Réponse des Sciences 2016/049

Mise à jour de l'évaluation du risque écologique de la carpe de roseau (Ctenopharyngodon idella) dans le bassin des Grands Lacs: Lac Ontario

Contexte

En 2014, Pêches et Océans Canada (MPO), dans le du Programme de lutte contre la carpe asiatique, a établi la nécessité d'une évaluation binationale examinée par les pairs du risque écologique que représente la carpe de roseau pour le bassin des Grands Lacs. Ce projet a été étudié en détail par le Comité régional de coordination de la carpe asiatique et coordonné par la Commission des pêcheries des Grands Lacs (CPGL); des experts de MPO, de CPGL, de l'U.S. Geological Survey (USGS) et de l'U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS) ont réalisé l'évaluation du risque. Le processus utilisé pour cette évaluation du risque écologique était conforme aux directives énoncées dans les « Lignes directrices nationales détaillées pour l’évaluation du risque: évaluer les risques biologiques posés par les espèces aquatiques envahissantes au Canada » (Mandrak et al. 2012). Ce processus sert à synthétiser les meilleurs renseignements disponibles et à cerner les risques relatifs que pose une espèce non indigène dans une zone donnée et durant un laps de temps précis. Le présent document d'évaluation du risque (Cudmore et al. 2017) contient l'ensemble des informations utilisées pour déterminer le risque global posé par la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs, selon tous les éléments de l'évaluation du risque, par consensus des pairs chargés de l'examen et, en fin de compte, des auteurs eux-mêmes. Il s'agit du document scientifique définitif issu de ce processus, et il inclut l’avis scientifique. Le processus d'examen par des pairs a suivi les lignes directrices établies par le Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) du MPO et satisfait aux exigences afférentes aux pratiques en sciences fondamentales de l'USGS.

L'évaluation du risque écologique que représente la carpe de roseau dans le bassin des Grands Lacs (Cudmore et al. 2017) a permis de recueillir et de présenter des informations sur les arrivées historiques de la carpe de roseau et sur les risques que pose cette espèce dans chacun des Grands Lacs en fonction des renseignements disponibles jusqu'à l'année de base de l'évaluation (2014). À ce moment-là, cinq carpes de roseau avaient été signalées dans le bassin du lac Ontario entre 1985 et 2010 (Cudmore et al. 2017), et ces données ont servi à déterminer le niveau de risque attribué pour le bassin du lac Ontario. Or, après l’examen du document d'évaluation du risque par des pairs, mais avant son approbation aux fins de publication, huit carpes de roseau ont été capturées dans les eaux canadiennes du lac Ontario en 2015, dont six diploïdes. Ces captures sont importantes et susceptibles de modifier les cotes de probabilité et des répercussions écologiques pour le lac Ontario dans le document d'évaluation du risque, ce qui pourrait avoir une incidence sur l'avis scientifique sur les risques que pose la carpe de roseau pour le lac Ontario. En conséquence, l'équipe responsable de l'évaluation du risque a jugé prudent de réviser les cotes de probabilité et les cotes des répercussions écologiques pour le lac Ontario avant l'achèvement et la publication du document d'évaluation du risque. Cependant, le document d'évaluation du risque ayant déjà été examiné par des pairs, aucune autre modification n'était autorisée. On a donc déterminé qu'une réponse des Sciences, constituant un addendum au document d'évaluation du risque, était la démarche à adopter pour intégrer ces renseignements nouveaux et importants. La version révisée des cotes de probabilité et des cotes des répercussions écologiques pour le lac Ontario dont il est fait état dans le présent document intègre la nouvelle situation de départ de novembre 2015 et devrait être considérée comme remplaçant les cotes de probabilité et des répercussions écologiques présentées dans le document de l'évaluation binationale du risque que pose la carpe de roseau dans le lac Ontario (Cudmore et al. 2017). Cette réponse des Sciences a été passée en revue par tous les auteurs. La prise en considération de ces captures dans le processus d'évaluation du risque permet de fournir aux gestionnaires un avis scientifique efficace et en temps opportun sur le risque que constitue la carpe de roseau pour le bassin des Grands Lacs.

Cette réponse des Sciences découle du processus de réponse des Sciences du 26 février 2016 qui portait sur la mise à jour de l'évaluation du risque écologique de la carpe de roseau (Ctenopharyngodon idella) dans le bassin des Grands Lacs : Lac Ontario.

 Document PDF complet

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :