Ports pour petits bateaux - Régions des Maritimes et du Golfe

Photos de ports pour petits bateaux dans les Régions du Golfe et des Maritimes. Les ports, de gauche à droite, incluent Bay St. Lawrence (N.-É.), Alma (N.-B.), Georgetown (Î.-P.-É.), Hall's Harbour (N.-É.), et Caraquet (N.-B.).

Photos de ports pour petits bateaux dans les Régions du Golfe et des Maritimes. Les ports, de gauche à droite, incluent Bay St. Lawrence (N.-É.), Alma (N.-B.), Georgetown (Î.-P.-É.), Hall's Harbour (N.-É.), et Caraquet (N.-B.).

Carte du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard indiquant les six secteurs de Ports pour petits bateaux : Est du Nouveau-Brunswick, Sud du Nouveau-Brunswick, Golfe de la Nouvelle-Écosse, Est de la Nouvelle-Écosse, Sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard.

Carte du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard indiquant les six secteurs de Ports pour petits bateaux : Est du Nouveau-Brunswick, Sud du Nouveau-Brunswick, Golfe de la Nouvelle-Écosse, Est de la Nouvelle-Écosse, Sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard.

Actuellement, les Régions des Maritimes et du Golfe du programme Ports pour petits bateaux comprennent les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard. Ce secteur est divisé en six zones, chacune responsable de la gestion du programme avec l'aide du siège social régional situé à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Est du Nouveau-Brunswick

On retrouve dans le secteur de l'Est du Nouveau-Brunswick une importante pêche côtière au homard et la plus importante flottille semi-hauturière du golfe du Saint-Laurent, pêchant le crabe des neiges et le hareng. L'Est du Nouveau-Brunswick est également une destination touristique populaire, où les pêcheurs commerciaux cohabitent avec les plaisanciers pendant l'été. L'état des glaces limite l'activité de pêche en hiver.

Sud du Nouveau-Brunswick

Le secteur du Sud du Nouveau-Brunswick est situé dans la baie de Fundy, où l'on peut observer des marées spectaculaires qui peuvent atteindre 10 mètres (30 pieds). Les ports de ce secteur subissent l'influence de ces marées, ce qui se reflète dans leur architecture et leurs dimensions. La pêche au homard et l'élevage du saumon sont les activités de pêche commerciale principales de ce secteur. La baie de Fundy n'étant que peu affectée par les glaces, les quais y sont occupés pendant toute l'année.

Golfe de la Nouvelle-Écosse

Ce secteur comprend d'importantes pêches côtières, dont la pêche au homard. Les gros navires utilisés pour la pêche semi-hauturière du crabe des neiges et du hareng sont basés à Chéticamp, le plus gros port dans le secteur. Les ports de ce secteur sont fermés l'hiver, le sud du golfe du Saint-Laurent étant alors recouvert de glace.

Est de la Nouvelle-Écosse

La plupart des ports sont sujets aux glaces en hiver, à l'exception des ports de la baie de Fundy, ouverts toute l'année. Ce secteur de l'Est de la Nouvelle-Écosse est principalement constitué de petits ports utilisés pour la pêche côtière par des navires de moins de 45 pieds.

Sud-ouest de la Nouvelle-Écosse

Les régions côtières du secteur du Sud-ouest de la Nouvelle-Écosse sont caractérisées par des rivages distinctifs. D'un côté, la baie de Fundy et ses fortes marées pouvant aller jusqu'à 10 mètres (30 pieds) et de l'autre, l'océan Atlantique dont les marées sont plus modérées. Ces deux zones ont en commun des côtes rocheuses et des eaux libres de glaces la plupart de l'année. D'une façon générale, les ports de ce secteur sont en activité toute l'année et supportent de nombreuses pêches telle la pêche côtière du homard, la pêche semi-hauturière des poissons de fond, du pétoncle et du hareng ainsi que l'élevage de saumon.

Île-du-Prince-Édouard

L'Île-du-Prince-Édouard est un secteur dans lequel on trouve de nombreuses baies sablonneuses et peu profondes. Les marées peuvent atteindre 0,6 à 2,7 mètres (2 à 9 pieds). Les courants causés par ces marées et les déplacements de sable qui en résultent demandent régulièrement des travaux de dragage pour rendre praticables certains chenaux. L'habitat marin du secteur est favorable au homard, et on y pratique une importante pêche côtière. Les eaux de l'Île-du-Prince-Édouard hébergent également d'importantes exploitations aquacoles de moules bleues et d'huîtres dans les baies peu profondes et riches en nutriments. L'activité commerciale a lieu principalement du printemps à l'automne, le golfe du Saint-Laurent étant recouvert de glace durant l'hiver.

Date modified: