Document de recherche 2009/087

Conditions de température dans le sud du golfe du Saint-Laurent en 2008 relativement au crabe des neiges

Par J. Chassé et R.G. Pettipas

Résumé

Les températures près du fond dans la partie du sud du golfe du Saint-Laurent (Plateau madelinien) ont fait l’objet d’un examen en 2008 principalement à partir des données issues des relevés sur le crabe des neiges (réalisés en juillet et septembre) et des relevés plurispécifiques (réalisés uniquement en septembre). Les données tirées des relevés plurispécifiques, qui sont disponibles pour une période bien plus longue que les relevés sur les crabes des neiges, ont été comparées aux conditions normales (1971-2000). On a également procédé à l’examen des données sur la température issues d’autres relevés de pêche et d’études océanographiques réalisés dans les mêmes zones. En 2008, dans le sud du golfe du Saint-Laurent, les conditions étaient variables mais la température affichait une tendance au refroidissement dans la majeure partie de cette région comparativement à l’année précédente. Les températures près du fond d’une vaste part des zones plus profondes du sud du Golfe étaient inférieures (plus froides) que la moyenne normale à long terme (1971-2000), tandis que les parties moins profondes affichaient des conditions plus chaudes. Ce constat des eaux côtières plus froides va de pair avec une hausse importante de l’indice de la superficie de l’habitat du crabe des neiges (superficie où la température au fond se situe entre -1 et 3 °C) à l’échelle du Golfe en 2007, et la température se situe autour de la moyenne à long terme. La température moyenne de l'intervalle -1 °C à 3 °C se trouve sous la normale, et elle a chuté considérablement comparativement à l'an dernier; ce qui est typique étant donné que les deux séries chronologiques sont habituellement corrélées négativement. La température du noyau de la zone était la quatrième plus basse de la série chronologique et pouvait être comparée aux valeurs observées dans la période la plus froide des années 1990. Ces données représentent une diminution constante de la température du noyau depuis 2006, lorsqu’elle a atteint le niveau le plus élevé des 23 dernières années. Les crabes capturés lors du relevé annuel sur le crabe des neiges ont été trouvés dans des eaux plus froides en 2008 qu’en 2006 et qu’en 2007, ce qui pourrait refléter en grande partie, croit-on, la plus grande disponibilité d’eaux moins froides au cours de 2006 et de 2007. En règle générale, l’analyse des prises indique que les crabes des neiges adultes affichent une préférence pour l’eau plus froide, ce qui n’est pas le cas pour 2008 puisque le pourcentage de crabes capturés dans la portion plus froide de l’habitat était moins élevé que d’habitude. Ce phénomène est observé pour la troisième année consécutive. Le nouvel indice de la superficie de l’habitat, fondé sur les températures de préférence, a augmenté considérablement depuis 2007, tant pour les mâles que pour les femelles. L’indice se situe désormais au-dessus des moyennes des séries chronologiques avec des valeurs de 0,54 pour les mâles et de 0,48 pour les femelles.

 Document PDF Complet
(30 pages; 941K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :