Document de recherche 2004/033

Conditions océanographiques, biologiques et chimiques sur le plateau Terre Neuvien au cours de l'année 2003

Par Pepin, P., G.L. Maillet, S. Fraser, D. Lane

Résumé

Nous passons en revue les données de variations saisonnières et interannuelles des concentrations de chlorophylle a et des principaux éléments nutritifs ainsi que de l'abondance des principaux taxons de phytoplancton et de zooplancton à la station 27 et le long de transects standard du Programme de monitorage de la zone atlantique en 2003. Le coefficient d'atténuation vertical à la station 27 correspondait aux observations antérieures, mais il était inférieur à ce qu'il était au cours de la prolifération phytoplanctonique printanière de 2002. La stabilité de la colonne d'eau était moindre que les années précédentes, une tendance observée dans la plupart des secteurs du plateau continental de Terre Neuve. La baisse des concentrations des principaux éléments nutritifs limitants dans les parties supérieure et inférieure de la colonne d'eau observée à la station 27 au cours des années antérieures s'est poursuivie en 2003. Cette tendance n'était pas apparente le long des transects saisonniers. L'ampleur et la durée de la prolifération phytoplanctonique printanière à la station 27 en 2003 étaient semblables à celles observées les années précédentes, une tendance confirmée dans le chenal d'Avalon à l'aide de données de télédétection obtenues grâce à SeaWiFS. Les densités de cellules des principaux groupes taxonomiques de phytoplancton, comprenant les diatomées, les dinoflagellés et les flagellés, ont diminué en 2003, poursuivant ainsi la baisse qui a débuté en 2000. Cette baisse pourrait être le résultat d'une modification de la méthode de prélèvement et est en train d'être évaluée. Dans l'ensemble, la biomasse du phytoplancton sur les plateaux continentaux de Terre Neuve et du Labrador en 2003 était inférieure à la moyenne des années 2000 à 2002.

En 2003, l'abondance totale du zooplancton à la station 27 était semblable aux valeurs enregistrées les années précédentes. L'abondance relative des espèces d'eaux froides (Calanus glacialis, C. melgolandicus et Microcalanus sp.) et celles des espèces d'eaux chaudes (Temora longicornis) semblaient être retournées aux conditions observées vers la fin des années 1990 après une tendance à la hausse de la proportion des espèces d'eaux froides dans les années récentes. Les principaux changements survenus dans la communauté de zooplancton au printemps et à l'été 2003 ont consisté en la faible abondance des nauplii calanoïdes de grande taille dans l'ensemble de la région (environ de 33 à 50 % de la moyenne) et en la quasi absence de Aglantha digitalea (environ de 10 à 30 % de la moyenne). En ce qui a trait aux autres changements, les limites des plateaux continentaux de Terre Neuve et du Labrador semblaient correspondre aux limites géographiques des changements. L'abondance des appendiculaires dans la région sud était beaucoup inférieure à la moyenne des années précédentes (environ 50 %), tandis que dans la région nord, elle était légèrement supérieure à la normale. Sur le plateau continental du Labrador, l'abondance des espèces des genres Oncea, Calanus et Metridia était en général de 2 à 3 fois supérieure à la moyenne des années précédentes.

 Document PDF complet
(55 pages; 2337K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :