Document de recherche 2008/016

Vue d’ensemble des conditions météorologiques, des conditions de glace de mer et des températures à la surface de la mer au large de l’est du Canada en 2007

Par B. Petrie, R.G. Pettipas, et W.M. Petrie

Résumé

En 2007, l’indice d’ONA est revenu à une valeur positive, mais n’a été que légèrement supérieur à la normale (2,5 mb, écart-type de 0,3). Lorsque l’indice est positif, les vents du nord-ouest sont plus intenses au-dessus de la mer du Labrador et d’une partie du plateau continental de Terre-Neuve et du Labrador, les températures de l’air plus fraîches et les pertes de chaleur accrues en hiver. Les températures de l’air annuelles moyennes ont diminué à certains sites répartis entre le nord de la mer du Labrador et le golfe du Maine, sauf à cap Hatteras, mais sont toujours demeurées supérieures à la normale d’environ 1 °C au-dessus de la mer du Labrador et du plateau continental, de 0,3 °C au-dessus du Grand Banc et d’environ 1 °C au-dessus du golfe du Saint-Laurent. Par contre, les températures de l’air annuelles au-dessus du plateau néo-écossais et du golfe du Maine ont été d’environ 0,2 °C sous la normale. La couverture de glace et le volume moyen des glaces à Terre-Neuve et au Labrador entre décembre et juin ont été respectivement de 1,2 et 0,6 écart-type sous la normale. Cependant, comparativement aux dernières années, la glace a persisté plus longtemps sur la côte est, au nord du cap Bonavista. En 2007, le couvert de glace dans le golfe du Saint-Laurent (décembre-avril) a été le deuxième plus petit en importance depuis 38 ans, tout juste après celui de 2006. Des conditions de glace sous la normale (écart-type de -0,8) ont également été observées sur le plateau néo-écossais, le couvert de glace (janvier-avril) étant le 15e plus petit en importance depuis 39 ans. Trois cents vingt-quatre icebergs ont atteint le Grand Banc en 2007, ce qui est une augmentation considérable par rapport à 2006 où aucun iceberg n’a été observé, mais ce nombre demeure toujours bien en-dessous de la moyenne à long terme. L’analyse des données satellites indique un gradient nord-est sud-ouest des anomalies des températures à la surface de la mer (TSM) similaire à la distribution des anomalies des températures de l’air, c.-à-d. des TSM généralement au-dessus de la normale (d’environ 0,7 °C) au nord-est et inférieures à la normale (de -0,6 °C) au-dessus du secteur ouest du plateau néo-écossais, du haut-fond Lurcher et du banc Georges. Dix-huit des vingt-trois sites ont affiché des anomalies positives des TSM; les valeurs se sont échelonnées de -0,8 °C (ouest du plateau néo-écossais) à 1,5 °C (plateau continental du Labrador).

 Document PDF complet
(42 pages; 8781K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :