Document de recherche 2009/032

Évaluation de l’environnement océanographique physique sur la plate-forme continentale de Terre Neuve et du Labrador en 2008

Par E. Colbourne, J. Craig, C. Fitzpatrick, D. Senciall, P. Stead, et W. Bailey

Résumé

Pour 2007 et 2008, l’indice de l’oscillation nord-atlantique, indicateur clé des conditions climatiques dans l’Atlantique Nord-Ouest, était légèrement supérieur à la normale (écarts‑types < 0,5); par conséquent,  le courant d’air arctique vers l’Atlantique Nord‑Ouest était plus prononcé qu’en 2006. Il en a résulté un refroidissement à grande échelle des températures de l’air dans tout l’Atlantique Nord-Ouest, à partir du Groenland jusqu’à l’île de Baffin, puis au Labrador et à Terre‑Neuve, par rapport à 2006. L’étendue et la durée des glaces de mer sur le plateau de Terre-Neuve et du Labrador se sont accrues en 2008, mais sont demeurées inférieures aux moyennes pour la 14e année consécutive. Ainsi, les températures de l’eau sur le plateau de Terre-Neuve et du Labrador étaient généralement plus fraîches qu’en 2006, mais elles sont néanmoins restées au-dessus des normales dans la plupart des régions en 2008, poursuivant la tendance au réchauffement des conditions normales, amorcée entre le milieu et la fin des années 1990. En général, la salinité sur le plateau de Terre-Neuve, qui était inférieure à la normale au cours de la quasi-totalité des années 1990, a augmenté jusqu’à atteindre en 2002 un maximum record depuis le début des années 1990, puis elle s’est maintenue au-dessus des normales au cours des sept dernières années. À la station 27, en particulier, au large de St. John’s, la température annuelle moyenne de la colonne d’eau a baissé par rapport au record établi en 2006, revenant à peu près à la normale en 2007 et à un écart-type au-dessus de la normale en 2008. La température annuelle en surface à la station 27 a aussi diminué par rapport au sommet de 61 ans de 1,7 °C (3 écarts-types) au-dessus de la normale en 2006, se rapprochant de la normale en 2007 et s’établissant à un écart-type (1 °C) au-dessus de la normale en 2008. Les températures de fond à la station 27 étaient supérieures à la normale pour la 13e année consécutive. De 2004 à 2006, elles étaient de >2,5 écarts au‑dessus de la normale, mais elles ont diminué jusqu’à un écart-type au-dessus de la normale en 2007-2008. La salinité de la couche supérieure à la station 27 dépassait la normale pour la 7e année consécutive. La température annuelle en surface au banc Hamilton était supérieure à la normale, de 1,8 écart-type, tandis qu’au Bonnet Flamand, elle était de 1,3 écart‑type au‑dessus de la normale, mais près de la normale sur le banc Saint-Pierre. Les températures de fond sur le banc Hamilton étaient normales, mais ~2 écarts-types au-dessus de la normale sur le Bonnet Flamand et ~1 écart-type sous la normale sur le banc Saint-Pierre. L’aire de la couche intermédiaire froide (CIF) dans la partie est du plateau continental de Terre-Neuve était inférieure à la normale pour la 14e année consécutive en 2008, affichant la 5e valeur la plus basse depuis 1948. La température et la salinité moyennes au cours de l’été 2008, le long de la section de Bonavista, sont demeurées largement supérieures aux normales, de 2,4 et 3,3 écarts-types, respectivement. Les températures de fond au cours du printemps 2008 étaient toujours au-dessus de la normale sur les Grands Bancs (3LNO), mais toutefois inférieures à la normale sur le banc Saint-Pierre (3Ps). À l’automne, elles étaient supérieures aux normales dans les div. 2J et 3K de l’OPANO et légèrement sous les normales dans 3LNO. L’aire de l’habitat de fond des Grands Bancs couverte par de l’eau < 0 °C, au printemps a diminué, passant de près de 60 % en 1991 à < 5 % en 2004, mais est revenue près de la normale, à environ 30 %, en 2007-2008. Un indice climatique, constitué à partir de plusieurs séries chronologiques météorologiques, océanographiques et sur les glaces, indique le maintien des conditions de réchauffement et d’augmentation de la salinité, l’année 2008 se classant au 6e rang parmi les plus chaudes, en 59 années d’observations.

 Document PDF complet
(23 pages; 2251K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :