La ZPM de Tarium Niryutait

Emplacement

L'annonce officielle de la zone de protection marine (ZPM) de Tarium Niryutait date du 26 août 2010. Il s'agit de la première ZPM dans l'Arctique canadien et elle comprend trois régions individuelles appelées Niaqunnaq, Okeevik et Kittigaryuit. Ensemble, ces trois régions s'étendent sur une superficie d'environ 1 800 kilomètres carrés dans le delta et l'estuaire du fleuve Mackenzie dans la mer de Beaufort.

Écosystème

Les facteurs environnementaux qui influent sur la zone de protection marine de Tarium Niryutait (ZPMTN) sont le fleuve Mackenzie et la banquise côtière saisonnière. Le débit sortant du Mackenzie et les concentrations d’éléments nutritifs, de carbone, de sédiments minéraux en suspension et de contaminants qu’il transporte ainsi que les températures d’eau jouent des rôles essentiels dans les conditions physiques et biologiques régnant dans la ZPMTN.

La présence de glaces ancrées sur le fond et de glaces fixées au littoral, pendant la période allant du gel à la débâcle, a une incidence sur cet écosystème. Cette zone se caractérise également par un envahissement complet par des glaces ancrées sur le fond et/ou fixées au littoral.

À l'été et à l'automne, les poissons qui migrent de l'océan jusqu'aux eaux douces pour se reproduire quittent le fleuve Mackenzie et suivent les courants le long de la côte pour gagner les aires d'alimentation et de croissance de la ZPMTN. Le cisco sardinelle et le corégone tschir prédominent de juillet à septembre. Pendant la période de couverture des glaces, lorsque la salinité des eaux est plus élevée, des espèces surtout marines, y compris le hareng du Pacifique sont présentes.

Pour des raisons qui demeurent encore méconnues, chaque été, des milliers de bélugas appartenant à la population de l'est de la mer de Beaufort retournent dans les eaux de l'estuaire du Mackenzie peu profondes (< 5 m) et chaudes, y compris dans la ZPMTN. D'autres mammifères aquatiques, y compris l'ours polaire, le phoque annelé et la baleine boréale, ont également été observés dans la ZPMTN.

Gestion et conservation

La ZPM de Tarium Niryutait a été créée dans le cadre d'une collaboration réunissant Pêches et Océans Canada, les peuples inuvialuits, le secteur privé, des gouvernements et intervenants locaux.

Les principaux objectifs de la ZPM de Tarium Niryutait sont les suivants :

  • Conserver et protéger les bélugas et d'autres espèces (poissons anadromes, sauvagine et oiseaux de mer), leurs habitats ainsi que les écosystèmes dans lesquels ils vivent.
  • Assurer la gestion durable à long terme de l'un des plus grands stocks de bélugas estivants au monde et de son habitat.
  • Préserver les récoltes traditionnelles des peuples inuvialuits dans la région désignée des Inuvialuit (RDI).
  • Interdire des activités ou des catégories d’activités particulières qui pourraient avoir des effets négatifs sur les bélugas ou sur toute partie de l'écosystème ses zones dont ceux-ci dépendent.

Protocoles et stratégies de surveillance pour les indicateurs sélectionnés dans la zone de protection marine (ZPM) Tarium Niryutait

Indicateurs de surveillance pour la zone de protection marine Tarium Niryutait (ZPMTN)

Le Règlement sur la zone de protection marine Tarium Niryutait se trouve sur le site Web du ministère de la Justice.

Recherche et publications

Site Web du Partenariat de la mer de Beaufort

Atlas de planification concernant la mer de Beaufort (MPO – 2009)

Plan de gestion intégrée des océans pour la mer de Beaufort

Plan de gestion des bélugas de la mer de Beaufort – Zone 1(a) (2003)

Indicateurs de surveillance de la zone de protection marine Tarium Niryutait (ZPMTN)

Protocoles et stratégies de surveillance pour les indicateurs sélectionnés dans la zone de protection marine (ZPM) Tarium Niryutait

Indicateurs de surveillance pour la zone de protection marine Tarium Niryutait (ZPMTN)

Règlement sur la zone de protection marine Tarium Niryutait

Date de modification :