Fermeture de la fosse de l’île Funk

Emplacement
Biorégion des plates-formes de Terre-Neuve et du Labrador (Terre-Neuve-et-Labrador)
Contribution approximative en superficie (km2) aux objectifs de conservation marine
7 274 km2
Contribution approximative en pourcentage de couverture aux objectifs de conservation marine
0,13 %
Objectif de conservation
Conserver l'habitat benthique et la morue franche

Composantes écologiques d'intérêt

Fermeture de la fosse de l’île Funk

Fermeture de la fosse de l’île Funk

Espèce d'importance régionale : Morue franche

Habitat important pour la conservation de la biodiversité : habitat de fond de la zone

Interdictions

Les composantes écologiques d’intérêt sont efficacement conservées grâce aux interdictions suivantes :

Chalut, filet maillant de fond, palangre.

Autres Considérations

Aucune activité anthropique incompatible avec la conservation des composantes écologiques qui revêtent un intérêt particulier ne peut être exercée ou prévue dans la zone.

Contexte environnemental

En plus de protéger l’habitat de fond, cette fermeture permet aussi de protéger d’importantes concentrations de poissons de fond et d'autres espèces de poissons. Par exemple, la population de raies à queue de velours de la fosse de l'île Funk, inscrite comme espèce en voie de disparition (COSEPAC), se trouve à l'intérieur de cette zone fermée.

Cette fermeture protège en même temps une grande partie de la ZIEB du chenal Notre-Dame ainsi qu’une partie de la ZIEB du plateau Fogo.

Cette zone constitue aussi une aire d'alimentation importante pour les mammifères marins.

Date de modification :