur après quatre années d'études officielles, de travaux de cours et de formation pratique sur le terrain.

Possibilités d’emploi pour les étudiants en sciences

Possibilités d’emploi pour les étudiants en sciences

Si vous poursuivez actuellement des études en sciences qui vous mèneront au secteur des sciences et des technologies océaniques!

Si vous souhaitez élargir vos connaissances et aider à préserver les écosystèmes marins du Canada pour les générations à venir!

Si vous imaginez votre salle de classe autant sur une mer ondoyante, dans un laboratoire ou dans une station expérimentale que sur un campus!

Montez à bord! Nous voulons vous rencontrer!


Les sciences océanologiques bien appliquées ont une grande incidence sur notre climat, notre économie, notre santé, notre culture, notre souveraineté et notre avenir. Le secteur des sciences des écosystèmes et des océans (le secteur des sciences) au sein de Pêches et Océans Canada (MPO) mène des recherches de pointe dans nos installations scientifiques.

Le MPO offre d'excellentes possibilités grâce à des programmes de recherche pour les étudiants. Un projet de recherche pour les étudiants offre des avantages comme la participation à des projets de recherche de classe mondiale; un mentorat et une orientation par les principaux directeurs de recherche du Canada; un programme de transfert des connaissances qui vous mettra en contact avec des cadres supérieurs pendant un an au maximum.

Pour aider à vous renseigner sur les activités dans le domaine des sciences océanologiques, les possibilités d'emploi pour étudiants au MPO sont offertes dans le cadre de programmes de recrutement des étudiants du gouvernement du Canada :

Il existe de nombreux types d'emplois pour les étudiants dans le secteur des sciences. Voici des exemples de descriptions de poste pour étudiants dans les domaines et programmes des sciences aquatiques.

Aquaculture

Aquaculture

Vous souhaitez profiter d'une possibilité d'emploi pour étudiant en sciences de l'aquaculture! Vous voulez faire partie d'une équipe en sciences aquatiques! Vous désirez travailler avec des chercheurs ou des techniciens en aquaculture possédant des connaissances et une expertise scientifiques variées!

Les sciences de l'aquaculture (santé des poissons et des crustacés) consistent à mener des travaux in vivo sur des animaux aquatiques, à échantillonner des matières biologiques et à effectuer des analyses à l'aide de diverses techniques. Votre travail dépendrait de votre lieu de travail et pourrait varier selon les installations scientifiques où vous travaillez, les projets de recherche précis qui vous sont assignés et l'équipe dont vous faites partie. Dûment encadré, vous pourriez avoir la possibilité de :

  • mener des travaux sur le terrain dans des eaux peu profondes ou à partir de petites embarcations. Ce type de travail comprend la pêche au filet, la collecte d'animaux, l'installation d'instruments ou la prise de mesures;
  • préparer le matériel pour la nécropsie d'animaux, notamment les sacs étiquetés, les tubes, les agents de conservation et les fiches de registre;
  • effectuer la nécropsie d'animaux, l'échantillonnage de tissus aux fins d'analyses précises;
  • travailler dans un laboratoire humide, par exemple, faire l'élevage d'animaux dans des aquariums ou des réservoirs. Ceci comprend l'alimentation, le nettoyage et la consignation de divers paramètres;
  • travailler dans un environnement de laboratoire en utilisant des techniques d'analyse, comme l'histologie, la virologie, la microbiologie et la biologie moléculaire;
  • préparer les matériaux et les réactifs; entretenir l'équipement de laboratoire; consigner les renseignements et les données.

Nous vous offririons également des possibilités de formation sur des protocoles scientifiques et de laboratoire précis. De plus, en faisant partie d'une équipe, vous pouvez participer aux réunions opérationnelles ainsi qu'aider à assurer que les exigences opérationnelles de votre unité de travail sont respectées; cerner et signaler les déficiences; suggérer des solutions ou des améliorations à votre superviseur et à vos collègues.

Nous sommes à la recherche d'étudiants qui sont fiables, soucieux du détail, organisés, débrouillards, motivés et orientés vers l'avenir. Joignez-vous à notre équipe en sciences de l'aquaculture!

Espèces aquatiques envahissantes

Espèces aquatiques envahissantes

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines espèces non indigènes arrivent, survivent, s'établissent et se propagent dans les écosystèmes marins et d'eau douce au Canada? Aimeriez-vous comprendre la dynamique des populations et les conséquences écologiques des espèces aquatiques envahissantes? Voulez-vous apprendre comment prédire la progression de l'envahissement d'une espèce aquatique? Désirez-vous apprendre comment les espèces aquatiques envahissantes peuvent être contrôlées et éradiquées?

Les écosystèmes marins et d'eau douce du Canada sont menacés par l'introduction et l'établissement d'espèces aquatiques envahissantes. En plus de nuire à la biodiversité et aux écoservices, ces espèces peuvent avoir des répercussions directes et à long terme sur l'économie et l'industrie canadiennes. Certains des exemples notables sont la lamproie marine et la moule zébrée dans les Grands Lacs et le crabe européen sur les côtes est et ouest.

La recherche sur les espèces aquatiques envahissantes vise à comprendre la façon dont ces espèces arrivent, survivent, s'établissent et se propagent dans les écosystèmes aquatiques au Canada. Des recherches sont également menées afin de comprendre les répercussions écologiques de ces espèces et notamment la façon dont elles interagissent avec les espèces indigènes et les habitats. Pour éviter l'arrivée de nouvelles espèces, la recherche comprend souvent des évaluations du risque écologique afin de comprendre quelles nouvelles espèces sont susceptibles d'envahir les écosystèmes au Canada.

Le MPO est en première ligne en ce qui concerne la recherche visant à comprendre la façon dont les espèces aquatiques envahissantes peuvent être contrôlées et éradiquées. Un bon exemple est la recherche visant à soutenir le programme de lutte contre la lamproie marine, dont l'objectif est de contrôler l'abondance de lamproies marines dans les Grands Lacs et, en même temps, de réduire son incidence écologique sur les poissons de grande taille.

La recherche sur les espèces aquatiques envahissantes comprend des activités sur le terrain, en laboratoire et à l'ordinateur. En tant que chercheur étudiant affecté à l'étude des espèces aquatiques envahissantes, vous travaillerez avec des techniciens en recherche, des biologistes et des scientifiques afin de mesurer et évaluer les populations envahissantes de poissons, d'invertébrés et de plantes.

La recherche sur les espèces aquatiques envahissantes au sein du MPO peut inclure :

  • estimer l'abondance et la composition des populations de poissons appartenant à une espèce envahissante à l'aide d'outils comme la pêche électrique, la pêche à la senne ou la pêche au verveux
  • recueillir des renseignements sur les plantes et les invertébrés envahissants à l'aide de différentes méthodes de collecte sur le terrain
  • évaluer les relations entre la survie et l'établissement des espèces envahissantes et les facteurs environnementaux
  • évaluer les répercussions écologiques des espèces aquatiques envahissantes, comme les changements dans la composition et l'abondance des poissons et des invertébrés indigènes et dans leurs habitats
  • élaborer de nouvelles méthodes de contrôle et d'éradication des espèces aquatiques envahissantes existantes
  • mener des recherches sur le terrain et en laboratoire afin d'éclairer les évaluations du risque écologique lié aux espèces aquatiques envahissantes

Nous sommes à la recherche de personnes motivées ayant des antécédents en sciences pour aider à résoudre les défis actuels que présente l'étude des espèces aquatiques envahissantes. Présentez votre candidature dès aujourd'hui!

Écologie des eaux douces

Écologie des eaux douces

Souhaitez-vous étudier les écosystèmes d'eaux douces? Désirez-vous acquérir des connaissances afin de pouvoir mener des recherches sur le terrain, en laboratoire et sur ordinateur pour mieux connaître l'écologie des lacs, des rivières et des cours d'eau du Canada? Vous êtes-vous déjà demandé de quelle façon les écosystèmes d'eau douce réagissent aux agents de stress environnementaux à grande échelle?

Les écosystèmes d'eau douce sont parmi les environnements les plus productifs de la planète, mais ils sont menacés par des agents de stress environnementaux comme le changement climatique et la modification de l'habitat. La recherche sur l'écologie des eaux douces au sein du MPO vise à comprendre la façon dont les écosystèmes fonctionnent en étudiant leur composition, leur structure et leur fonction. La composition des écosystèmes fait référence à la variété des espèces – poissons, invertébrés, plantes aquatiques – qui vivent dans un environnement d'eau douce, ainsi qu'aux caractéristiques de l'habitat, soit les composantes physiques, chimiques et biotiques de l'environnement dont dépendent les organismes aquatiques. La structure et la fonction des écosystèmes désignent la façon dont ces composantes interagissent, à savoir les facteurs déterminants qui contrôlent la dynamique des populations et des communautés d'espèces aquatiques.

En plus de comprendre le fonctionnement des écosystèmes, la recherche sur l'écologie des eaux douces au MPO vise à comprendre l'effet des agents de stress environnementaux sur les écosystèmes, comme la façon dont les communautés réagissent au changement climatique, à la modification de l'habitat, à la maladie et aux espèces aquatiques envahissantes. La recherche est souvent menée pour comprendre comment atténuer ou inverser l'effet des agents de stress, par exemple au moyen de la restauration de l'habitat.

En tant que chercheur étudiant en écologie des eaux douces, vous travaillerez avec des techniciens en recherche, des biologistes et des scientifiques afin de mesurer et d'évaluer les écosystèmes d'eau douce sur le terrain, et d'analyser les résultats en laboratoire et à l'aide de méthodes informatisées.

La recherche sur l'écologie des eaux douces au sein du MPO peut inclure :

  • mesurer l'abondance et la composition des poissons à l'aide d'outils comme la pêche électrique, la pêche à la senne ou la pêche au verveux
  • utiliser l'analyse des isotopes stables pour comprendre l'interaction des réseaux trophiques
  • évaluer l'abondance et la composition du plancton à l'aide de filets à plancton à maillage fin
  • évaluer la santé du plancton à l'aide de méthodes au microscope
  • évaluer l'habitat du poisson à l'aide de méthodes physiques et de méthodes de relevés automatisés, comme le sonar et le lidar
  • mesurer et évaluer les agents de stress, comme la réaction des populations de poissons aux changements touchant les habitats
  • comprendre la façon dont les communautés aquatiques (poissons, invertébrés, plantes et caractéristiques de leur habitat) réagissent aux mesures de restauration

Nous sommes à la recherche de personnes motivées ayant des antécédents en sciences pour aider à résoudre les défis actuels que présente la recherche en écologie des eaux douces. Présentez votre candidature dès aujourd'hui!

Génomique

Génomique

Vous souhaitez profiter d'une possibilité d'emploi pour étudiant en génomique aquatique! Vous voulez faire partie d'une équipe en sciences aquatiques! Vous désirez travailler avec des chercheurs ou des techniciens possédant des connaissances et une expertise scientifiques variées!

Le MPO participe à des travaux de recherche à grande échelle sur la génétique et la génomique de nombreuses espèces aquatiques, dont le saumon. L'objectif est de déterminer la composition des stocks dans les pêches, les états conditionnels de la physiologie et les microbes qui pourraient exacerber le rendement des poissons, notamment durant les transitions entre l'eau douce et l'eau salée. Les étudiants pourraient devoir se déplacer en bateau et effectuer des collectes sur le terrain. En outre, ils peuvent s'attendre à participer à au moins une croisière (de 2 ou 3 semaines) durant leur emploi.

En tant qu'étudiant, vous apporterez votre aide aux recherches en cours sur le rôle des gènes et des microbes dans la productivité précoce des poissons dans les océans. Les étudiants ont l'occasion d'apprendre ce qu'est la recherche sur la génomique fonctionnelle, y compris le séquençage de nouvelle génération (plateformes Ion Torrent et MySeq), la réaction de polymérisation en chaîne quantitative (PCR quantitative) et la bio-informatique, dans le cadre de tâches précises dont les extractions d'ADN et d'ARN, l'exécution d'essais moléculaires, la dissection de poissons, l'aide dans les collectes sur le terrain et l'organisation de ce qui est recueilli.

Les autres responsabilités peuvent comprendre, sans toutefois s'y limiter :

  • Extractions d'ADN
  • Préparation des échantillons pour les extractions d'ARN
  • Dissections de poissons
  • Préparation de l'étiquetage et de l'échantillonnage
  • Collectes sur le terrain, collectes par bateau
  • Essais moléculaires (PCR quantitative)
  • Organisation des échantillons
  • Préparation d'un document de recherche qui résume les résultats et les analyses

Nous sommes à la recherche d'étudiants qui sont fiables, soucieux du détail, organisés, débrouillards, motivés et orientés vers l'avenir. Vous avez de l'expérience dans un laboratoire de génétique ou de génomique, ou de l'expérience documentée dans un laboratoire de biologie moléculaire? Vous êtes disposé à voyager en bateau et à recueillir des échantillons à bord d'un bateau? Vous aimez la recherche sur la génomique ainsi que la biochimie/biologie moléculaire?

Joignez-vous à notre équipe du MPO en génomique!

Hydrographie

Hydrographie

Vous souhaitez profiter d'une possibilité d'emploi pour étudiant en hydrographie! Vous voulez faire partie du Service hydrographique du Canada du MPO qui est de renommée mondiale!

Le Service hydrographique du Canada (SHC) est un chef de file mondial de la cartographie électronique et des méthodes de cartographie sous-marine des eaux canadiennes, y compris celles de l'Arctique. Un hydrographe du SHC :

  • recueille des données et publie et diffuse des renseignements hydrographiques, comme des cartes de navigation électroniques et sur papier, des instructions nautiques, des tableaux de prévision des courants et des marées, et des publications connexes sur les eaux canadiennes de l'intérieur et des zones côtières et hauturières;
  • fournit des conseils et des services professionnels en hydrographie;
  • élabore et perfectionne les méthodes, les technologies et les normes nécessaires pour mener des activités hydrographiques.

Le SHC offre aux professionnels et aux étudiants en sciences la possibilité de devenir hydrographe certifié en suivant le programme de formation des hydrographes multidisciplinaires. Le plan national de carrière pour les hydrographes multidisciplinaires permet aux nouveaux hydrographes de parvenir à un poste de niveau supérieur après 4 années d'études officielles, de travaux de cours et de formation pratique sur le terrain. Les candidats à la formation des hydrographes multidisciplinaires doivent posséder soit un :

  • diplôme en arpentage, cartographie, géomatique ou dans un domaine connexe, décerné par un collège technique;
  • diplôme universitaire en sciences appliquées, notamment en géodésie, en géomatique, en génie de l'arpentage, en géographie, en systèmes d'information géographique (SIG) ou dans un domaine connexe;
  • certificat d'admission ou un brevet d'arpenteur.

Nous sommes à la recherche d'étudiants qui sont fiables, soucieux du détail, organisés, débrouillards, motivés et orientés vers l'avenir. Joignez-vous à notre équipe au sein du Service hydrographique du Canada!

Écologie marine

Écologie marine

Vous souhaitez accroître vos connaissances et votre expérience en sciences de la mer?

L'écologie marine est un vaste domaine comprenant l'étude des espèces benthiques et pélagiques et des habitats essentiels afin de comprendre la santé et l'état écologique des écosystèmes marins. Les répercussions anthropiques et climatiques changeantes sur les espèces marines et les écosystèmes accroissent la nécessité d'étudier ces interactions écologiques, et ce, afin de promouvoir et protéger les écosystèmes aquatiques sains dans lesquels la biodiversité peut prospérer.

Sous la supervision d'un spécialiste des sciences de la mer, les tâches peuvent comprendre :

  • travailler sur le terrain à bord de navires de diverses tailles pour recueillir des échantillons environnementaux comme des carottes de sédiments, des échantillons d'eau et des échantillons biologiques;
  • déployer et récupérer des instruments servant à mesurer les courants, la salinité, la température et d'autres paramètres physiques;
  • faire l'identification taxonomique d'organismes benthiques comme des invertébrés;
  • effectuer le traitement des espèces de poissons et consigner leurs caractéristiques physiologiques afin d'étudier les populations de poissons et les répercussions causant des changements à la dynamique des populations;
  • exécuter des travaux en laboratoire à l'aide de divers équipements spécialisés pour déterminer la nature géochimique de l'écologie benthique des environnements selon les types de fonds marins et les communautés biologiques;
  • surveiller certaines espèces ou certains habitats dont l'importance pour le soutien d'écosystèmes aquatiques sains et productifs a été prouvée.

Les compétences requises comprennent :

  • travailler efficacement en équipe;
  • être disposé à travailler dans des conditions environnementales changeantes pendant des périodes prolongées;
  • avoir le souci du détail.

Vous aurez la possibilité d'acquérir de nouvelles compétences et connaissances sur diverses procédures scientifiques liées à l'échantillonnage et à l'analyse des échantillons écologiques. C'est l'occasion de participer à des travaux scientifiques qui apporteront des connaissances et des conseils fondés sur des données probantes sur des sujets comme la conservation marine, les agents de stress liés aux écosystèmes et leurs effets cumulatifs sur les écosystèmes marins, et le maintien d'écosystèmes aquatiques sains.

Joignez-vous à Pêches et Océans Canada pour explorer et étudier notre écologie marine!

Océanographie

Océanographie

Bientôt!

Espèces en péril

Espèces en péril

Vous êtes-vous déjà demandé la raison pour laquelle certaines espèces sont rares et d'autres, communes? Aimeriez-vous comprendre la dynamique des populations des espèces marines et d'eau douce en voie de disparition au Canada et les menaces qui pèsent sur elles? Voulez-vous acquérir de l'expertise en étude des poissons, des invertébrés et des mammifères marins qui sont en péril, menacés et préoccupants, et de leurs habitats au Canada?

Les écosystèmes d'eau douce canadiens abritent plus de 100 espèces marines et d'eau douce inscrites sur la liste de la Loi sur les espèces en péril (LEP) de 2002. Les recherches menées dans le domaine des sciences des espèces en péril appuient l'évaluation, la protection et le rétablissement des espèces en péril au Canada, y compris la détermination des mesures de rétablissement à prendre. Les espèces en péril au Canada sont menacées par les activités humaines dont l'influence peut s'étendre aux habitats (par exemple, modification des régimes d'écoulement, dragage, modification de la couverture terrestre) et à l'introduction d'espèces aquatiques envahissantes, en passant par d'autres facteurs comme la mortalité par pêche et le changement climatique. Au MPO, la science des espèces en péril vise à comprendre les facteurs qui influencent ces espèces et à déterminer la façon de mieux protéger les espèces inscrites en vertu de la LEP. Au cœur de la science des espèces en péril se trouve la détermination de l'habitat essentiel, une exigence juridique en vertu de la LEP.

Les 4 principaux thèmes de recherche dans le domaine des espèces en péril sont : 1) l'écologie des populations, pour comprendre notamment la distribution, l'abondance, les interactions biotiques et la génétique des espèces inscrites; 2) la recherche liée aux habitats, pour connaître les caractéristiques des habitats dont dépendent les espèces aux différents stades biologiques; 3) la recherche sur les menaces, pour comprendre comment les populations réagissent aux différentes perturbations environnementales et pour définir des mesures d'atténuation des menaces; 4) la recherche qui appuie le rétablissement des espèces inscrites et notamment la définition d'objectifs de restauration.

En tant qu'étudiant chercheur dans le domaine des espèces en péril, vous travaillerez avec des techniciens en recherche, des biologistes et des scientifiques afin de mesurer et d'évaluer sur le terrain les populations de poissons, d'invertébrés et de mammifères marins en péril, de quantifier l'habitat des espèces, et d'analyser les résultats en laboratoire et à l'aide de méthodes informatisées.

La recherche sur les espèces en péril au sein du MPO peut inclure :

  • estimer l'abondance et la composition des populations en péril à l'aide d'outils comme la pêche électrique, la pêche à la senne ou la pêche au verveux;
  • analyser le lien entre l'abondance des populations et la qualité de l'habitat pour aider à désigner les habitats essentiels;
  • évaluer la quantité et la santé de l'habitat essentiel à l'aide de méthodes physiques et automatisées;
  • quantifier les menaces qui pèsent sur les populations, notamment le rôle de la variabilité du climat et les perturbations de toutes sortes qui touchent l'habitat;
  • mener des études de marquage pour comprendre où, quand et comment les populations réagissent aux changements environnementaux.

Nous sommes à la recherche de personnes motivées ayant des antécédents en sciences pour aider à résoudre les défis actuels que présente la recherche dans le domaine des espèces en péril. Présentez votre candidature dès aujourd'hui!

Évaluation des stocks

Évaluation des stocks

Êtes-vous curieux de savoir combien de poissons se trouvent dans l'océan?

L'évaluation des stocks pourrait être le domaine pour vous! L'évaluation des stocks est un travail essentiel dont les résultats éclairent le MPO au sujet de l'état des stocks de poissons commerciaux d'une saison de pêche à l'autre, des niveaux de prises durables et, de façon plus générale, de la santé de l'écosystème marin.

Un précepte fondamental en matière d'évaluation des stocks est qu'il devrait rester suffisamment de poissons dans un stock, après la pêche et la mortalité résultant de causes naturelles, pour assurer la pérennité de l'espèce.

L'évaluation des stocks au MPO se divise en 2 composantes.

  • La collecte des données : des techniciens et des biologistes vont en mer pour recueillir des données sur les populations de poissons, comme le nombre de juvéniles, l'âge, la longueur, le sexe et les conditions de reproduction. Les données utilisées dans les évaluations des stocks proviennent également d'autres sources, dont les débarquements dans les ports et les taux de prise déclarés par les pêcheurs.
  • La formulation d'avis à partir des données : les chercheurs prennent les données sur les pêches et s'en servent pour formuler des avis. Ils y arrivent en utilisant les données et en créant des modèles mathématiques et statistiques pour convertir les données en estimations des populations de poissons.

Votre travail dépendra de l'endroit où vous travaillez au Canada. Dûment encadré, vous pourriez avoir la possibilité :

  • d'aller en mer pour recueillir des données biologiques sur les populations de poissons, dont la longueur, le poids et les otolithes;
  • en laboratoire, de déterminer l'âge des poissons à partir des otolithes, d'analyser le contenu de l'estomac et d'effectuer des études génétiques;
  • dans le laboratoire informatique, d'utiliser les modèles d'évaluation des stocks, d'analyser les données et de rédiger des codes.

Nous sommes à la recherche d'étudiants passionnés, soucieux du détail, organisés et débrouillards. Joignez-vous à notre équipe dans le domaine de l'évaluation des stocks!


Remarque :

Tous les postes à pourvoir au MPO sont affichés dans la rubrique « Carrières » du site de la Commission de la fonction publique du Canada.

Date de modification :