Zone de conservation des éponges à l’est de l’île d’Anticosti

Emplacement
Biorégion de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent (Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador)
Contribution approximative en taille (km2) aux objectifs de conservation marine
939 km2
Contribution approximative en pourcentage de couverture aux objectifs de conservation marine
0,02 %
Objectifs de conservation
Protection des éponges en eau froide

Composantes écologiques d'intérêt

Espèce d’importance régionale : éponges d’eau froide

  • Raison de son importance : Les éponges d’eau froide sont des espèces structurantes fragiles qui se rétablissement lentement.

Habitat important pour la conservation de la biodiversité : éponges d’eau froide

  • Raison de son importance : Cette zone de conservation présente une forte concentration d’éponges (Porifera spp). Certaines espèces de ce groupe créent des structures qui fournissent un habitat diversifié à de nombreuses espèces.

Interdictions

Les composantes écologiques d’intérêt sont efficacement conservées grâce aux interdictions suivantes :

Les pêches qui utilisent des engins de fond, comme les chaluts de fond, les dragues, les sennes de fond, les casiers, les filets maillants et les palangres de fond.

Autres Considérations

Aucune activité anthropique incompatible avec la conservation des composantes écologiques qui revêtent un intérêt particulier ne peut être exercée ou prévue dans la zone.

Contexte environnemental

Cette zone de conservation comprend une communauté d’éponges qui est classée comme zone benthique importante (SCCS AS - 2017/007) dans la biorégion de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent. Cette zone est également dotée d’autres caractéristiques importantes sur le plan biologique, comme une forte concentration de coraux mous Duva florida et Gersemia rubiformis, la présence de la grande éponge structurante Hemigellius arcofer et d’au moins trois espèces de raies et de loups de mer.

Les concentrations élevées d’éponges fournissent un habitat composé de structures complexes qui offre des aires de refuge, d’alimentation et de croissance pour de nombreuses espèces marines, favorisant ainsi une biodiversité élevée.

L’interdiction des engins de pêche de fond permet de protéger directement la structure fragile des coraux et des éponges et peut également contribuer à protéger les espèces de poissons et d’invertébrés qui utilisent cet habitat.

Zone de conservation des éponges à l’est de l’île d’Anticosti

Zone de conservation des éponges à l’est de l’île d’Anticosti

Remarque :

Suite à la signature de l’Entente de collaboration Canada-Québec pour l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec en mars 2018, les gouvernements du Canada et du Québec évaluent la possibilité de renforcer la protection des coraux et des éponges dans le golfe du Saint-Laurent en encadrant les activités autres que la pêche dans certaines de ces zones.

Apprenez-en plus sur le projet d’aire marine protégée du nord du golfe du Saint-Laurent.

Date de modification :