Zones tampons pour la pêche au pétoncle (ZPP 21, 22 et 24)

Emplacement
Biorégion de l’estuaire et golfe du Saint-Laurent (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard)
Contribution approximative en taille (km2) aux objectifs de conservation marine
5 835 km2
Contribution approximative en pourcentage de couverture aux objectifs de conservation marine
0,10 %
Objectifs de conservation
Protection de l’habitat du homard juvénile

Composantes écologiques d'intérêt

Espèce d’importance régionale : homard d’Amérique juvénile

  • Raison de son importance : le homard d’Amérique est une espèce importante sur le plan commercial.

Habitat important pour la conservation de la biodiversité : habitat de croissance du homard d'Amérique

  • Raison de son importance : l'habitat de croissance du homard d'Amérique est important pour son cycle de vie.

Interdictions

Les composantes écologiques d’intérêt sont efficacement conservées grâce aux interdictions suivantes :

La pêche à la drague du pétoncle.

Autres Considérations

Aucune activité anthropique incompatible avec la conservation des composantes écologiques qui revêtent un intérêt particulier ne peut être exercée ou prévue dans la zone.

Contexte environnemental

Ces fermetures offrent une protection à d’autres espèces et habitats importants dans le sud du golfe du Saint-Laurent. Par exemple, la ZPC 22 contient la dernière zone dans laquelle la raie tachetée (espèce désignée en voie de disparition par le COSEPAC) se trouve en été. Elle contient également une population unique de crabes demoiselles (qu’on croit endémique à la région) et de crabes communs (proie importante pour plusieurs espèces, et espèce commerciale).

Date de modification :