Document de recherche 2007/023

Conditions océanographiques physiques sur le plateau néo-écossais et dans le golfe du Maine en 2006

Par Petrie, B., R.G. Pettipas, W.M. Petrie et V.V. Soukhovtsev

Résumé

L’examen des conditions océanographiques physiques en 2006 sur le plateau néo-écossais, dans le golfe du Maine et dans les secteurs hauturiers adjacents montre que les températures étaient en général de ~1 °C au dessus des normales, ce qui est bien différent de 2005, alors que les températures étaient plus froides. La température de surface de la mer à St. Andrews a été de 1,31 °C supérieure à la normale, ce qui fait de 2006 l’année la plus chaude en 86 ans. À la station Prince 5, qui atteint 90 m de profondeur, les températures mensuelles moyennes ont généralement été de 1,1 à 1,3 °C supérieures à la normale. Les températures annuelles à 0 et à 90 m ont été respectivement la deuxième plus chaude et la plus chaude en 82 ans. Les anomalies de salinité étaient de -0,02 (0 m) et de 0,14 (90 m). À la station Halifax, la température de surface de la mer était de 0,3 °C au dessus de la normale, faisant de 2006 la 17e plus chaude en 81 ans. À la station Halifax 2, les anomalies de température des profondeurs 0 à 140 m étaient généralement supérieures à la normale de 1 °C, tandis que les anomalies de salinité étaient près des normales. Le Sydney Bight et le banc de Misaine ont présenté des anomalies de température types de 1,3 et de 0,7 °C dans la couche de 0 à 100 m de profondeur; le basin d’Émeraude, de 0,8 °C entre 0 et 250 m, les hauts-fonds Lurcher, de 1,4 °C entre 0 et 50 m, le bassin Georges, de 0,6 °C entre 0 et 300 m et l’est du banc Georges, de 0,1 °C entre 0 et 50 m. Tous affichaient des anomalies positives à la plupart les profondeurs. Des profils standard établis en avril et en octobre sur le plateau néo-écossais appuient la conclusion générale selon laquelle les températures ont été généralement supérieures à la normale sur le plateau. Les températures de l’eau profonde (200-300 m) du détroit de Cabot ont été près de la normale. La température globale pour les divisions combinées 4Vn,s, 4W et 4X selon le relevé des poissons de fond de juillet étaient de 0,74 °C, soit une hausse de 2,1 °C par rapport à la température froide record de 2004, faisant de 2006 la troisième année la plus chaude en 37 ans. La stratification générale était supérieure à la normale dans la région du plateau néo-écossais en 2006. Le front plateau-talus et le Gulf Stream se trouvaient à environ 8 km au sud et à 6 km au nord de leur position moyenne. Un indice agrégatif pour la région montre que 2006 était la plus chaude des 37 dernières années.

 Document PDF complet
(45 pages; 4585K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :