Document de recherche 2004/103

Évaluation du risque posé par la carpe d’Asie au Canada

Par Mandrak, N.E., Cudmore, B.

Résumé

Les carpes d’Asie comprennent cinq espèces, soit l’amour blanc, la carpe à grosse tête, la carpe argentée, la carpe miroir et la carpe noire. Quatre de ces espèces (l’amour blanc, la carpe à grosse tête, la carpe argentée et la carpe noire) ont été introduites dans tous les coins du monde aux fins d’aquaculture à la suite de leur introduction dans le sud des États-Unis, trois espèces se sont établies dans le milieu sauvage (l’amour blanc, la carpe à grosse tête et la carpe argentée). Deux de celles-ci, la carpe à grosse tête et la carpe argentée, remontent rapidement le cours du Mississippi, faisant des ravages écologiques sur leur route. Comme il existe de nombreux lacs et rivières reliant le bassin du Mississippi et les bassins versants du Canada, y compris les Grands Lacs, les incidences écologiques potentielles de leur introduction et de leur établissement dans les eaux canadiennes soulèvent de grandes préoccupations. Outre la dispersion naturelle, ces espèces peuvent aussi être introduites dans le milieu sauvage canadien par le biais du commerce de poissons vivants à des fins alimentaires. Plus de 50 % des carpes de roseau et des carpes à grosse tête issues de l’élevage pratiqué aux États-Unis sont vendues au Canada. Le gouvernement canadien a fait une évaluation du risque en vue d’établir les dangers pour l’écologie que posent les carpes asiatiques au Canada. Le risque de survie, de reproduction et de dissémination de ces espèces a aussi été évalué, ainsi que de leurs agents pathogènes, leurs parasites et leurs compagnons de route (p. ex. d’autres espèces envahissantes) si elles étaient introduites au Canada. Ces éléments ont été évalués lors d’un atelier de travail de spécialistes, qui ont utilisé les meilleures données disponibles sur leur biologie, les vecteurs d’introduction potentiels et leurs incidences dans leurs aires de répartition naturelle et les aires où elles ont été introduites. Ils ont conclu que l’introduction de ces quatre espèces de carpe d’Asie comportait un risque d’incidences élevé, au moins dans certaines parties du Canada, y compris le sud du bassin des Grands Lacs.

 Document PDF complet
(52 pages; 2147K)

Offre active de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :