Avis scientifique 2012/030

Évaluation des stocks de crabe des neiges de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent (zones 13 à 17, 12A, 12B, 12C et 16A) en 2011

Sommaire

En 2011, la majorité des stocks du nord du golfe du Saint-Laurent avait une biomasse résiduelle faible ou en diminution et un recrutement à la pêche en augmentation (Zones 13, 14, 15, 16, 16A et 12C).  Cette augmentation des recrues annonce l’avènement d’une vague de recrutement dans cette partie du golfe du Saint-Laurent. Les stocks situés plus au sud (12A, 12B et 17), bien que le recrutement ne soit pas en hausse, montraient une augmentation de leur biomasse commerciale en réponse à des captures modérées depuis quelques années.   

Dans les zones 17 et 12A, la diminution des TAC de 2006 à 2008 aurait permis de stabiliser, puis d'engendrer un certain rétablissement de la biomasse commerciale qui s’est poursuivi en 2011.  Dans la zone 12B, une pression de pêche modérée, de 2005 à 2009, aurait favorisée une certaine augmentation de la biomasse commerciale.  Dans les zones 16, 15, 14, 12C et 16A, il y a eu une diminution de la biomasse résiduelle qui a été en partie contrebalancée par une augmentation des recrues, permettant le maintien de la biomasse commerciale.  La vague de recrutement est aussi présente dans la zone 13 mais, jusqu’à maintenant, elle s’est peu manifestée dans la portion légale des captures de la pêche ou des relevés.

Les avis visent à préserver une biomasse reproductrice de mâles adéquate afin de ne pas nuire au recouvrement ou au maintien de la population dans une zone. Les recommandations supposent que le taux de mortalité naturelle ne sera pas différent en 2012 de ce qu’il a été dans le passé.

Recommandations

Dans la zone 17, une augmentation de l'ordre de 10 % des captures en 2012 par rapport à 2011 ne devrait pas engendrer un taux d'exploitation trop élevé

Dans la zone 16, le statu quo des captures en 2012 par rapport à 2011 devrait permettre de réduire le taux d'exploitation et la dépendance de la pêche sur le recrutement.

Dans la zone 12A, une augmentation de 40 % des captures en 2012 par rapport à 2011 ne devrait pas engendrer un taux d'exploitation trop élevé.

Dans la zone 12B, une hausse des captures en 2012 ne dépassant pas 20 % de celles enregistrées en 2011, ne devrait pas entraîner de baisse significative de la biomasse commerciale.

Dans les zones 15, 14, 12C et 16A, le statu quo des captures en 2012 par rapport à 2011 devrait permettre le maintien de la biomasse commerciale.

Dans la zone 13, des captures ne dépassant pas 150 t en 2012 favoriseraient une stabilité de la biomasse commerciale qui est en légère diminution depuis 2009.


Le présent avis scientifique découle de la réunion du 7 et 8 février 2012 sur l’Évaluation du crabe des neiges de l’estuaire et du nord du golfe du Saint-Laurent. Toute autre publication découlant de cette réunion sera publiée lorsqu’elle sera disponible sur le calendrier des avis scientifiques du secteur des Sciences du MPO

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :