Biotechnologie et santé des animaux aquatiques

Apprenez-en plus sur nos programmes dans le domaine de la biotechnologie et de la santé des animaux aquatiques.

Sur cette page

Notre objectif

Dans le domaine de la biotechnologie et de la santé des animaux aquatiques, notre objectif consiste à :

La détection et le contrôle des maladies

Pêches et Océans Canada fait face au défi de dresser le diagnostic des maladies et de prévenir leur propagation chez les poissons sauvages et les poissons d'élevage, mais aussi entre eux. Cela a une incidence à la fois sur la pêche sauvage et l'industrie de l'aquaculture.

Le Canada exporte des produits comestibles de la mer pour une valeur d'environ 4,5 milliards de dollars chaque année. Pour protéger ce marché, nous devons respecter les normes internationales de l'Organisation mondiale de la santé animale. Cela signifie que nous devons utiliser des outils moléculaires pour diagnostiquer et traiter les maladies.

Les scientifiques de Pêches et Océans Canada élaborent et utilisent des outils de diagnostic moléculaire, de concert avec des techniques classiques, telles que :

Nous pouvons ainsi détecter et surveiller les agents pathogènes comme les virus et les bactéries, et limiter au minimum les répercussions.

Une partie de la recherche et du développement s'inscrit dans le programme national sur la santé des animaux aquatiques, qui est doté d'un budget de 59 millions de dollars, et dont Pêches et Océans Canada est l'un des partenaires clés.

Section de la santé des animaux aquatiques

Les maladies sont diagnostiquées à la section de la santé des animaux aquatiques du Centre des pêches du Golfe, à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Au Centre, les scientifiques effectuent jusqu'à 18 000 tests de dépistage par année.

Ces tests sont effectués sur des produits de la pêche sauvage et de plusieurs douzaines d'écloseries fédérales, provinciales et privées de la région de l'Atlantique. Les tests sont suffisamment précis pour nous permettre de détecter un pathogène unique par échantillon, ce qui peut aider à déterminer la cause des maladies.

Ces renseignements aident ensuite les gestionnaires des pêches à maîtriser certaines des maladies importantes touchant les animaux aquatiques au Canada, comme l'anémie infectieuse du saumon.

Les outils de la biotechnologie

Les techniques moléculaires offrent des outils spécifiques aux pathogènes qui aident à appliquer des exigences de la Loi sur les pêches. Cela signifie que l'obtention d'un permis est nécessaire pour :

Ce permis peut être délivré uniquement si le poisson est exempt de maladies et d'agents pathogènes qui pourraient nuire à la protection et à la conservation du poisson.

Le dépistage et le diagnostic des maladies

Les scientifiques de Pêches et Océans Canada ont utilisé un test de réaction en chaîne de la polymérase (PCR) pour distinguer les différentes infections chez les huîtres.

Cette différenciation a permis de concentrer les mesures de contrôle dans les zones touchées par les infections les plus préoccupantes. Cela a aussi permis de limiter les conséquences économiques de la fermeture de ces exploitations.

L'Organisation mondiale de la santé animale a élevé le test de confirmation PCR au rang de norme internationale pour le diagnostic de certaines infections chez les huîtres. Nos recherches exhaustives nous ont valu une reconnaissance internationale en tant que chef de file mondial en matière de techniques de diagnostic moléculaire.

Date de modification :