Document de recherche 2004/061

Conditions d'océanographie physique dans le golfe Saint-Laurent en 2003

Par Gilbert, D., Galbraith, P.S., Lafleur, C., Pettigrew, B.

Résumé

Nous présentons un survol des conditions d'océanographie physique dans le golfe du Saint-Laurent en 2003. Les températures de l'air et les températures de surface de l'eau étaient sous la normale pendant l'hiver et au-dessus de la normale en automne. Durant l'hiver 2003, la couverture de glace de mer à l'intérieur du Golfe était environ 10 % supérieure à la moyenne à long terme, et ce pour la première fois depuis 1995. Mais encore plus important, une quantité record de glace fut transportée hors du Golfe à travers le détroit de Cabot pendant l'hiver 2003 et le volume total de glace formée dans le Golfe fut beaucoup plus élevé que la normale. De plus, les entrées d'eau à travers le détroit de Belle Isle dans le nord-est du Golfe furent de loin les plus importantes observées parmi les 9 années de mission héliportée du mois de mars. Ces entrées d'eau froide et salée en provenance du détroit de Belle Isle ainsi que l'énorme quantité de glace produite dans le Golfe pendant l'hiver 2003 ont entraîné une forte augmentation de l'épaisseur et du volume estival d'eaux avec T < 0 °C (+300 %) et T < 1 °C (+40 %) comparativement à l'année 2002. Ceci fut accompagné d'une chute de 0,65 °C de la température minimale de la couche intermédiaire froide qui se trouve maintenant 0,54 °C sous les conditions normales de 1971-2000 et au cinquième rang des années plus froides parmi les 57 dernières années. Le débit annuel moyen du fleuve Saint-Laurent à Québec fut 13,4 % sous la normale. Cela a mené à des salinités de surface au-dessus de la normale et à une stratification de la couche de surface plus faible que la normale pendant la majeure partie de 2003. Dans la couche de 30 à 100 m, la température était plus froide que la normale tandis que la salinité était plus élevée que la normale en 2003. Dans la couche de 100 à 200 m, la température était plus froide que la normale mais la salinité était près de la normale. Enfin, dans la couche de 200 à 300 m, la température et la salinité étaient près de la normale. La concentration annuelle moyenne d'oxygène dans les eaux profondes (≥ 300 m) de l'estuaire maritime du Saint-Laurent en 2003, à 18,3 % de saturation, fut la deuxième plus basse jamais observée.

 Document PDF complet
(63 pages; 6379)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :