Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives

Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives

Le Canada est reconnu pour ses pêches récréatives. Historiquement, la pêche a toujours été l'un des loisirs les plus populaires au pays, tant auprès des Canadiens que des visiteurs. Chaque année, des pêcheurs de partout au monde viennent visiter le Canada et participer à des activités de pêche récréative. L'importante contribution socio-économique de la pêche récréative se répercute dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada, particulièrement dans certaines des régions les plus éloignées du pays.

Bien que Pêches et Océans Canada possède un régime de réglementation pour atténuer les menaces qui pèsent sur les pêches récréatives, les effets historiques ont nui à celles-ci et une amélioration est nécessaire à plusieurs endroits. Depuis des années, les pêches récréatives se heurtent à des menaces multiples qui interagissent entre elles, y compris la pollution, les espèces envahissantes ainsi que la perte et la dégradation de l'habitat. Parmi celles-ci, la perte de l'habitat est celle qu'on associe le plus communément aux poissons d'eau douce, l'objet de la majorité des activités de pêche récréative au Canada. Les formes courantes de perte de l'habitat sont notamment la dégradation et l'érosion de l'habitat, les obstacles à la migration du poisson et les altérations du débit naturel de l'eau.

Il est toutefois possible de gérer ces effets historiques au moyen de mesures de restauration et de partenariats. En plus du gouvernement, les groupes de pêche récréative et de pêche à la ligne et d'autres organismes voués à la conservation des pêches travaillant de concert à la réalisation d'objectifs communs peuvent faire en sorte que des progrès tangibles soient réalisés. À l'échelle locale et communautaire, ces groupes possèdent des connaissances importantes qui peuvent être utilisées pour contribuer à améliorer les pêches récréatives partout au Canada.

Pour ce faire, le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives a été mis en place en juin 2013 pour soutenir les projets de partenariats à l'échelle locale visant le rétablissement de l'habitat des poissons visés par les pêches récréatives, afin d'améliorer la durabilité de la pêche récréative au Canada. Plus précisément, le Programme, permet aux promoteurs de gérer et de réaliser des projets visant à restaurer des habitats des pêches récréatives qui sont compromis ou menacés. 

Objectif du programme

Le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives appuie l'engagement du gouvernement à protéger l'environnement du Canada, comme l'indique le budget de 2015 et comme le reflètent les récentes modifications à la Loi sur les pêches.

Le Programme a comme objectif de rétablir, rebâtir et réhabiliter l'habitat des poissons faisant l'objet de pêches récréatives.

Types de projets

Le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives finance différents types de projets de restauration.  Exemples de projets fréquemment financés :

Restauration de l'habitat dans les cours d'eau, les lacs et les plaines d'inondation :

  • Construction dans les cours d'eau de structures de pierre ou de bois naturel pour restaurer ou améliorer l'habitat du poisson.
  • Construction dans les cours d'eau de structures de gestion des sédiments pour améliorer l'habitat du poisson.
  • Construction ou restauration de berges surplombantes et d'autres refuges de cours d'eau servant d'habitat pour le poisson.
  • Construction ou restauration de structures de refuge ou de protection de zone d'élevage dans les lacs.
  • Mise en place de gravier de frai dans les cours d'eau.
  • Amélioration des frayères dans les lacs.
  • Restauration de chenaux des plaines d'inondation, des étangs et des zones humides.

Améliorations de l'accès des poissons

  • Élimination des obstacles naturels, abandonnés ou artificiels au passage du poisson.
  • Construction ou réparation de canaux de dérivation pour les poissons autour des obstacles au passage du poisson.
  • Élimination, réparation, remplacement ou modification de ponceaux pour permettre le passage du poisson.
  • Désactivation et restauration de traversées de cours d'eau limitant le passage du poisson.

Contrôle et stabilisation de l'érosion des chenaux de cours d'eau et des rives :

  • Génie biologique et végétalisation à l'aide d'espèces indigènes permettant de renforcer ou de stabiliser les rives des cours d'eau et de stabiliser les bancs de sable et de gravier dans les cours d'eau.
  • Végétalisation du milieu riverain à l'aide d'espèces indigènes.
  • Clôtures pour éloigner le bétail, tout en utilisant parallèlement la végétalisation du milieu riverain et les bandes tampons adéquates.

Restauration et amélioration de l'habitat océanique :

  • Génie biologique et végétalisation à l'aide d'espèces indigènes pour renforcer ou stabiliser les rivages minés par l'érosion.
  • Restauration des communautés végétales intertidales et infratidales.
  • Élimination des structures artificielles abandonnées ayant un impact négatif sur l'habitat du poisson.

Manipulation chimique pour améliorer la qualité de l'eau :

  • Aération
  • Chaulage

Remarque : pour être admissibles à un financement, les propositions de projets impliquant la manipulation chimique doivent répondre à des critères précis.

Pour de plus amples renseignements afin de déterminer si un projet pourrait recevoir du financement dans le cadre du programme, veuillez communiquer avec la personne-ressource de votre région, selon la liste sur la page de personnes-ressources.