Document de recherche 2012/144

Résultats préliminaires du relevé multidisciplinaire de poissons de fond et de crevette d’août 2012 dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent

Par D. Archambault, H. Bourdages, B. Bernier, P. Galbraith, J. Gauthier, F. Grégoire, J. Lambert et L. Savard

Résumé

En 2012, le relevé estival annuel pour l’évaluation de l’abondance et de la distribution des poissons de fond et de la crevette nordique dans l’estuaire et le nord du golfe du Saint-Laurent s’est déroulé du 31 juillet au 2 septembre, à bord du NGCC Teleost. Un des principaux objectifs était d’obtenir des estimations d’abondance et de biomasse des principales espèces de poissons de fond (morue, flétan du Groenland, flétan atlantique et sébaste – Sebastes fasciatus et S. mentella -) et de la crevette nordique, d’en préciser la répartition spatiale et d’en déterminer les caractéristiques biologiques. Les deux autres objectifs principaux du relevé étaient d’assurer un monitorage de la biodiversité de l’estuaire et du nord du golfe, et de décrire les conditions environnementales du milieu observées en août.

Le présent rapport décrit les résultats sommaires des taux de capture, des répartitions spatiales et des distributions de fréquences de taille d’une vingtaine de taxons. Ces résultats ont été mis en perspective avec l’ensemble des résultats de la série historique des relevés initiée en 1990 en tenant compte des facteurs d’équivalence utilisés pour convertir les données du tandem NGCC Alfred Needler-URI au tandem NGCC Teleost-Campelen. En 2012, les indices d’abondance et de biomasse de plusieurs espèces sont demeurés stables ou en baisse par rapport à 2011. Ainsi, les indices calculés pour les deux espèces de sébaste, la merluche à longues nageoires, la merluche blanche, la myxine et la grosse poule de mer présentent des valeurs inférieures à leurs moyennes respectives calculées pour la période comparative de 1990-2011.  Même si, en 2012, les indices calculés pour le flétan atlantique, le hareng, la plie canadienne et la crevette nordique ont diminué par rapport à 2011, leurs valeurs sont, selon l’espèce, comparables ou supérieures aux moyennes de la période 1990-2011. Seuls l’aiguillat noir et le crabe des neiges ont vu leurs indices augmenter en 2012 et  présenter des valeurs comparables ou plus élevées que leur moyenne respective de la période 1990-2011.  Les distributions géographiques des captures des diverses espèces en 2012 étaient comparables aux années antérieures.  Finalement, l’étendue des distributions de tailles déterminées pour chaque espèce demeure relativement stable pour l’ensemble de la série historique.  Néanmoins, pour certaines espèces (flétans atlantique et du Groenland, morue, plies grise et canadienne), certaines classes de taille observées en 2012 sont nettement dominantes, leur abondance dépassant largement la distribution moyenne calculée pour la période de comparaison.

 Document PDF complet
(111 pages; 13191 K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :