Fermeture de la zone de protection des coraux de la division 3O

Emplacement
Biorégion des plate-formes de Terre-Neuve et du Labrador (Terre-Neuve-et-Labrador)
Contribution approximative en taille (km2) aux objectifs de conservation marine
10 422 km2 (partie à l’intérieur de la ZEE)
Contribution approximative en pourcentage de couverture aux objectifs de conservation marine
0,18 % (partie à l’intérieur de la ZEE)
Objectifs de conservation
Protection des coraux et des éponges

Composantes écologiques d'intérêt

Fermeture de la zone de protection des coraux de la division 3O

Fermeture de la zone de protection des coraux de la division 3O

Espèces d'importance régionale : coraux et éponges

Habitats importants pour la conservation de la biodiversité : coraux et éponges

Interdictions

Les composantes écologiques d’intérêt sont efficacement conservées grâce aux interdictions suivantes :

Toute activité de pêche qui est en contact avec le fond.

Autres Considérations

Aucune activité anthropique incompatible avec la conservation des composantes écologiques qui revêtent un intérêt particulier ne peut être exercée ou prévue dans la zone.

Contexte environnemental

La fermeture chevauche une grande partie de la zone d’importance écologique et biologique de la bordure et du talus du plateau Sud-Ouest. Cette zone abrite une grande diversité d'espèces et d'habitats situés dans des environnements de plateaux et de talus. Des espèces en déclin, comme la morue franche, le sébaste et la tortue luth, y sont présentes.

La fermeture comprend des zones de pennatules et de grandes et petites gorgones désignées en tant que zones importantes dans la Politique de gestion de l’impact de la pêche sur les zones benthiques vulnérables.

Les coraux assurent une fonction importante pour de nombreuses formes de vie marine. Ils servent de lieux de frai et de croissance, de nurseries et de refuges à beaucoup d'espèces aquatiques.

Les concentrations denses créées par les grands coraux d’eau froide structurants peuvent modifier les courants de fond et servir de refuge à d’autres organismes.

L'interdiction des engins entrant en contact avec le fond peut protéger non seulement les coraux et les éponges, mais aussi une foule d'autres espèces de poissons et d'invertébrés qui utilisent l'habitat structurel qu'ils fournissent. Cette zone peut servir de refuge naturel et contribuer à accroître la productivité des espèces, celle-ci pouvant à son tour mener à une plus grande abondance à l’intérieur et à proximité de la zone.

Date de modification :