Phoque gris et morue

Découvrez l’incidence des phoques gris sur la morue, et renseignez-vous au sujet de la recherche sur les habitudes alimentaires des phoques gris, le rétablissement des stocks de morue et l’abattage sélectif de phoques.

Sur cette page

Habitudes alimentaires des phoques gris

Nous étudions les relations entre les phoques gris et d’autres parties de l’écosystème de l’Atlantique, y compris la morue franche. En collaboration avec des experts scientifiques indépendants et l’industrie de la pêche, nous avons mené plusieurs études sur le régime alimentaire du phoque gris à l’aide de différentes méthodes, en particulier en réalisant des analyses :

La quantité de morue dans l’alimentation des phoques varie grandement en fonction du lieu, des saisons, d’âge, de sexe et des individus. D’après les données tirées de plusieurs études utilisant des méthodes traditionnelles, un seul phoque gris adulte peut manger jusqu’à 2 tonnes de proies par année, et la morue peut représenter jusqu’à 50 % de ce régime.

L’absence de rétablissement de la morue dans le sud du golfe du Saint-Laurent semble être due à un taux de mortalité élevé chez les morues de grande taille. La prédation exercée par les phoques gris peut représenter jusqu’à 50 % de cette mortalité naturelle, ce qui fait de cette espèce un important facteur limitant le rétablissement de ce stock de morue.

Nous continuerons d’étudier l’interaction entre les phoques gris et la morue au Québec et dans le Canada atlantique, et cette information servira à éclairer la gestion de la chasse aux phoques et celle de la pêche à la morue.

Rétablissement du stock de morue

Nous avons modifié les mesures de gestion en place pour la morue et d’autres pêches qui entraînent la capture accessoire de morue, notamment :

Nous adopterons une approche équilibrée qui tient compte de la santé des stocks de morue franche et de la population de phoques gris, au profit des importants écosystèmes marins et des collectivités de pêcheurs qui en dépendent.

Abattage sélectif de phoques

Pour l’instant, le Ministère n’envisage pas de mettre en place un programme d’abattage des phoques gris. Si nous envisageons un tel programme, nous consulterons des experts scientifiques et les intervenants concernés pour nous assurer que toutes les mesures prises :