Document de recherche 2003/077

Conditions océanographiques dans l'estuaire et le golf du Saint-Laurent en 2002 : zooplancton

Par Harvey, M., St-Pierre, J-F., Gagné, A.,
Beaulieu, M-F. et Gagnon, Y.

Résumé

L'information présentée dans ce rapport décrit l'état du zooplancton dans le Saint-Laurent en 2002. Ces résultats proviennent de l'analyse des données de deux stations fixes situées dans la gyre d'Anticosti et le courant de Gaspé et de six sections réparties dans l'ensemble de l'estuaire maritime et du golfe du Saint-Laurent. Des informations additionnelles provenant d'une grille de 48 stations échantillonnées depuis 1994 dans l'estuaire maritime et le golfe du Saint-Laurent sont aussi présentées. Nous mettons l'accent sur les conditions en 2002, que nous comparons ensuite aux observations recueillies en 1999, 2000 et 2001 dans le cadre du programme de monitorage de la zone Atlantique (PMZA) et aux observations sur le macrozooplancton recueillies de 1994 à 2002.

Dans la gyre d'Anticosti et le courrant de Gaspé, l'abondance moyenne et la biomasse de zooplancton observée en 2002 correspondent aux niveaux observés en 1 999, 2000 et 2001 à l'exception de la biomasse dans le courant de Gaspé qui était 1.5 fois plus élevée qu'au cours des années précédentes. Les copépodes (œufs, juvéniles et adultes) étaient clairement les organismes dominants, constituant plus de 80 % de la communauté de zooplancton à toutes les dates d'échantillonnage dans la gyre d'Anticosti et le courant de Gaspé. Aux deux stations, l'espèce de copépode Calanus finmarchicus s'est reproduit à deux reprises pendant l'été 2002. La première période de reproduction s'est produite en juin-juillet et la seconde en septembre-octobre. Cette situation est semblable à celle observée en 2001 et 2000. De façon générale, les biomasses de zooplancton observées au printemps et à l'automne 2002 aux différentes stations de l'estuaire maritime et du golfe du Saint-Laurent étaient comparables à celles observées en 2000 et 2001 dans les mêmes régions. Cependant, les abondances de zooplancton observées en 2002 étaient plus élevées qu'en 2001, mais comparables à celles observées en 2000.

Les résultats obtenus aux stations situées le long des six sections du PMZA montrent qu'au printemps et à l'automne 2002 les biomasses de zooplancton étaient semblables à celles observées en 2001 et 2000 aux même stations. Par contre, l'abondance de zooplancton était plus élevée qu'en 2001 mais comparable à 2000.

Dans l'estuaire maritime et le Nord-Ouest du golfe, la biomasse de mésozooplancton a légèrement augmenté en 2002 en comparaison avec 2001 alors que la biomasse de macrozooplancton n'a pas varié de façon significative. Des changements importants dans l'abondance moyenne de certaines espèces de macrozooplancton ont cependant été observées. Nous avons observé une diminution significative de l'abondance moyenne du mysidacé Boreomysis arctica et une augmentation significative de l'abondance du chaetognath Sagitta elegans, de certaines espèces gélatineuses (Aglantha digitale, Obelia sp. et Boreo sp.) ainsi que de l'amphipode pélagique Themisto abyssorum.

 Document PDF complet (22 pages; 391K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :