Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Rapport ministériel sur le rendement de 2011-2012

Résultats et rendement

Sous-activité de programme 3.1.2 – Garde côtière auxiliaire canadienne

Description

La Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) est répartie en six organisations bénévoles sans but lucratif, constituées sous le régime fédéral, qui reflètent les cinq régions de la Garde côtière canadienne (GCC), et une entité nationale. Le ministre des Pêches et des Océans entretient une entente de contribution officielle avec chacune des six sociétés de la Garde côtière auxiliaire canadienne en ce qui concerne les coûts connexes. Les sociétés sont des entités juridiques distinctes du gouvernement du Canada et travaillent dans le cadre d'un partenariat étroit avec la Garde côtière canadienne. La majorité des membres de la Garde côtière auxiliaire canadienne sont des pêcheurs commerciaux et des navigateurs de plaisance qui offrent leur temps et prêtent leurs navires afin de contribuer au programme Services de recherche et sauvetage (SAR) de la Garde côtière canadienne. Les autres membres de la Garde côtière auxiliaire canadienne sont des bénévoles des collectivités locales qui prennent place à bord des navires communautaires réservés aux interventions, et ce, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La Garde côtière auxiliaire canadienne compte près de 4 200 membres et dispose d'environ 1 100 navires. La connaissance locale, l’expérience en mer, les talents de navigateur et le professionnalisme de ses membres en font l'un des plus grands atouts maritimes du Canada. Cette activité est régie par une entente de contribution et réalisée en coordination avec les Services de recherche et sauvetage et les Services de communication et de trafic maritimes de la Garde côtière. L'autorité particulière de ce programme de contribution repose sur une directive du Cabinet. Le fondement juridique plus large du programme de contribution de la Garde côtière auxiliaire canadienne est décrit dans la Loi constitutionnelle de 1867.

Ressources financières pour 2011-2012 (en millions de $)

Dépenses prévues Autorisations totales* Dépenses réelles*
4,7 4,9 4,3
* Ces données ne comprennent pas les montants transférés à Services partagés Canada.

Ressources humaines pour 2011-2012 (ETP)

Planifiées Réelles Différence
Les renseignements sur les ressources humaines ne sont pas disponibles à ce niveau; cependant, les ressources sont incluses dans total de l'activité de programme concernée.

Mesure du rendement

Résultat attendu
Indicateur
du rendement
Cible Résultat obtenu
Les navigateurs bénéficient de l'intervention de la Garde côtière auxiliaire canadienne lors des missions de recherche et sauvetage. Pourcentage des incidents de recherche et de sauvetage en mer auxquels la Garde côtière auxiliaire canadienne a participé 20 % d'ici le
31 mars 2012
Résultat : 25 %
La capacité de la Garde côtière auxiliaire canadienne à intervenir lors des missions de SAR est maintenue Pourcentage de changement du nombre des membres de la Garde côtière auxiliaire canadienne Moins de -8 % d'ici le
31 mars 2012
Résultat : -2 %
3 907 membres ont été retenus
Pourcentage de changement du nombre des navires de la Garde côtière auxiliaire canadienne Moins de -8 % d'ici le
31 mars 2012
Résultat : -1 %
1 129 navires ont été retenus
Accord de contribution en cours et valide Pourcentage d’organismes auxiliaires produisant des rapports conformément aux modalités de l’accord de contribution 100 % d'ici le
31 mars 2012
Résultat : 100 %

La sous-activité Garde côtière auxiliaire canadienne fait partie de l'activité de programme Services de recherche et sauvetage.