Document de recherche 2015/013

Les conditions océanographiques chimiques et biologiques dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent en 2013

Par L. Devine, S. Plourde, M. Starr, J.-F. St-Pierre, L. St-Amand, P. Joly et P. S. Galbraith

Résumé

Un aperçu des conditions océanographiques chimiques et biologiques dans le golfe du Saint-Laurent en 2013 est présenté dans le cadre du Programme de Monitorage de la Zone Atlantique (PMZA). Les données du PMZA, ainsi que des données provenant de programmes de monitorage régionaux, sont analysées et présentées par rapport à des climatologies à long terme dans le contexte d'un événement de fort réchauffement qui a débuté en 2010. Les indices d’abondance pour le phytoplancton et le zooplancton ainsi que les inventaires de sels nutritifs étaient relativement cohérents à travers les séries temporelles (1999-2013) entre les stations fixes, les transects et les diverses régions. Les inventaires de sels nutritifs sont revenus à des niveaux près de la normale en 2013, mettant fin à la période de fortes anomalies négatives de 2010-2012. La forte crue printanière du fleuve Saint-Laurent a retardé la floraison printanière dans l'estuaire et le nord-ouest du golfe et a conduit à des abondances de Calanus finmarchicus et C. hyperboreus plus faibles que les normales. Des températures globalement plus élevées sont probablement la cause du passage vers du plus petit phytoplancton (depuis 2004 à la station Rimouski) et de la plus faible abondance que normale des espèces de copépodes d'eau froide. Les images satellitaires de la couleur de l'océan étaient cohérentes avec les mesures de chlorophylle faites sur le terrain, augmentant ainsi notre confiance en ce que les images ont révélé sur des échelles spatiales et temporelles plus grandes que celles couvertes pendant les campagnes d'échantillonnage. Nos résultats, ainsi que des observations indépendantes provenant du relevé écosystémique, suggèrent que le déclin de l'abondance du gros zooplancton pourrait être dû à une combinaison de conditions environnementales défavorables (processus «ascendants») et à une augmentation de la pression de prédation (processus «descendant»).

 Document PDF complet
(50 pages; 4 558 K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :