Avis scientifique 2014/010

Évaluation du stock canadien de phoques gris (Halichoerus Grypus)

Sommaire

  • La population canadienne de phoque gris constitue une population génétiquement unique que l’on peut classer aux fins de gestion en trois groupes selon l’emplacement des sites de reproduction. La majorité des petits (81 %) naissent sur l’île de Sable, 15 % dans le golfe du Saint-Laurent (golfe) et 4 % le long de la côte de la Nouvelle-Écosse (CNE). Ces proportions ont évolué au fil du temps, avec une diminution de la part de la population née dans le golfe.
  • Un modèle de population comprenant des estimations des taux de reproduction jusqu’à 2012 a été adapté aux estimations de la production des petits jusqu’en 2010 afin de décrire la dynamique de la population de phoques gris du Canada Atlantique. En regroupant ces trois troupeaux, le modèle a permis d’estimer qu’en 2014, la production totale de petits phoques gris dans le Canada atlantique s’élèverait à 93 000 animaux (intervalle de confiance [IC] de 95 % = 48 000-137 000), sur une population totale de 505 000 animaux (IC de 95 % = 329 000-682 000). Le modèle prévoit que la taille de la population dans les trois zones de gestion continuera d’augmenter.
  • L’estimation actuelle de la taille de la population est plus élevée que celle présentée dans la dernière évaluation. L’estimation la plus élevée de la taille de la population découle des différences dans les taux de reproduction appliqués entre les deux évaluations, ainsi que de l’assouplissement des limites relatives à la capacité de charge environnementale dans l’évaluation actuelle, qui a permis à la population modélisée de croître plus rapidement. Toutefois, il existe des preuves d’une diminution de la survie des juvéniles à l’île de Sable, mais les renseignements disponibles sur la série chronologique de la production de petits ne permettent pas d’estimer la capacité de charge. Cela se reflète dans les estimations plus élevées de la population totale.
  • Les prélèvements effectués au sein de la population au cours des cinq dernières années comprennent des individus capturés dans le cadre de la chasse commerciale ou à des fins scientifiques, ainsi que des phoques nuisibles (ayant endommagé des engins et des prises). Les estimations du nombre de phoques nuisibles tués demeurent incomplètes. Il n’existe pas de données disponibles à propos des prises accidentelles, mais on estime que ces chiffres sont peu élevés.
  • Des projections à partir du modèle de dynamique des populations ont été utilisées pour étudier les conséquences de plusieurs stratégies de récolte. Pour conserver une probabilité de 80 % de demeurer au-dessus de N70 et en supposant que les jeunes de l’année comptent pour 95 % des prises, il serait possible de prélever 39 200 animaux (île de Sable : 33 000; côte de la N.-É. : 1 200; golfe : 5 000). Si les jeunes de l’année comptent pour 90 % des prises, alors le total maximal de prélèvements serait de 36 600 animaux (île de Sable : 31 000; côte de la N.-É. : 1 100; golfe : 4 500). Si les jeunes de l’année comptent pour 70 % des prises, le total de prélèvements serait de 28 200 animaux (île de Sable : 24 000; côte de la N.-É. : 700; golfe : 3 500). Des niveaux de prélèvement plus élevés se traduiraient par une plus faible probabilité de demeurer au-dessus du seuil de N70.
  • Si l’objectif de gestion est de conserver une probabilité de 80 % de demeurer au-dessus de N50 et en supposant que les jeunes de l’année comptent pour 95 % des prises, il serait possible de prélever 43 400 animaux (île de Sable : 36 000; côte de la N.-É. : 1 400; golfe : 6 000). Si les jeunes de l’année comptent pour 90 % des prises, alors le total maximal de prélèvements serait de 40 700 animaux (île de Sable : 34 000; côte de la N.­É. : 1 200; golfe : 5 500). Si les jeunes de l’année comptent pour 70 % des prises, le total maximal de prélèvements serait de 30 900 animaux (île de Sable : 26 000; côte de la N.-É. : 900; golfe : 4 000).
  • On a demandé un avis afin d’évaluer le risque de tomber sous les seuils de N70 et de N50 pour des prélèvements de 50 000, de 60 000, de 70 000, de 90 000 et de 100 000 phoques par an, en supposant une composition selon l’âge de 95, de 90 et de 70 % de jeunes de l’année. En partant du principe que les prélèvements sont proportionnels à la production de petits dans chaque troupeau (côte de la N.-É. : 0,04; golfe : 0,19; île de Sable : 0,77), le risque de descendre sous les seuils de N70 et de N50 pour un prélèvement total de 50 000 animaux avec 95 % de jeunes de l’année est de 0,76 et 0,73 pour la côte de la N.-É., de 0,56 et 0,52 pour le golfe, et de 0,25 et 0,22 pour l’île de Sable. Pour un prélèvement total de 50 000 animaux avec 70 % de jeunes de l’année, les probabilités de descendre sous les seuils de N70 et de N50 sont de 0,86 et 0,86 pour la côte de la N.-É., de 0,73 et 0,71 pour le golfe, et de 0,36 et 0,34 pour l’île de Sable. Le risque de tomber sous les seuils de N70 et de N50 augmente avec une hausse des niveaux de prélèvement.
  • Une nouvelle estimation de la production de petits est nécessaire pour réduire l’incertitude entourant l’estimation de la taille de la population de phoques gris.
  • Plusieurs facteurs doivent être surveillés afin de déterminer si un TAC pluriannuel devrait être réévalué. En général, d’importants changements dans n’importe quelle hypothèse principale utilisée dans le cadre des projections devraient déclencher le besoin de procéder à une nouvelle analyse; l’élément le plus important concerne les taux de reproduction annuels. Des changements considérables dans la structure selon l’âge ou la mortalité devraient aussi mener à une nouvelle analyse.

Le présent avis scientifique découle de la réunion annuelle du Comité national d’examen par les pairs sur les mammifères marins (CNEPMM) tenue du 7 au 11 octobre 2013. Toute autre publication découlant de cette réunion sera publiée, lorsqu’elle sera disponible, sur le calendrier des avis scientifiques de Pêches et Océans Canada.

 Document PDF complet
(15 pages; 538 K)

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :