Document de recherche 2013/070

Conditions océanographiques optiques, chimiques et biologiques sur le plateau néo-écossais et dans l'est du golfe du Maine en 2012

Par Johnson, C., Harrison, G., Casault, B., Spry, J., Li, W., et Head, E.

Résumé

Les températures anormalement chaudes sur toute la colonne d'eau observées en 2012 sur le plateau néo-écossais et dans l'est du golfe du Maine ont influencé les conditions chimiques et biologiques de la région. La stratification était plus élevée que la moyenne sur le plateau néo-écossais. À la station fixe Halifax-2, les concentrations de nitrate de surface (0 à 50 m) étaient inférieures à la normale tout au long de  2012, tandis que les concentrations de nitrate en profondeur (50 à 150 m) étaient beaucoup plus élevées que la normale, suggérant que la stratification pourrait avoir  inhibé le mélange de nitrate vers la surface. Les concentrations de nitrate  en profondeur étaient également plus élevées que la moyenne dans la majorité de la région. Le début de la période de floraison printanière à la station Halifax-2 correspondait à peu près à la moyenne, et la  floraison avait une  amplitude moyenne, mais une durée courte. Toutefois, les concentrations hivernales de chlorophylle étaient plus élevées que la moyenne. Les observations satellites de la couleur de l'océan indiquaient également des concentrations hivernales élevées de chlorophylle et une période de floraison printanière tôt ou courte dans une grande partie du plateau néo-écossais. Bien que les concentrations de chlorophylle se situaient dans la moyenne après la  floraison printanière à la station Halifax-2, l'atténuation de la lumière était élevée,  l'abondance de cellules étaient faibles, et les diatomées et les dinoflagellés étaient relativement moins abondants et les flagellés et les ciliés étaient relativement plus abondants que la normale,  suggérant une transition vers une communauté de petit phytoplancton, incluant possiblement des concentrations de picoplancton plus élevées que la moyenne. À la station fixe Prince-5, le cycle saisonnier de la chlorophylle était semblable à la normale, mais les valeurs de chlorophylle étaient plus élevées que la moyenne en juillet et août lorsque les diatomées (juillet) et les dinoflagellés (août) étaient abondants. Les données satellites sur la couleur de l'océan indiquaient la présence plus marquée que la moyenne de la chlorophylle à la surface dans l'est du golfe du Maine en août et septembre.

À la station Halifax-2, la biomasse du zooplancton était très faible tout au long de l'année 2012, et elle était également faible dans toutes les sections du plateau à l'automne. À la station Prince-5, la biomasse du zooplancton était surtout faible dans la première moitié de l'année, mais elle avait rebondi à l'automne. Aux deux stations fixes, l'abondance du Calanus finmarchicus était faible partout au cours de l'année 2012. La production de C. finmarchicus était vraisemblablement  affectée par sa faible abondance à la fin de l'année 2011 et  par l’effet des températures élevées sur la population dormante durant l'automne et l'hiver de 2011-2012. À la station Halifax-2, une courte période de  floraison du phytoplancton et une faible abondance des diatomées pourraient également avoir contribué aux faibles abondances de C. finmarchicus et de Pseudocalanus spp. au cours de 2012. Des concentrations temporaires  élevées de zooplancton se nourrissant de petites particules (appendiculaires, salpes, ptéropodes) ont été observées sur le plateau néo-écossais et à la station Prince-5. Les espèces immigrantes froides (Calanus arctique) étaient moins abondantes et les espèces extra-côtières chaudes étaient plus abondantes que la moyenne en 2012, ce qui correspond aux températures plus chaudes et aux estimations modélisées du changement dans la circulation. Dans l'ensemble, les changements aux niveaux trophiques inférieurs en 2012  suggèrent de mauvaises conditions alimentaires pour  la communauté planctivore sur le plateau néo-écossais, mais la prolifération tard dans l'été et au début de l'automne dans l'est du golfe du Maine et la baie de Fundy aurait pu être favorable pour certaines espèces de niveau trophique plus élevé.

 Document PDF complet


Une sélection des produits de données présentés dans ce document de recherche ont été publiés sur le site du Gouvernement ouvert.

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :