Le thon

Le Canada porte un intérêt particulier aux stocks de thon. En effet, le thon rouge de l'Atlantique et le thon blanc du Pacifique, en particulier, contribuent à la viabilité et la durabilité des pêches dans les eaux canadiennes. La pêche du thon rouge de l'Atlantique rapporte environ 10 millions de dollars annuellement, la pêche du thon blanc du Pacifique représente environ 30 millions de dollars par année en retombées, alors que la pêche pélagique à la palangre, qui comprend l'espadon de l'Atlantique, le thon obèse et le thon à nageoires jaunes, rapporte environ 35 millions de dollars annuellement. Des pêcheurs canadiens pêchent également l'espadon, le thon à nageoires jaunes, le thon blanc, le thon ventru dans le Canada atlantique, et une flottille de pêche à distance pêche le thon blanc du Pacifique Sud. 

Processus de Kobe

La réunion conjointe des organisations régionales de gestion des pêches du thon, que l'on appelle aussi le processus de Kobe, auquel le Canada participe activement, cherche à harmoniser les activités des cinq organisations régionales de gestion des pêches du thon. Il s'agit là d'une occasion pour le Canada, qui est membre de trois de ces organisations (la Commission interaméricaine du thon des tropiques (en anglais seulement), la Commission des pêches du Pacifique Centre-Ouest (en anglais seulement) et la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique), et la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique), d'aider les organisations régionales de gestion des pêches du thon à adopter une approche de gestion durable plus cohérente et fondée sur la science qui assurera la durabilité des pêches du thon pour les générations futures.