État des ressources physiques et biologiques et de certaines ressources halieutiques des écosystèmes des eaux canadiennes du Pacifique en 2018

Peter C. Chandler, Stephanie A. King and Jennifer Boldt (éditeurs)

État des ressources physiques et biologiques et de certaines ressources halieutiques des écosystèmes des eaux canadiennes du Pacifique en 2018

État des ressources physiques et biologiques et de certaines ressources halieutiques des écosystèmes des eaux canadiennes du Pacifique en 2018 (PDF, 13.8 Mo) (en anglais seulement)

Résumé

Pêches et Océans Canada est responsable de la gestion et de la protection des ressources marines sur la côte ouest du Canada. L'océanographie de cette région est une zone de transition entre les remontées d’eaux profondes côtières (courant de la Californie) et les régions de plongée d'eaux (courant côtier de l'Alaska). Il existe une saisonnalité importante, une forte influence des eaux douces, et une variabilité coupleé aux événements et conditions dans tout le Pacifique, des tropiques aux régions sous Arctic. La région nourrit des populations résidentes et migratoires importantes d’invertébrés, de poissons de fond et pélagiques, et de mammifères et d’oiseaux marins.

Depuis 1999, les scientifiques du MPO ont organisé une rencontre annuelle de l'état de l'océan Pacifique pour présenter les résultats de la surveillance de la dernière année dans le contexte des observations précédentes et des conditions futures. L'atelier pour réviser les conditions de 2018 a eu lieu les 18 et 19 mars 2019 au Centre Mary Winspear près de l'Institute des sciences de la mer, Sidney, C.-B. Ce rapport technique inclut des rapports basées sur des présentations donnés lors de la rencontre.

La vague de chaleur marine de 2014-2016 continue d'influencer sur les niveaux trophiques inférieurs, et de nouvelles vagues de chaleur ont été observées à l'automne 2018, en raison de la configuration atmosphérique ayant réduit le refroidissement hivernal typique de la surface de l'océan. Les remontées d'eau riches en nutriments le long de la côte ouest de l'île de Vancouver ont débutés plus tôt que d'habitude en 2018 et n'étaient pas aussi intense que les années précédentes, impliquant des conditions mixtes à la productivité et à la croissance des poissons. Après une absence de trois ans dans le détroit de Georgia, une prolifération d'algues nuisibles (Heterosigma akashiwo) s'est produite en début juin, avec mortalité des poissons d'aquaculture dans le Grau de Jervis. Cette prolifération était liée à un important manteau neigeux dans l'intérieur de la Colombie-Britannique, combiné à un temps chaud en mai et juin, ce qui a provoqué un écoulement rapide et un accelération de la fonte des neiges du fleuve Fraser. Le réchauffement des eaux côtières a entraîné des changements dans la chaîne alimentaire et des réactions du saumon du Pacifique sur les gradients latitudinaux, avec des conditions légèrement meilleures dans le nord. Il y a eu un déclin synchrone des populations de saumon quinnat sur toute la côte et de faibles retours de saumon sockeye du fleuve Fraser.

Une session spéciale a porté aux initiatives du MPO sur l’état du saumon et de l’état des eaux douces. Sue Grant dirige ces efforts et a présenté les initiatives. Viennent ensuite dix exposés sur la recherche sur le saumon en Colombie-Britannique.

Avis d’accessibilité

Ce document est disponible en format PDF. Si ce document ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec la bibliothèque du MPO pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Offre active de produire le document dans les deux langues officielles

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document est incompréhensible pour vous dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec : Jennifer.Boldt@dfo-mpo.gc.ca.

Date de modification :