Document de recherche 2005/014

Évaluation de l’environment océanographique physique sur la plate-forme continentale de Terre-Neuve et du Labrador en 2004

Par Colbourne, E., C. Fitzpatrick, D. Senciall, P. Stead, J. Craig, W. Bailey

Résumé

Des observations océanographiques effectuées en 2004 sur la plate-forme continentale de Terre-Neuve et du Labrador sont présentées en regard des moyennes à long terme (1971-2000). En 2004, la température annuelle moyenne de la colonne d’eau à la station 27 est demeurée supérieure à la moyenne à long terme, affichant la plus haute valeur jamais enregistrée. La température annuelle en surface à la station 27 s’établissait à 1° C au-dessus de la normale, ce qui correspond également à la plus haute valeur jamais enregistrée, alors que la température annuelle au fond était la plus élevée depuis 1966. La salinité annuelle moyenne de la colonne d’eau à la station 27 s’est maintenue au-dessus de la normale pour la troisième année consécutive. L’aire en coupe transversale de l’eau <0° C (CIF) sur la plate-forme continentale de Terre-Neuve et du Labrador durant l’été 2004 a diminué par rapport à 2003, demeurant sous la moyenne à long terme le long de tous les transects. Au large de l’est de Terre-Neuve, le long du transect Bonavista, l’aire de la CIF estivale était sous la normale pour la dixième année consécutive et affichait la valeur la plus basse depuis 1965; à la fin de l’automne, elle était complètement érodée. Les températures mesurées le long des transects standard, à l’exception de quelques anomalies isolées de surface froide, étaient généralement supérieures à la normale de 1 à 2° C dans la plupart des secteurs au printemps et à l’été et dans tous les secteurs à l’automne. À l’exception de légères anomalies de salinité négatives sur la plate-forme intérieure au printemps, on a enregistré dans la plupart des secteurs de la plate-forme des conditions généralement plus salées que la normale en 2004. Au printemps 2004, les températures au fond sur le banc Saint-Pierre ont augmenté de façon significative par rapport aux valeurs de 2003, les eaux <0° C étant limitées aux eaux plus profondes situées à proximité de la baie de Plaisance. En conséquence, les températures supérieures à la normale ont été plus fréquentes en 2004 qu’en 2003, couvrant la plupart des secteurs de fond sur les bancs de la région 3P avec des valeurs aussi élevées que 1° C au-dessus de la moyenne à long terme. Dans la division 3LNO, les températures au fond au printemps étaient de 1 à 1,5° C supérieures à la normale dans tous les secteurs du Grand Banc. En conséquence, le printemps 2004 a affiché la plus faible superficie d’eau <0° C dans la division 3L depuis le commencement des relevés au début des années 1970. Les températures au fond à l’automne 2004 ont été de façon générale de 0,5 à 2° C supérieures à la normale dans tous les secteurs et ont affiché les plus hautes valeurs jamais enregistrées dans la division 2J. En général, la température de l’eau sur la plate-forme continentale de Terre-Neuve et du Labrador est demeurée supérieure à la normale, atteignant des sommets record dans certains secteurs et demeurant conforme à la tendance au réchauffement enregistrée depuis plusieurs années.

 Document PDF complet
(36 pages; 5294 K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :