La ministre Shea souligne les avantages de l’accord commercial Canada-UE pour le secteur des pêches au Nouveau-Brunswick

Moncton (Nouveau-Brunswick) – À la suite de l’annonce récente d’un nouvel Accord économique et commercial global avec l’Union européenne (UE), l’honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a effectué une visite dans une usine de transformation du poisson au Nouveau-Brunswick, où on vante déjà les avantages de l’accord.

La ministre Shea a également tenu une table ronde avec les représentants de l’industrie des pêches du Nouveau-Brunswick pendant laquelle elle a répondu aux questions et discuté des occasions qui pourraient découler de l’Accord économique et commercial global conclu par le Canada et l’UE.

« L’accord constitue une bonne nouvelle pour le Canada et le Nouveau-Brunswick, et tout particulièrement pour les pêcheurs et les travailleurs du secteur de la transformation du poisson », a affirmé la ministre Shea, au cours de la table ronde. « Les entreprises qui transforment et exportent les produits canadiens profiteront certainement de cet accord historique. »

Dès que l’Accord économique et commercial global entrera en vigueur, près de 96 pour cent des droits de douane imposés par l’UE sur les poissons et les produits de la mer canadiens seront immédiatement éliminés. Les droits de douane imposés sur les quatre pour cent restants seront éliminés d’ici la septième année de l’Accord.

« Il s’agit d’une grande réalisation pour le Canada et pour l’industrie de la pêche du Nouveau­Brunswick en particulier », a déclaré Doris Losier, directrice de Cape Bald Packers. « Nous nous attendons à ce que l’Accord ait des retombées économiques importantes dès sa mise en œuvre. La visite de la ministre Shea, aujourd’hui, constituait une excellente occasion d’exprimer notre confiance en un avenir prospère. » 

Les produits de la mer canadiens sont parmi les meilleurs au monde. Par ailleurs, l’UE est le plus grand importateur de produits de la mer au monde, avec un marché d’importation global d’une valeur moyenne de 25 milliards de dollars de 2010 à 2012 et une consommation moyenne de 26 kg par habitant en 2010. L’UE représente le troisième marché en importance pour les produits de la mer canadiens avec une valeur de plus de 350 millions de dollars en 2012, et ce, malgré ces droits de douane élevés.

« En offrant un accès préférentiel au plus important marché commun au monde, cet accord commercial accorde à l’industrie canadienne un net avantage concurrentiel, ce qui profitera aux vaillants travailleurs canadiens, en particulier dans les communautés côtières, en amenant plus d’emplois, une hausse des salaires, et une plus grande prospérité à long terme », a ajouté la ministre Shea.

Les Néo-Brunswickois devraient bénéficier grandement de cet accès privilégié au marché de l’UE. Cette dernière est déjà le deuxième importateur en importance du Nouveau-Brunswick, ainsi que son quatrième partenaire commercial en importance. L’Accord économique et commercial global éliminera les droits de douane sur presque tous les principaux produits d’exportation du Nouveau-Brunswick et fournira un accès à de nouveaux marchés en UE. Les exportateurs de ces secteurs profiteront également d’autres dispositions de l’Accord qui amélioreront les conditions d’exportation. Ces dispositions visent, par exemple, à assouplir les barrières commerciales, à renforcer les droits de propriété intellectuelle et à garantir une plus grande transparence des règles en matière d’accès au marché.


Aujourd’hui, l'honorable Gail Shea, ministre de Pêches et Océans Canada, a participé à une table ronde d’intervenants pour discuter des occasions pour l’industrie canadienne des produits de la mer en lien avec l’Accord économique et commercial global conclu entre le Canada et l’Union européenne. Cet accord a été annoncé le 18 octobre dernier. Sur la photo, on voit la ministre Shea en compagnie d’intervenants de la table ronde, de gauche à droite : Christian Brun, directeur général de l’Union des pêcheurs des Maritimes, Robert Haché, président de l’Association des crabiers acadiens inc., Doris Losier, directrice de Cape Bald Packers Ltd., Maurice Daigle, président de Maison BeauSoleil et Martin Noël, représentant de la Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels.

-30-

Suivez-nous sur Twitter!

Pour plus d'information:

Frank Stanek
Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
Ottawa, Ontario
613-990-7537

Sophie Doucet
Directrice des communications
Cabinet de la ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

C-AC-13-59F