La stratégie sur les océans du Canada

Table des matières

Le Contexte de la Stratégie sur les océans du Canada

Le Canada – Un pays maritime

Le Canada est un pays maritime dont l’économie, l’environnement et le tissu social sont inextricablement liés aux océans et à leurs ressources. Bordé par trois océans, le littoral du Canada est vaste et diversifié – de la côte constituée de montagnes escarpées, de calanques, de fjords et d’îles du Pacifique à la chaîne alimentaire et à l’habitat complexe de l’Arctique, jusqu’au large du plateau continental de l’Atlantique. Les océans du Canada représentent également une part substantielle de la souveraineté nationale et un élément critique de notre sécurité nationale.

Les eaux marines intérieures du Canada, notamment l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, la baie d’Hudson, la baie James, le détroit de Georgia et les eaux intérieures de l’Arctique sont tout aussi importantes. De plus, nos rivières, nos bassins versants et nos activités terrestres, même à des milliers de kilomètres de la côte, ont un impact direct sur nos océans. Huit des dix provinces, ainsi que les trois territoires, baignent directement dans nos océans et nos cours d’eau marins, et plus de 25 pour cent de la population habite dans les zones côtières.

La richesse et la biodiversité des océans du Canada sont porteuses d’un énorme potentiel pour les générations actuelles et futures. Les écosystèmes marins se caractérisent par une diversité remarquable d’espèces, y compris des poissons commerciaux et non commerciaux, des mammifères marins, des invertébrés et des plantes. La santé de nos océans et la gestion saine des ressources marines ne sont pas des problèmes spécifiquement côtiers mais bien des problèmes nationaux qui affectent tous les Canadiens.

Les océans du Canada sont également une composante critique du climat mondial et national qu’ils déterminent et régularisent. Par le fait même, ils fournissent des réponses essentielles à la compréhension des changements climatiques planétaires et des moyens de s’y adapter.

En générant une activité économique se chiffrant annuellement à plus de 20 milliards de dollars, sans compter plusieurs autres milliards de dollars de retombées générées par le commerce maritime transitant par nos eaux, les océans et leurs ressources sont déjà un apport substantiel à l’économie canadienne. En effet, les océans sont le nerf de la survie de nombreuses communautés côtières, de même que nos principales voies d’accès aux marchés mondiaux. Les océans sont également le pivot du système mondial de transport car des eaux navigables sûres sont cruciales pour le fonctionnement efficace de l’économie nationale du Canada.

Les océans renferment également un énorme potentiel encore inexploité d’importantes retombées économiques, sociales et culturelles. Les pêches (commerciale, récréative et autochtone), l’aquaculture, le tourisme, le transport, la construction navale, la production pétrolière et minérale, l’éducation et la recherche : voilà quelques exemples seulement du potentiel disponible. En le développant, le Canada est en position d’offrir des connaissances, des avis de gestion et une expertise technique à la communauté mondiale. En outre, pour assurer la sécurité, la souveraineté et la défense nationales, il est essentiel de connaître, de comprendre et de réglementer les activités menées dans les zones maritimes sur lesquelles nous avons juridiction.

Impacts environnementaux sur les océans du Canada

Les océans font l’objet de graves menaces environnementales en raison de la surexploitation, de la pollution causée par les activités marines et terrestres, ainsi que de l’altération et de la destruction des habitats et des écosystèmes. La santé des océans est affectée par les rejets d’eaux usées et de produits chimiques dans les eaux marines, l’hypercroissance de la végétation marine, l’introduction d’espèces étrangères et les changements subis par l’hydrologie et la circulation sédimentaire.

La dégradation de l’environnement marin s’est poursuivie malgré les mesures destinées à améliorer la qualité de l’environnement côtier et marin, tant au Canada qu’à l’étranger. En outre, l’absence d’une approche intégrée d’utilisation de cette ressource partagée a souvent été source d’incompatibilité entre les objectifs économiques, environnementaux et sociaux. Malgré un certain nombre d’initiatives et d’accords internationaux, la gestion mondiale, durable et intégrée des ressources marines reste difficile à réaliser.

Les intérêts dans les océans du Canada

Aujourd’hui, une multiplicité croissante d’intérêts divers et concurrents rendent la gestion des océans du Canada beaucoup plus difficile et complexe. Alors que, dans le passé, les industries traditionnelles de la pêche et du transport étaient pratiquement les seules, elles doivent aujourd’hui partager les océans avec une multitude d’autres. En raison des incompatibilités entre les utilisations des océans, il est essentiel d’assurer la cohésion des politiques.

De nombreux intervenants, en particulier ceux qui souhaitent développer les océans et leurs ressources, sont préoccupés par l’absence d’une vision et d’un ensemble de principes communs. En conséquence, ils estiment que les possibilités d’investissement et de développement des ressources marines sont compliquées et raréfiées, compte tenu notamment du grand nombre d’agences et de ministères gouvernementaux dotés de mandats et de régimes de réglementation maritime.

La gestion actuelle

Les océans du Canada sont régis par un réseau complexe de lois et de règlements gérés par différents paliers de gouvernement. Cette structure de régie laisse entrevoir la nécessité de développer une vision unifiée et une approche intégrée de la gestion des océans qui tiennent effectivement compte de l’impact des activités d’un secteur particulier sur les autres ainsi que sur l’océan dans son ensemble. Cela devrait s’accompagner de la mise au point d’approches pour la prise de décisions sur la gestion des ressources et l’évaluation environnementale selon une approche écosystémique qui reconnaisse véritablement l’impact cumulatif à long terme des activités anthropiques sur l’environnement marin. Les nouveaux mécanismes de régie peuvent également favoriser la coordination nécessaire avec le secteur privé, les groupes autochtones, les communautés locales et autres intérêts maritimes.

La Loi sur les océans

La Loi sur les océans fournit le cadre nécessaire aux initiatives modernes et futures de gestion des océans et demande au ministre des Pêches et des Océans de diriger et de favoriser l’élaboration d’une stratégie nationale de gestion des océans. La Stratégie sur les océans du Canada satisfait à cette exigence. Elle a été conçue pour être mise en œuvre de façon à fournir les directives d’orientation d’une approche intégrée de la gestion des océans, de la coordination des politiques et des programmes entre les divers gouvernements et d’une approche écosystémique de la gestion des ressources marines et de l’évaluation de l’environnement.

Date de modification :